Magazine Conso

Paul Smith: le plus Dandy des mécènes

Publié le 05 juillet 2015 par Pascal Iakovou @luxsure

roundcube

L’influence de Paul Smith dans le milieu de la mode n’est plus à démontrer. Le styliste anglais aux rayures emblématiques, riche de plus de quatre cents boutiques à travers le monde, douze lignes de vêtements, et responsable de la garde robe de David Bowie, fait profiter de sa rançon de la gloire.

Toujours à la recherche d’idées originales, cette référence de l’élégance masculine  est ambassadeur de l’exposition de Milan 2015 et supporte des organismes comme L’UKTI-une agence gouvernementale britannique qui aide les entreprises étrangères à s’implanter au Royaume-uni. A l’occasion de l’exposition de Milan, Paul Smith a partagé ses savoir sur l’industrie de la mode avec trois jeunes créateurs Londoniens : Agi & Sam, Craig Green et Lee Roach. Les collections de ces derniers ont été ensuite présenté à la presse et aux acheteurs.

Les opportunités se font rare de nos jours, en tout cas c’est l’impression que donnent les conditions sociales et économique actuelle. Le monde de la mode , semble être cette tour d’argent, inatteignable. Lancer sa marque, c’est tout risquer , et la prise de risque semble être devenu un luxe aujourd’hui. Sans un mécène bienveillant , la route est beaucoup plus rugueuse. Alors , quand un dandy britannique , fait preuve d’une telle générosité on ne peut que saluer le geste de l’artiste. Un artiste véritable, car ce n’est pas la célébrité qui est sont moteur mais la curiosité. Secret de sa longévité , son support à ces jeunes désigner leur permettra d être acculé d’une lumière précieuse.

Agi & Sam , se distingue par la proposition de costumes , d’une esthétique tailoring aux imprimés et couleurs originales. Craig Green fait de la veste de travail et du thème de l’uniforme la signature de  ces collections. Quant à Lee Roach, le très jeune créateur s’inscrit dans le minimalisme avec un évincement de tout ce qui peu être superflus.

Alors fêtons la verve créatrice, encourageons les travailleurs de l’ombre à émerger . Le geste de Paul Smith semble parfaire ce caractère gentleman typiquement « british « !


Retour à La Une de Logo Paperblog

A propos de l’auteur


Pascal Iakovou 72539 partages Voir son profil
Voir son blog

l'auteur n'a pas encore renseigné son compte

Magazines