Magazine Science & vie

Le Pouvoir de l'Imaginaire (416) ( OSONS !OSONS !C EST LE PLAISIR DES DIEUX / SUITE 2

Publié le 17 juillet 2015 par 000111aaa

Restons sur la partie la plus périlleuse de notre discussion ,CLARA  et moi………

---------------------------------------------------------------------------------

-« Tu m 'as laissé PAPY , avant-hier , sur une conclusion qui me paraissait  ASSEZ  claire : dans  un cadre  spatial infini  et permanent  l’Espace se déploie et y répartit  des bulles d’univers   avec matières et énergies .Celles ci  s’y épanouissent suivant les propriétés spécifiques d’un Espace-temps localement topologique  non connexe ou multiconnexe  …..Avec  ,et  devant elles ,ces zones à champs  quantiques de HIGGS "nus"  que tu attribuerais volontiers à la fuite éperdue  des photons, ces aventuriers de l’Espace …..Il te reste  maintenant  à m’expliquer comment  tu pourrais marier ces explications  avec la Relativité Générale et son corolaire la force de gravitation……(Ma photo  te  montre la zone de notre univers et la zone rougeatre  de fuite des photons  ( ou zone du champ de HIGGS du faux vide ) et entre les bulles s 'etend l'espace du vide  absolu ......

Capture.PNG divers vides.PNG

-« Tu schématises  beaucoup trop vite  CLARA !Si tu considères  notre univers « personnel » ,dans son Histoire ,nous ignorons le pourquoi de cette expansion foudroyante de son Espace-temps  que l’on désigne sous le nom de phase d’inflation primordiale ( et qui reste discutée par certains physiciens )….Et il est improbable  ( si elle existe) que des photons aient pu s’ enfuir encore plus vite qu’elle  ….Ensuite je veux bien croire à la différence de vitesses entre  cette  cavalerie légère de  photons  faisant l’école buissonnière  vers le bord de l’univers  et l’expansion  HUBBLE  plus «  pépère »  de   notre UNIVERS GALACTIQUE  visible actuel  ….. Je suis conduit à m’interroger alors  sur  les traces qui pourraient subsister  de cet échappement de la lumière   VERS SES FRONTIERES…  et du même coup à devoir  peut être attribuer le fond cosmique  fossile  à ce phénomène-là ! (voir ma photo  du modèle d 'espace hyperbolique et du modèle euclidien )…Vas-tu me contredire  ?

Capture.PNG modeles d univers  euclidiens ou hyperboliques.PNG

-«  NON !Tes graphiques me semblent parlants  PAPY …..Mais tu vas encore  me traiter d’entêtée  si je te rappelle   que le problème de la constante cosmologique Λ d’EINSTEIN , on ne sait plus trop comment le régler depuis cette date de 1998  où  PEERLEMUTTER  s’est aperçu que l’expansion de l’Univers s’accélérait …..Alors comment intègres- tu  cette découverte scientifiquement établie  avec  tes propositions et avec  la Relativité Générale ?

-Arrivés là où nous sommes CLARA , je peux commencer , vu ta formation  à te rappeler les équations  qui décrivent à grande échelle  les destinées de ces bulles d’univers  ….Ce sont les équations de  FRIEDMANN  explicitant  celles d’ALBERT ! Avec l’ ajout du terme Λ  et  une géométrie d’univers  soit  euclidien  plat , soit  hyperbolique ,soit   sphérique  , cela peut se résumer sur ma photo  ci dessus  que j’ai présentée ici  au moins 500 fois …

.Pour les fanatiques de calcul on montre que , si sous certaines conditions , l’énergie sombre  est prise en compte totalement ou partiellement  par le terme Λ alors l’expansion de l’univers   subit un point d’inflexion dans la courbe  et au lieu de freiner , recommence à accélérer … Donc  PEERLEMUTTER  est  confirmé !…Les  dernières données expérimentales   sont fondées sur une valeur PETITE  mais  non nulle de la constante cosmologique. Si ce fait arrivait à se vérifier d'une manière définitive, alors l'histoire ( standard !) reconstituable de notre univers se présenterait  parait –il  ainsi:

-t < 10 -43 s /phase pré-inflatoire ???

-10 -43 < t < 10 -35 s/ inflation primitive ???

- 10 -35 < t < 10 ↑20 s/ phase intermédiaire: FLRW puis reprise de l'inflation

 -10 20 < t < 10 ↑140 s /inflation secondaire avec mort thermique de l'univers

-Alors deux questions se posent aussitôt pour moi  PAPY :tu  as toi-même parlé de la première  ,  puisque la mission  PLANCK a ramené de nouveaux résultats  , quelle est la valeur de la constante cosmologique Λ ?

-«  Si la constante de HUBBLE   Ho  vaut pour PLANCK  67,8 ( km.sec-1.mpc-1) , alors Λ vaut 1 ,1.10-5 m-2 . Comme tu le vois elle est petite mais comme elle est multipliée par le carré du facteur d’échelle , à long terme, l’Univers augmente de taille de façon exponentielle, ce qui signifie qu’il double de taille à période fixe. (L’éloignement des galaxies entre elles  est donc en accélération, mais le taux d’expansion de l’Univers est constant,  d ou  la croissance exponentielle de la courbe  de la ligne où ou K=0 et  les 2 cases a droites )……)

-«  Et ma deuxième question  PAPY devient une question de fond , à laquelle tu sembles obstinément à te refuser de me répondre : comment maries tu cette mathématisation einsteinienne  de la gravité dans l’UNIVERS et ton univers quantique de HIGGS ????.De plus pourquoi l’Espace  s’expanse alors que  l’espace interne des systèmes stellaires, voire galactiques , lui, ne bouge pas ????

A SUIVRE


Retour à La Une de Logo Paperblog

A propos de l’auteur


000111aaa 168 partages Voir son profil
Voir son blog

l'auteur n'a pas encore renseigné son compte l'auteur n'a pas encore renseigné son compte l'auteur n'a pas encore renseigné son compte

Dossiers Paperblog

Magazine