Magazine Finances

Épargner avec un assistant ludique et intelligent

Publié le 23 juillet 2015 par Patriceb @cestpasmonidee
USAA Après les cagnottes hier, notre « cycle des variantes infinies » met à l'honneur – une fois encore ! – l'inévitable épargne d'impulsion. La nouveauté nous vient aujourd'hui de l'américaine USAA, avec une application mobile qui se présente d'abord comme un assistant ludique, destiné aux jeunes de la Génération Y.
Le choix de cette population n'est pas anodin : que ce soit en raison de leurs revenus plus modestes ou de leur éducation financière incomplète, les « digital natives » n'ont pas le réflexe du bas de laine (statistiquement, le taux d'épargne des moins de 35 ans est négatif, aux États-Unis). Afin de les aider à développer de bonnes habitudes, USAA a donc choisi de focaliser ses efforts sur la sensibilisation, tout en introduisant une dose de plaisir dans l'expérience, qui devrait favoriser un engagement durable.
Uniquement proposée sous la forme d'une application mobile, la solution « Savings Coach » combine un assistant virtuel et un peu d'intelligence artificielle en vue de remplir son rôle. Surveillant les dépenses quotidiennes de son utilisateur, elle est ainsi capable de lui offrir – spontanément ou sur demande – des conseils personnalisés. Il pourra s'agir, par exemple, d'une petite explication sur l'utilité de mettre de l'argent de côté ou, plus concrètement, de la suggestion de renoncer à un café le matin, dont le prix sera alors automatiquement versé sur un compte d'épargne.
Savings Coach
La facilité de prise en main et d'utilisation est optimisée à travers la mise en œuvre de la technologie de Nuance (et son agente virtuelle spécialisée « Nina »), qui devient décidément un standard dans les services d'USAA. Grâce à celle-ci, le mobinaute peut interagir très simplement, en langage naturel, par écrit ou via une interface vocale. Pour le côté ludique, peut-être le moins convaincant de l'ensemble, sont activés des mécanismes classiques de récompenses – à base de badges et de points – conquises au fur et à mesure de l'accomplissement des objectifs assignés.
La recette semble bien fonctionner : à l'occasion d'une phase d'expérimentation initiale de 4 mois, auprès de 800 consommateurs âgés de 18 à 24 ans, l'application a déjà permis d'accumuler (collectivement) plus de 100 000 dollars d'économies. Les commentaires qui accompagnent ces premiers pas sont tout aussi encourageants, les participants faisant preuve d'un enthousiasme certain vis-à-vis de l'idée de rendre l'acte d'épargne amusant. Incidemment, pour USAA, le bénéfice n'est peut-être pas tant d'augmenter les dépôts que de renforcer la fidélité de sa clientèle jeune.
Cependant, ce n'est peut-être pas là l'ambition principale de l'établissement. Le déploiement de l'assistant virtuel de Nuance dans un contexte relativement anodin et plutôt attractif représente en effet une excellente opportunité de chercher à affiner ses capacités d'intelligence artificielle, par l'intermédiaire d'une exploitation toujours plus poussée des données de transactions. Et l'enjeu serait alors surtout pour USAA de développer son expertise en la matière, en limitant les risques de retombées médiatiques négatives. Et si ce n'est pas le cas, l'idée peut tout de même mériter d'être explorée…

Vous pourriez être intéressé par :

Retour à La Une de Logo Paperblog

Ces articles peuvent vous intéresser :

A propos de l’auteur


Patriceb 7839 partages Voir son profil
Voir son blog

Magazine