Magazine Livres

Jean Vilar et le Festival d'Avignon

Par Lesalondeslettres @Salon_Lettres

Tout ce qu'il faut savoir sur, entre autres, le créateur du festival d'Avignon, et en particulier sur son esthétique et sa vision du théâtre :

Jean Vilar et le Festival d'Avignon

Acteur, metteur en scène, créateur du Festival d'Avignon en 1947 et directeur du Théâtre National Populaire (Chaillot) de 1951 à 1963

  • Il ne vient pas du tout du théâtre mais de province (il est né à Sète).
  • Sa première mise en scène : La Danse de mort d'August Strindberg en 1942.
  • Un grand succès d'acteur : La Fontaine aux Saints, dans une mise en scène d'André Calvé en 1943.
  • Pour Jean Vilar, les acteurs sont le centre du théâtre...
  • ...donc le metteur en scène doit s'effacer. Ainsi, Vilar se faisait appeler "patron" ou "régisseur" et non "metteur en scène".
  • Il aimait l'extrême sobriété, que le plateau soit nu.
  • Il assumait le jeu frontal (on raconte une histoire directement au public et on ne fait pas mine).
  • Il a rapproché la scène et la salle en supprimant la rampe car il voulait réunir le plus grand nombre de personne dans les plus grandes salles possibles.
  • Il a défendu un théâtre qui soit populaire tout en étant esthétique.
  • Il a joué et mis en scène beaucoup de classiques (Molière, Racine, Corneille surtout, Beaumarchais, Goldoni, Musset, Büchner...).

Le Festival d'Avignon c'est :

D'abord intitulée "Semaine d'art dramatique en Avignon", l'extension du festival fut d'abord nationale puis internationale. Ce festival théâtral est le plus grand de France et se déroule en juillet. Il accueille chaque année environ quarante spectacles qui se déroulent dans la Cour d'honneur du Palais des Papes, au théâtre municipal et dans le verger Urbain V (où ont lieu les rencontres avec le public). Depuis septembre 2013, son directeur est Olivier Py, un dramaturge, metteur en scène, comédien et réalisateur français.

Jean Vilar avait choisi l'appellation festival car son étymologie signifie "fête", et Vilar était pour un théâtre populaire, c'est-à-dire un théâtre sans hiérarchie sociale, et qui rassemble un grand nombre de personnes.

Les spectacles peuvent être longs. En 1987, le metteur en scène Antoine Vitez crée le spectacle Le Soulier de Satin de Claudel dans la cour d'honneur du Palais des Papes et ce spectacle dure.... onze heures ! Le spectacle fut un très grand succès public et Vitez a alors inauguré les très longs spectacles en France.
Les spectateurs sont libres et peuvent partir, revenir, se nourrir, dormir... C'est donc une véritable fête théâtrale !

Jean Vilar et le Festival d'Avignon


    "C'est le peuple qu'il importe de divertir et d'émouvoir.
    Le théâtre est donc au premier chef, un service public. Tout comme le gaz, l'eau, l'électricité.
    Le plateau nu et l'acteur : voilà deux éléments de la vérité théâtrale.

Vous pourriez être intéressé par :

Retour à La Une de Logo Paperblog

Ces articles peuvent vous intéresser :

A propos de l’auteur


Lesalondeslettres 528 partages Voir son profil
Voir son blog

l'auteur n'a pas encore renseigné son compte

Magazine