Magazine Bien-être

Ralentir pour réussir à sauver 1,3 million de vies

Publié le 17 juillet 2015 par Helenehug

Ralentir pour réussir à sauver 1,3 million de vies

Ralentir pour réussir, véritable paradoxe, les idées s'entrechoquent. On associe souvent la réussite à la vitesse, à la performance, pourquoi ? Cette idée reçue est complètement fausse et archi fausse. Tant pis si je dérange, telle est mon opinion.

" Une sage lenteur à raison de la hâte. " Théognis de Mégare

Ralentir pour réussir peut sauver votre peau et celle des autres, ou d'une personne qui vous est très chère, qu'en pensez-vous ? En quelles occasions avez-vous accéléré ou ralenti pour votre survie ? Deux fléaux de notre société actuelle nous font courir de graves dangers. Il est temps de ralentir pour réussir à sauver des vies.

Attachez vos ceintures et ralentissez, ou accélérez... sans ceinture, selon votre envie de ralentir ou d'accélérer, voulez-vous ralentir pour réussir à sauver votre vie et celles des autres ? Quel choix faites-vous... ?

Événement : voici la 82éme édition du festival " A la croisée des blogs ", organisé par Alexandre du blog C'éclair

L'été est chaud ! Que du lourd à se mettre sous la dent, ou plutôt à mettre dans sa valise pour ceux qui prennent des vacances. Quels veinards, lire au frais en sirotant une boisson glacée.

Mais tout d'abord, je vous demande une faveur, c'est lire en priorité cet article studieux que je vous offre pour vos vacances.

Prenez votre temps pour méditer sur ces deux fléaux, que ce temps vous soit favorable pour acquérir de nouveaux comportements si besoin et contribuer ainsi à sauver des vies.

Ralentir pour réussir : pourquoi ralentir et en quoi ralentir ?

" La lenteur arrive souvent au but, la précipitation s'empêtre en chemin. " Louis Joseph Mabire

Prenons l'exemple d'un panneau routier vous informant d'une limitation de vitesse. Ce panneau à sa raison d'être, ce n'est pas pour faire beau, ce n'est pas un caprice planté pour distraire. Respectez-vous la limitation de vitesse que vous indique ce panneau ?

Mon intention n'est pas de faire la morale mais simplement d' éveiller votre conscience sur le pourquoi de l'action " RALENTIR ", nécessaire en certaines circonstances. Combien d'accidents routiers auraient pu être évité si chacun respectait les limitations de vitesse ?

A cause d'un chauffard qui n'a pas ralenti et grillant un stop, une de mes belle-sœur a perdu la vie. Ce fait remonte à quelques décennies et pourtant, ça reste en mon esprit c'est comme si c'était hier. Imaginez-vous transformé en chauffard (je dirais plus en criminel), de quel droit décidons-nous d'ôter la vie et de briser une famille ?

Récemment, un PV est arrivé dans ma boite aux lettres m'informant que j'avais dépassé de quelques KM la vitesse autorisée sur une route que j'emprunte chaque jour.

Sur cette route, justement, un panneau annonçant qu 'un enfant avait été tué par un chauffard réveille ma réflexion. Je prends ce PV comme un rappel à l'ordre m'incitant à plus de prudence. Car moi aussi je peux être une meurtrière.

à sauver des vies, la vôtre, celles des autres

Cet exemple est transférable dans la vie de chacun, quel que soit vos centres d'activité. Ralentir en voiture, ralentir dans sa vie, ralentir son rythme de travail, ralentir sa pensée (je pense à l'éloge de la lenteur)

Voilà qui vient bien à propos, voici un extrait d'un article, publié sur mon blog en octobre 2013 et toujours d'actualité de par sa pertinence : " Mais pour ce qui est de perdre son temps à lire Jonathan le goéland là je ne suis pas d'accord : Cela ne serait pas du tout perdre son temps que de le lire et puis prendre son temps est parfois aussi une manière d'obtenir davantage d'efficacité.

Alors mettons un peu le frein à cette maladie de notre siècle qui est de la vitesse absolue comme seul critère et qui nous empêche de goûter la vie qui nous entoure. A cela moi je te réponds en t'invitant à lire " L'éloge de la lenteur " de P. Sansonet pour qui je cite: "

La lenteur, c'était à mes yeux, la tendresse, le respect, la grâce dont les hommes et les éléments sont parfois capables. C'est beau non? Je cite encore: " Pour ma part, je me suis promis de vivre lentement, religieusement, attentivement, toutes les saisons et les âges de mon existence ".

Que n'en faisons-nous pas notre philosophie de vie à tous! Il y aurait peut-être moins de profit mercantile, mais la qualité d'une vie ça vaut combien?... "

1er fléau : Ralentir pour réussir à sauver 1,3 million de vies, des chiffres

La lenteur vaut son pesant d'or. Ralentir est urgent. La vitesse est un fléau qui coute cher. Allez-vous lever le pied sur les routes ?

D'après l'OMS : Chaque année, près de 1,14 million de personnes décèdent dans un accident de la route et 20 à 50 millions d'autres sont blessées, parfois même handicapées.

Il existe un lien direct entre l'augmentation de la vitesse moyenne et la probabilité et la gravité d'un accident. En outre :

  • les chances de survie d'un piéton heurté par une voiture sont plus grandes si celle-ci roule à 30 km/h ou à une vitesse inférieure;
  • l'aménagement de zones où la vitesse est limitée à 30 km/h réduit le risque d'accident et est recommandé là où il y a beaucoup d'usagers vulnérables (p. ex. zones résidentielles, abords d'écoles);
  • la baisse de la vitesse moyenne diminue le nombre d'accidents mais a aussi d'autres effets positifs sur la santé (p. ex. une atténuation des problèmes respiratoires liés aux gaz d'échappement).

Quelles sont les principales causes d'accidents ?

  • Comme en France, on retrouve en première position les excès de vitesse.
  • On ne le répétera jamais assez, mais les excès de vitesse sont un facteur aggravant pour tous les accidents.
  • Il n'y a que 59 pays dans le monde qui ont des limitations de vitesse inférieure ou égale à 50 km/h.

Information données par le journal du Conseil économique et social

Le terme est apparu pour la première fois dans une étude de psychologie en 1969.

Il sera repris quelques années plus tard par le Docteur Herbert Freundeberger, psychiatre et psychothérapeute américain, dans une publication scientifique intitulée " staff burnout ".

Définition burnout (angl. " to burn out " = " cuit ") : terme générique désignant un état de fatigue émotionnel, mental et physique caractérisé d'un manque de motivation et de performance après des mois ou voire des années de surmenage, de surenchère, c'est un cercle vicieux.

Si vous souhaitez en savoir davantage sur ce qu'est le burnout, vous pouvez avoir accès au dossier complet, sous forme de PDF, du 10 ème numéro du journal de Conseil économique et social (mars 2013)

Quelques chiffres édités par le monde économique du 22 janvier 2014

Ralentir pour réussir à lire ce qui suit pourrait vous donner envie de reconsidérer vos rythmes de travail et ainsi vous sauver la vie. Pas facile pour certaines professions, mais perdre la santé vous amène à ralentir par la force. Le burnout, un signal d'alarme géant ?

  • Plus de 3 millions d'actifs ont un risque élevé de faire un burnout, selon une étude publiée mercredi 22 janvier par le cabinet Technologia.
  • A l'occasion de cette étude, ce cabinet de prévention des risques professionnels lance un appel pour la reconnaissance par les autorités de ce syndrome d'épuisement professionnel.
  • Technologia s'est fondé sur un sondage mené auprès de 1 000 actifs. Il en ressort que 12,6 % d'entre eux encourent un burnout, ce qui, rapporté à l'ensemble de la population, porte le nombre de personnes concernées à 3,2 millions d'actifs.

Le cabinet d'experts, qui est notamment intervenu chez France Télécom après la vague de suicides de 2008-2009, relève que le risque de burnout, caractérisé par un travail excessif et compulsif, est particulièrement élevé chez :

  • Les agriculteurs (23,5 %),
  • Devant les artisans, commerçants et chefs d'entreprise (19,7 %)
  • Les cadres (19 %).
  • Viennent ensuite les ouvriers (13,2 %),
  • Les professions intermédiaires (9,8 %)
  • Les employés (6,8 %).
Vous pouvez lire la suite de cette enquête sur le monde économie

Deux fléaux alertant sur la nécessité de ralentir pour réussir à sauver sa vie et celles des autres. Plomber vos vacances n'est pas mon intention. Tout va très vite, nous manquons de temps pour nous poser, pour réfléchir au sens de nos vies. Courir sans cesse est épuisant. Appuyer sur le champignon tue des vies dont la sienne. La course à la performance envers et contre tout mène au burnout. Je ralentie à l'instant, mes doigts se sont suffisamment agité sur le clavier. Ralentir pour réussir à saisir ce qui est essentiel : respect des valeurs humaines et de la vie, respect envers soi et de ses rythmes... Tout un programme. Ai-je eu raison d'aborder ces deux fléaux ? Merci de laisser ici vos recettes de " Ralentir pour réussir "... ce que vous voulez, le choix vous appartient.

Ralentir pour réussir sauver million vies


Retour à La Une de Logo Paperblog

A propos de l’auteur


Helenehug 387 partages Voir son profil
Voir son blog

l'auteur n'a pas encore renseigné son compte l'auteur n'a pas encore renseigné son compte l'auteur n'a pas encore renseigné son compte

Magazine