Magazine Livres

"La Reprise" de Sören Kierkegaard

Par Lesalondeslettres @Salon_Lettres

Un essai de psychologie : expériences

La Reprise - et non La Répétition, comme l'ont voulu, à tort, des traductions moins littérales - est l'un des textes les plus célèbres de Sören Kierkegaard. L'auteur songe à une reprise de ses relations avec Régine Olsen, son ancienne fiancée ; non pas à la reproduction de leur échec, mais à leur renouvellement. La reprise est cette " catégorie paradoxale " qui unit dans l'existence concrète ce qui a été (le " même ") à ce qui est nouveau (l' " autre "). Au théâtre, la reprise d'un rôle ne se réduit nullement à son apprentissage par répétitions : c'est une re-création, une création nouvelle. Dans le langage des affaires, qui dit reprise ne pense pas récidive, mais nouvel essor. Pour un jardinier, la reprise d'une plante transplantée signifie un nouveau départ dans la vie. La reprise kierkegaardienne reproduit ce commun modèle. Mais il s'agit ici du mouvement religieux par lequel l'individu " naît de nouveau " et devient une créature réconciliée, un Unique (den Enkelte) " devant Dieu ". Pour l'entendre, il convient de " lire et relire " ce charmant " petit livre ", en prenant son temps, c'est-à-dire en respectant le tempo de l'intériorité.

Voici un "petit livre" que j'ai eu à lire pour les cours il y a déjà quelques mois (et que nous n'avons pas vraiment eu le temps d'étudier, juste dans les grandes lignes...). J'ai environ trois heures trente de philosophie par semaine et je vous avoue que c'est la matière que j'aime le moins dans toutes celles que j'ai. Je suis sans cesse en train de me demander à quoi cela sert. Il y a toujours des cours plus plaisants et d'autres bien plus barbants... Cependant, ce semestre j'ai eu un cours sur la Philosophie de l'Art ou introduction à l'esthétique, qui n'a pas été inintéressant. Au final, j'ai même l'impression de n'avoir pas eu assez d'heures de cours pour tout étudier ! Lorsque le professeur de cours magistral nous a dit que La Reprise ressemblait bien plus à un roman qu'à de la philosophie pure, mon attention s'est éveillée et j'ai eu envie de me lancer, étant toujours partante pour vivre de nouvelles expériences littéraires !

J'ai été très surprise car ce livre m'a plu ! C'est la première fois que j'éprouve autant de plaisir à lire un livre en rapport avec la philosophie. La première partie nous parle d'une histoire d'amour, partie que j'ai adoré lire car tout ce qui est dit est vrai. Puis, le narrateur de l'histoire se rend à Berlin pour revoir une pièce de théâtre qu'il a déjà vu afin de savoir s'il est possible de retrouver ce que l'on a déjà ressenti. Cette partie m'a intéressée car elle offre des réflexions sur le théâtre, notamment sur la comédie, et que j'adore le théâtre ! Enfin, le narrateur raconte l'histoire de Job dans la Bible. C'est la partie que j'ai le moins aimé et aussi comprise...

Le livre est très court au final puisque j'ai eu le temps de le lire pendant mes trajets de métro et de RER, ce qui est un argument non négligeable d'après moi. L'auteur offre, évidemment, beaucoup de vérités au travers de ce livre et c'est ce que j'ai apprécié. La répétition est l'enjeu central et j'ai aimé toutes les réflexions portées autour de cette notion. C'est la première fois que je portais une réelle attention à la répétition et cela a été enrichissant. Une belle lecture et une découverte étonnante !

=> Je conseille ce livre à tous car, même en n'aimant pas la philosophie, on peut l'apprécier ! Par contre, mon professeur recommandait vivement l'édition Garnier-Flammarion car d'autres éditions ont traduit le titre par La Répétition alors qu'il ne porte pas en lui tout ce que dit le texte, alors, à vous de voir si ce livre vous tente !

Genre : essai / philosophie


Vous pourriez être intéressé par :

Retour à La Une de Logo Paperblog

Ces articles peuvent vous intéresser :

A propos de l’auteur


Lesalondeslettres 542 partages Voir son profil
Voir son blog

l'auteur n'a pas encore renseigné son compte

Dossiers Paperblog

Magazine