Magazine Science & vie

Le pouvoir de l 'Imaginaire ( 415) :" Osons!Osons ! C'est le plaisir des Dieux!"

Publié le 15 juillet 2015 par 000111aaa

Dans la continuité du dialogue d’hier …ce sujet si persistant du vide de l’Espace et des échelles du réel……..

--------------------------------------------------------------------------------

-« Tu  te poses donc Papy la question de la pertinence du  graphique que je t’ai proposé ? Et tu me donnes comme raison première  que entre  E= mc² et  ΔE =h√ il y a tout ce qu’on n’a pas encore réussi à marier  VRAIMENT   , le concept de  l’énergie   (Relativité Générale ) et celui  de la différence  de niveaux  d’énergie  (Mécanique quantique ) ……

-« Ce n’est pas uniquement moi  qui fait ce constat  CLARA ! Il y a des milliers de physiciens  qui recherchent une solution (les tenants des théorie des Cordes ; des  Branes , de la gravité quantique à boucles  , du modèle ekpyrotique ,  ceux de la Théorie des rebonds  , ceux des particules supersymetriques  et 1001 hérétiques  divers !Mais passons outre ! Si je te comprends bien  CLARA , tu verrais dans la densité d’énergie du vide  , arrivé aux échelles infimes et au delà du Mur de PLANCK,  une valeur  possible  de la densité déjà énorme ???

-«  Oui PAPY celle de la Masse de PLANCK ! C’est à dire 2,177×10-5 g !

-«  Réalises tu  qu’elle est   extrêmement supérieure à la masse d’un proton : 1,67262178 × 10-24  g ?, ou d’une paire électron- positon  : 18,21×10-28 g ?

-«Voilà pourquoi, PAPY  le constat expérimental est qu’ il peut naitre   fugacement   de ce vide quantique des  paires  électron – positon et bien d’autre chose encore de  bien plus massique   ( des antiquarks) !!!

-« Mais CLARA ,tu ne peux pas dans un volume élémentaire de PLANCK  y   proclamer l’état de vide quantique  mais aussitot aprés    y placer la Masse de Planck , même potentiellement , en vertu des fluctuations quantiques .Tu ne trouves pas cela  CONTRADICTOIRE ??????

-« Pas si tu restes dans le cadre de   la limitation de l’équation de HEISENBERG  : Δ E. Δ T  ≥  h/2∏ ;et avec une masse  ou l’énergie de PLANCK  surgissant pour un seul temps de  PLANCK ( 5, 39 .10-44   S ;   tu y restes !Tu peux le vérifier  , recalcule t !!Pourquoi  d’ailleurs refuses-tu cette hypothèse que HAWKINS admet lui-même   car  sur la frontière de ses trous noirs  , la force énorme de la gravité   y capte l’un  des membres de ces  paires fantomatiques  naissant du vide !!! ( ma photo de deux type de fluctuations )intensité (la hauteur). Sur cet exemple, on voit un mélange de fluctuations à grande échelle et à petite échelle.

l ' intensité  c est la hauteur). Sur cet exemple, on voit un mélange de fluctuations à grande échelle et à petite échelle.

-«   C’est bien ce que certains physiciens lui reprochent :qu’un trou noir aspire  goulument toutes les particules matérielles tournicotant  autour de lui , je veux bien l’admettre …..Mais qu’ il  excite le vide spatial externe   au point d’en  susciter puis d’en soutirer   même ses  potentialités quantiques   et les «  déplumer » !!!!,çà , j’ai du mal à le concevoir !Je préfère te proposer autre chose ……

-« Ah tu cherches encore des échappatoires !Ton IMAGINAIRE est sans limites !Tu es trop copain PAPY  avec les physiciens hérétiques !

-«  Justement non  CLARA !Rappelle-toi ma classification  thermodynamique des diverses catégories conceptuelles   de vide  de   l’Espace    ( et des « bulles » d’énergies nécessaires)……..

Le premier ,selon moi  :l’ Espace purement géométrique  , un volume  totalement vide  et de topologie   connexe. Dedans pas la moindre vibration même anharmonique  ou immédiatement compensée .Pas de dualité ! Un « presque zéro » …..Car en  thermodynamique , on parlerais par extension  de l’ « enthalpie de formation de l’Espace vide » ….Mais je préférerais moi   celle de « l’ énergie de   l’existence » !

-TRES POETIQUE ! Mais oui  ! je te  comprends PAPY :RIEN DE RIEN DE RIEN  dedans …Un volume 3D VIDE  …Simplicius simplicissimus !

-« Le second selon moi CLARA :l’Espace  uniquement muni du champ de HIGGS ….Mais ce n’est pas un champ vectoriel mais scalaire ……Pour que ce champ prenne une valeur nulle dans une certaine partie de l'univers   , il ne tolèrera d’abord  que la présence  de   spins nuls …..

-«  Ça serait peut-être alors PAPY un espace   avec quelques photons partis très vite d’ un Espace comme le nôtre  et  arrivés  quasi –épuisés   voire morts  AU BORD DU VRAI ESPACE  VIDE  ??……Les aventuriers de l’Espace selon  LINDE ? Le cimetière  des photons éteints !

- «   C’est plus compliqué que cela  CLARA ! Qui dit «  photons  cavaleurs »  dit  mécanique quantique   Et , comme tous les champs quantiques, le champ de Higgs trouve son origine dans  un « ailleurs   temporel » …..Cependant, contrairement à ses  autres homologues quantiques , ce champ n'aurait pas un potentiel minimal à valeur nulle, mais  il faudrait y apporter l'énergie susceptible de lui faire remonter de son puits de potentiel, comme ce serait le cas  d’un  Univers à big bang par exemple ……. C’est un peu pour cela que l on parle d’un «  océan de HIGGS  a valeur moyenne  non nulle ……. Là ,ce seraient ces photons épuisés  qui feraient le travail !

-«  Et après ton 3 ème type d’Espace   PAPY ????

-«  Tu retrouves  à l'occasion de l'expansion ou de la rétraction de l'univers, toutes les caractéristiques du champ de  HIGGS : La masse inertielle d'une particule a spin non nul  résulte de son degré d'interaction avec le champ de Higgs et ça explique l’inertie de la masse ….. C EST NOTRE univers   !

-«  HOLA PAPY !Comment tu branches la gravitation  dans tes 3 classes ????


Retour à La Une de Logo Paperblog

A propos de l’auteur


000111aaa 168 partages Voir son profil
Voir son blog

l'auteur n'a pas encore renseigné son compte l'auteur n'a pas encore renseigné son compte l'auteur n'a pas encore renseigné son compte

Dossier Paperblog

Magazine