Magazine Politique

RENCONTRE AVEC YANNICK JADOT, EURODÉPUTÉ EELV. « Le traité transatlantique est fait pour les multinationales »

Publié le 30 juin 2015 par Blanchemanche
#YannickJadot #grandmarchétransatlantique #TAFTA

Commerce Hier, la commission du commerce international du Parlement européen se réunissait hier à propos du grand marché transatlantique. Yannick Jadot, vice-président de cette commission, très engagé dans la fronde contre ce traité, explique les raisons de son opposition.

Yannick Jadot affirme que ce traité conduira à « privatiser une partie de notre justice » et « détruira des emplois ».  Photo AFPYannick Jadot affirme que ce traité conduira à « privatiser une partie de notre justice » et « détruira des emplois ». Photo AFP
Après les dernières révélations sur l’espionnage des présidents par la NSA, vous avez demandé l’arrêt des négociations sur le Tafta (Trans Atlantic Free Trade agreement). Les deux sujets sont-ils vraiment liés ?
De toute évidence ! On fait une négociation avec les États-Unis pour décider de nos normes, de nos droits. Or, les États-Unis violent nos droits et notre vie privée. On avait déjà demandé l’arrêt des négociations en juillet 2013, après les premières révélations. On compte de nouveau porter ce débat.
Vous espérez transformer le prochain vote du Parlement européen sur ce sujet en coup d’arrêt aux négociations…
Il y a une panique chez les défenseurs de ce traité. Le vote devait avoir lieu le 10 juin [avant les dernières révélations sur les pratiques de la NSA, ndlr], mais le président Martin Schulz a décidé de le reporter. C’est un signe. Le Parlement européen est divisé, et c’est déjà une victoire pour nous. Il a fallu deux ans pour que le débat progresse, que la société civile se l’approprie.
Pourtant, la mobilisation n’est pas vraiment massive…
Cette phase viendra lorsqu’il s’agira de décider si l’on signe ce traité ou pas. Mais l’inquiétude existe. À la moindre réunion publique sur le Tafta, la salle est remplie. Quand, par exemple, on va comprendre que les ouvertures des barrières douanières vont ruiner les éleveurs, ça va swinguer dans les campagnes… Pareil pour le tribunal privé d’arbitrage [Le mécanisme de protection des investisseurs, ndlr]. On veut privatiser une partie de notre justice, ce qui est une réduction de notre espace démocratique. De toute façon, le traité est fait pour les multinationales, pas pour les citoyens.
La Commission affirme pourtant que ce traité va apporter du pouvoir d’achat… On a parlé de 545 euros en plus par an et par ménage à l’horizon 2027.
Sauf que la Commission a reconnu que ces chiffres étaient bidons. Aucune étude d’impact sérieuse a été réalisée. La seule étude sérieuse, menée par l’université américaine de Tufts conclut que le Tafta détruira 600 000 emplois en Europe, dont 150 000 en France.
Vous pensez que cette contestation qu’il suscite en empêchera l’adoption ?
Franchement, je crois que cette négociation va tellement s’embourber qu’elle va disparaître. On ne peut pas demander à des négociateurs commerciaux de trancher des choix de société. Ni d’en faire des outils au service des politiques commerciales. Sans compter qu’il y a aussi des réticences outre-Atlantique. Là-bas, le principal point de contestation, c’est la libéralisation des marchés publics. Les États fédérés, qui ne participent pas à la négociation, refusent de voir Washington leur imposer la fin du « Buy American ». Et ils ont bien raison !Recueilli par Ryad BenaidjiPublié le 30/06/2015http://www.leprogres.fr/actualite/2015/06/30/le-traite-transatlantique-est-fait-pour-les-multinationales

Vous pourriez être intéressé par :

Retour à La Une de Logo Paperblog

Ces articles peuvent vous intéresser :

A propos de l’auteur


Blanchemanche 29314 partages Voir son profil
Voir son blog

l'auteur n'a pas encore renseigné son compte l'auteur n'a pas encore renseigné son compte l'auteur n'a pas encore renseigné son compte

Dossier Paperblog

Magazines