Magazine Séries

Critique: Coldwater

Publié le 10 juillet 2015 par Robin210998
Critique rédigée en partenariat avec Cinetrafic et KMBO Films
Critique: Coldwater
Titre: Coldwater
Réalisateur: Vincent Grashaw 
Acteurs: P.J Boudousqué, James C.Burns ...
Genre: Drame
Nationalité: Américain 
Durée: 1H48min
Sortie en DVD et Bluray: Janvier 2015

L'action de Coldwater se situe dans un centre de redressement pour les jeunes. Le film s'attache à montrer la vie des jeunes détenus dans ce camp et plus particulièrement le parcours de Brad, un jeune homme envoyé de force par ses parents à cause de son activité de rebelle et de la mort accidentelle de sa copine lors d'une soirée qui a mal tourné. A l'intérieur du camp, Coldwater, il va découvrir un monde fait de tortures et de répressions dirigé par un ancien marine de l'armée américaine qui en est le créateur.

Vincent Grashaw signe avec Coldwater son premier film en tant que réalisateur en dénonçant les atrocités commises dans ces centres où sont enfermés des milliers de jeunes à travers tout le pays. De plus, ces centres, à l'image de celui présenté dans le film, se situent à l'abri de toutes lois fédérales. Leurs dirigeants peuvent donc exercer leurs méthodes de redressement en toute impunité. 
Le film est assez peu bavard et se concentre au contraire sur les faits à savoir les traitements que subissent ces jeunes. C'est ainsi que de nombreuses scènes sont fortes émotionnellement et difficilement supportables par moments. D'ailleurs, Vincent Grashaw choisit de filmer son histoire de manière dynamique en restant constamment au contact de ce groupe d'adolescents et en évitant à l'inverse les plans larges statiques. Cela a pour effet de susciter l'empathie chez le spectateur à l'égard de Brad en particulier dont le film suit l'évolution à partir de son entrée.

 Le scénario est plutôt prenant en alternant des passages rythmés à l'intérieur du camp et des flashbacks sur la jeunesse de Brad, de sa rencontre avec son meilleur ami à la tragique soirée qui marqua un tournant dans sa vie lorsque sa petite amie se fit tuer par inadvertance. Ces séquences, plus lentes et narratives, permettent d'apporter de la variété au film et d'en apprendre plus sur le personnage principal. Malgré la cruauté des actes commis par ceux que l'on pourrait appeler des tortionnaires, on ne peut que penser que les images et les scènes que montre Coldwater sont véridiques et que de nombreux centres de redressement utilisent ces mêmes pratiques au quotidien. Coldwater prendrait même l'allure d'un documentaire par moments. On peut néanmoins regretter une fin un peu trop romancée et théâtrale pour coller à la réalité. Certes le final est fort en émotions et digne des plus grands films au niveau de l'intrigue et du dénouement mais il fait perdre de la vraisemblance et de l'authenticité à l'histoire en voulant se donner l'allure d'un blockbuster hollywoodien. Il n'empêche que, malgré les réserves émises concernant la conclusion, Coldwater est un film fort et poignant qui marqua les spectateurs par le thème qu'il aborde et la violence qu'il ne cesse de mettre en scène.  
Retrouvez aussi les meilleurs films ayant pour thématique l'adolescence et les dernières sorties ciné !


Rendez-vous sur la page facebook de KMBO Cinema !

Vous pourriez être intéressé par :

Retour à La Une de Logo Paperblog

Ces articles peuvent vous intéresser :

A propos de l’auteur


Robin210998 1536 partages Voir son profil
Voir son blog

l'auteur n'a pas encore renseigné son compte l'auteur n'a pas encore renseigné son compte l'auteur n'a pas encore renseigné son compte

Magazine