Magazine Médias

SOCIÉTÉ > La canicule s’éloigne, mais…

Publié le 07 juillet 2015 par Fab @fabrice_gil
Alors que la chaleur devrait encore peser dans le centre-est aujourd’hui, avec des températures allant jusqu’à 38 degrés, les nappes phréatiques commencent à accuser le coup.

SOCIÉTÉ alt= La canicule s’éloigne, mais…" /> La canicule s’éloigne, mais…" border="0" title="SOCIÉTÉ > La canicule s’éloigne, mais…" />

Photo ©Reuters

Petit à petit, la canicule s’éloigne. La vigilance orange a été reconduite pour 16 départements, mais cela ne devrait plus durer. Météo-France prévoit "une baisse notable des températures" demain mercredi, mettant fin à l’épisode caniculaire qui étouffe la France depuis près d’une semaine. Avec un mercure de retour aux normales de saison, le sud-ouest doit recommencer à respirer aujourd’hui. Seuls les départements du centre-est vont souffrir encore un peu : Auvergne, Rhône-Alpes, Corrèze, Saône-et-Loire, Tarn et Tarn-et-Garonne. Mais la fin annoncée de cette canicule n’effacera pas les traces de la chaleur. L’absence de précipitations couplée aux fortes chaleurs assèche les cours d’eau, dont les débits affichent des niveaux préoccupants pour un début de mois de juillet. C’est pourquoi plusieurs préfectures ont commencé à prendre des arrêtés de restrictions d’eau, comme en Saône-et-Loire. Jusqu’au 15 septembre, il sera interdit aux usagers du sud et de l’est du département d’arroser les pelouses, de remplir les piscines supérieures à 5m3 ou encore de laver leurs voitures en dehors des stations de lavage. Au total, 16 départements sont concernés par ces arrêtés préfectoraux limitant certains usages de l’eau, sur tout ou partie de leur territoire, notamment en Ardèche, dans le Gard et en Dordogne. "D’autres départements sont susceptibles de prendre des arrêtés de restriction", a affirmé le ministère de l’Agriculture.

En Isère, la vigilance sécheresse est instaurée depuis le 4 juillet. Aucune restriction d’eau n’est prévue mais une telle mesure n’est pas à exclure d’ici la fin de l’été. Pour l’instant, la préfecture "demande à chacun une gestion économe de l’eau", qu’elle provienne des réseaux de distribution publics ou qu’elle soit prélevée dans les cours d’eau. La canicule engendre aussi une pollution à l’ozone, surtout en Rhône-Alpes. Les autorités ont maintenu le seuil d’alerte à l’ozone dans le bassin grenoblois, et le seuil d’information (moins préoccupant) dans le bassin lyonnais, le nord-Isère, en vallée du Rhône et dans les zones urbaines des Pays de Savoie.FG

Vous pourriez être intéressé par :

Retour à La Une de Logo Paperblog

Ces articles peuvent vous intéresser :

A propos de l’auteur


Fab 4306 partages Voir son profil
Voir son blog

l'auteur n'a pas encore renseigné son compte l'auteur n'a pas encore renseigné son compte

Magazines