Magazine France

Le monde entier (moins un…) satisfait de l’accord avec l’Iran

Publié le 14 juillet 2015 par Gédécé @lesechogaucho

Le monde entier (moins un...) satisfait de l'accord avec l'Iran

monde entier (moins un…) satisfait l’accord avec l’IranVoilà donc qu'apparait enfin une bonne nouvelle qui enjolive notre quotidien politique plutôt morose sur d'autres fronts comme celui de la Grèce. Un accord a enfin été trouvé sur le nucléaire iranien, qui s'articule autour de 3 axes :

  • Une limitation du programme nucléaire iranien pendant au moins une décennie.
  • Une levée des sanctions internationales contre l'Iran.
  • Un renforcement des contrôles.

Mais, Ô surprise, alors que le monde entier s'en félicite, Israël tempête et proteste dans son coin. Il faut dire qu'ils viennent de subir une défaite diplomatique cinglante, ce dont ils n'ont pas franchement l'habitude... Moi, j'en suis fort aise. Bien fait pour leur gouvernement extrêmement droitier, ça leur apprendra à se prendre pour le nombril du monde et à si peu respecter la communauté internationale. Les voilà qui se retrouvent pour le coup isolés face au reste du monde... Mais persistent cependant à vouloir avoir raison tout seul. Comme dab. Et donc, dans leur logique délirante, le premier ministre, ne s'avouant pas vaincu, veut aller " dans les couloirs du Congrès américain, pour convaincre le maximum de sénateurs de ne pas soutenir l'accord. " C'est à ça qu'on les reconnait... Mais ce qui m'amuse le plus, par delà la défaite diplomatique de cette droite dure, voire extrême, au pouvoir en Israël, et qui me donne une pincée d'espoir de voir sapée l'autorité, à peine réélu, de Nétanyahou, que je méprise et que j'exècre, c'est qu'au sein même de la classe politique israélienne, son attitude est condamnée :

Yaïr Lapid, le leader du parti centriste Yesh Atid, a estimé que la stratégie diplomatique de M. Nétanyahou constituait un " échec colossal ". Elle a notamment, selon lui, porté atteinte au lien stratégique entre Israël et les Etats-Unis. " Au cours de l'année écoulée, a dit M. Lapid, nous n'étions même pas dans l'enceinte, nous n'avions pas de représentant à Vienne, notre coopération en matière de renseignement a été endommagée, et la porte de la Maison Blanche nous a été fermée. "

A force de tant se recroqueviller sur eux-mêmes, là comme ailleurs, les forces politiques les plus extrémistes, nationalistes et intégristes religieuses, sont en train de se saborder, et je ne sais pas pourquoi, je n'arrive pas en m'en trouver chagriné... J'aime pas la droite. Et encore moins l'extrême. Quant aux religieux...


Vous pourriez être intéressé par :

Retour à La Une de Logo Paperblog

Ces articles peuvent vous intéresser :

A propos de l’auteur


Gédécé 134609 partages Voir son profil
Voir son blog

l'auteur n'a pas encore renseigné son compte l'auteur n'a pas encore renseigné son compte