Magazine Bons plans

Bilan et reconversion professionnelle : conseils et modèles de curriculum vitae !

Publié le 24 juillet 2015 par Christele

Sommaire :

Confidences

Le parcours professionnel … Que dire ? Ce sujet est tellement compliqué pour moi. Car tellement d’envies, de passion et d’ambition que j’en perd la tête et ne sait plus vers quoi me diriger … Il est difficile pour moi de choisir « une seule » voie et ainsi me concentrer sur une chose à la fois. Je suis encore jeune alors je ne m’en fait pas trop car je sais que j’ai le temps de mener à bien ma carrière professionnelle (quoique le temps passe tellement vite sans que l’on s’en rende compte …). Bien sûr tout est relatif mais je pense pour mon âge avoir déjà pas mal d’expérience … Alors pas en nombre, mais disons que j’ai vu beaucoup de choses totalement différentes professionnellement; ce qui m’a permis de me faire une idée sur ce que je veux ou ce que je ne veux pas. Pour vous parler un peu de mon parcours, j’ai su très jeune ce que je voulais faire de ma vie. Comme beaucoup de filles de mon âge à l’époque je voulais travailler dans la mode ! Et c’est donc dès mon entrée au lycée, que je me suis spécialisée dans ce domaine en suivant sept ans d’études dans ce milieu si « spécial » jusqu’à aboutir à une licence professionnelle (bac +3). J’ai souvent entendu des critiques ou des préjugés par rapport à mes études … « Ce genre de filière est fait pour ceux qui sont nuls à l’école » alors que j’étais très bonne à l’école sans vouloir me vanter., « C’est un BAC Pro, alors c’est beaucoup plus facile ! » alors que nous avons par exemple le même programme de mathématiques., « Pff, qu’est ce que tu vas devenir ? Couturière dans une usine ! Moi je suis en école de commerce, je vais devenir commercial ou business man ! » alors premièrement, le métier de couturière n’existe plus en France (quasiment) mais merci j’y penserai pour ma carrière lorsque j’irais vivre en Thaïlande ! Et ta grand-mère était peut-être couturière dans sa jeunesse et ça a certainement permis à ta famille de se nourrir ! Deuxièmement, j’étudie les même chose que toi en école de commerce : diagramme de gantt, diagramme de paretto, pyramide de maslow, économie, droit des marques etc … Simplement, moi je me spécialise ! Troisièmement, j’apprend peut-être à coudre un vêtement en plus des techniques commerciales mais lorsque moi j’irais le vendre, je saurais de quoi je parle ! Ah oui et en « mode » on apprend as que à faire du dessin ! La preuve je ne sais absolument pas dessiner et pourtant j’ai eu tous mes diplômes. Mais bon ça c’est certainement parce que j’ai appris à gérer une usine de 100 personnes et à traiter avec des fournisseurs du monde entier … Voilà ce qu’on apprend en MODE ! En même temps, j’enchaînais les petits boulots d’hôtesse de caisse (ce qui m’a également valu quelques critiques … c’est fou ce que les gens ont la grosse tête et ont des préjugés mal placés ! Car je peux dire maintenant qu’être hôtesse de caisse est un vrai métier et qu’il y de nombreuses femmes qui exercent cette profession avec passion et professionnalisme.)

Bref ma dernière année, licence professionnelle des produits de mode était plus du tout dans la création pure et dure mais véritablement dans les gestion d’une entreprise de mode. Pendant laquelle d’ailleurs je me suis mise à mon compte en tant qu’auto-entrepreneur et ait travailler pour quelques créateurs, ce qui m’a beaucoup appris et qui m’a vraiment donner l’envie de devenir un jour une véritable « chef d’entreprise ». Mais pas une chef d’entreprise qui reste tout en haut dans sa tour de Pise ! Une chef d’entreprise qui touche à tout, qui sait tout faire, et qui veut prendre des décisions et en être responsable bien sûr. D’ailleurs, si je peux vous conseiller un très joli article de Nadia (business woman qui aide les petits créateurs sur Etsy) sur le fait qu’il faut arrêter de toujours « vouloir plus » et qu’il est possible de vouloir devenir un « petit » chef d’entreprise ^^ ICI (mais attention c’est en anglais). Mais bon j’ai rapidement laissé tomber ma toute petite entreprise car je me suis aperçu qu’il y avait effectivement quelques aspects qui ne me plaisaient pas dans ce milieu … Attention, ceci est un avis personnel et loin de moi l’idée également de catégoriser toutes les personnes y travaillant. Mais je ne me sentais pas à l’aise car c’était très superficiel, beaucoup de « copinages » et de cadeaux à offrir pour espérer obtenir un article dans un journal, trop de soirée pour faire acte de présence. Être obligé simplement de se montrer pour pas que l’on vous oublie et pour se rendre compte que ce n’est certainement pas le créateur le plus talentueux qui réussit mais celui qui a le plus de moyens et de connaissances. Donc pas facile … :/ Ceci dit je ne regrette rien et j’ai quand même apprécier cette période de ma vie. Rapidement j’ai su ce que je ne voulais pas et avec qui je ne voulais pas travailler … A a fin de mon année de licence, nous devions effectuer un stage en entreprise de 6 mois. Je suis partie au bout de trois mois car je n’étais pas du tout d’accord avec les dirigeantes et n’aimais pas leur façon de gérer leur entreprise. Ah j’oubliais ! Pendant cette même année, j’ai également fait quelques piges pour un journal régional. Et alors là je crois que le monde du journalisme, c’est pire ! Beaucoup d’opportunistes ! J’ai aussi fait une formation de conseillère en image. Qui ne m’a pa servie pour l’instant mais je ne renonce pas à en avoir besoin un jour …

Ensuite il a bien fallu que je trouve un boulot alimentaire dans un premier temps, en attendant de savoir réellement ce que je voulais faire de ma vie. J’ai donc trouvé un petit contrat de 10 heures dans la restauration. Pas grand chose mais c’est mieux que rien … Et ce n’est pas parce que l’on a bac +3 que l’on ne peut pas commencer par un petit job et que l’on doit prétendre à un salaire de cadre derrière un bureau. Et les « petits jobs » ne me font pas peur. Je le prenais comme une nouvelle expérience. Et j’ai bien fait ! Car très rapidement (quelques semaines), on augmente mon contrat (donc bien financièrement) et on me propose d’évoluer en tant que responsable (super pour l’expérience et pour le plaisir du travail). Je me prend vite au jeu et ensuite on me propose carrément le poste de responsable de magasin et alors là c’est génial ! C’était MON magasin à moi ! « Genre c’est moi qui commande et tout ^^ » J’ai adoré, j’ai fait pleins de choses, toujours en quête d’améliorer le fonctionnement du magasin etc. Puis les quelques tâches administratives que je faisais pour l’établissement, j’étais aux anges. Je voulais tout gérer, tout contrôler … Avec le recul et san

vie-organisee-bilan-professionnel-cv
s vouloir me vanter, je crois que j’ai été une bonne responsable. Puis en mars dernier, en arrêt maladie car grossesse à risque. Difficile au début car mon magasin c’était aussi un peu comme mon bébé. Naturellement, je me suis encore posée des questions sur mon avenir professionnel. Ben oui, les horaires de la restauration, c’est pas facile avec un nouveau-né etc. Puis lorsque je me suis rendue compte que ma seule envie de me lever au début c’était pour faire du courrier, contrôler notre budget, remplir nos déclarations d’impôts et gérer notre bien en location … là je me suis posée des questions. J’ai toujours été organisée, la tête dans les papiers et dans le courrier administratif (bien décidée à ne pas me laisser faire ^^), à chercher et trouver des solutions pour être plus productive, à m’intéresser à tout ce qui touche au droit quel qu’il soit ; mais je n’avais jamais penser à en faire mon métier ! Quel métier d’ailleurs ? Puis j’ai trouvé ! GESTIONNAIRE ADMINISTRATIF ! C’est large et je peux toucher à tout. J’ai donc décidé de suivre une formation à distance avec l’Ecole Française de Comptabilité de Gestionnaire Administratif et de la compléter par une autre formation à distance avec le CNED, une Capacité de Droit. C’est ce qui va me permettre de pouvoir trouver du travail quasiment partout et d’avoir toutes les connaissances pour ensuite créer ma société. Bon voilà où j’en suis actuellement dans ma vie professionnelle. Merci (ou désolé) d’avoir lu ce pavé qui à la base ne devait faire qu’une dizaine de lignes … ^^

Conseils pour faire votre bilan professionnel

Vous vous posez également quelques questions sur votre carrière ? Alors voici quelques conseils pour vous aider à y voir plus clair …

vie-organisee-bilan-professionnel-cv7

  1. Apprendre à vous connaître : vous devez tenir compte de votre caractère. Essayez d’identifier certaines facettes de votre personnalité dans le cadre du travail car vous êtes peut-être totalement différente avec vos collègues de travail qu’avec vos amis. Listez vos qualités et vos défauts liés à votre carrière. Dressez votre portrait. Ensuite, définissez vos centres d’intérêts, vos passions, vos envies. Il est très important de savoir ce qui vous donne envie de vous lever le matin. On ne peut pas toujours vivre de sa passion malheureusement mais il y a surement quelques activités qui vous plaisent et dont vous pouvez en vivre. Puis notez vos motivations, vos critères et vos conditions. Est ce que gagner beaucoup d’argent vous motive, préférez-vous être active ou assise derrière un bureau, le travail de nuit est-il rédhibitoire etc … Ne vous inquiétez pas, en général il est très facile de savoir quels sont nos critères et nos conditions.
  2. Définir votre savoir : suite à vos études, vos formations, votre expérience professionnelle et même votre vie personnelle, vous avez forcément acquis de nombreuses connaissances. Faites-en l’inventaire même si certaines ne vous intéressent pas ou plus, elles peuvent parfois vous donner un petit coup de pouce pour commencer. Puis déterminez vos compétences, là où vous êtes la meilleure. Vos points forts, ce que vous savez faire le mieux et peut-être mieux que les autres.
  3. Intéressez-vous au marché de l’emploi : malheureusement il y a des métiers qui tendent à se transformer voire à disparaître donc si un métier en voie de disparition vous plaît, inutile de vous conseiller de choisir autre chose … Il faut prendre en compte dans votre reconversion les débouchés, les nouvelles tendances en matière d’emploi et ne pas négliger les changements de l’offre et de la demande. Nous pouvons par exemple constater que le secteur tertiaire (celui des services) est en plein boom.

Une fois que vous avez répondu à toutes ces questions, essayez de trouver des points communs entre votre personnalité, votre savoir et le marché de l’emploi. N’ayez pas peur d’innover, de tester et surtout d’échouer. Car ce qui nous frêne chaque jour est la peur de l’échec alors que statistiquement les personnes qui réussissent sont celles qui ont vécu le plus d’échecs dans leur vie. Alors prenez des risques, peut-être aurez-vous une bonne surprise; sinon prenez le comme une expérience supplémentaire.

Modèles de Curriculum Vitae (gratuits)

Même si vous n’êtes pas en recherche d’emploi, mettre à jour son curriculum vitae peut être utile justement à faire le bilan de votre vie professionnelle. Il vous permettra de synthétiser votre carrière et de savoir où vous en êtes actuellement.
Je vous propose quelques modèles de CV à télécharger gratuitement (cliquez sur les images pour accéder à la page de téléchargement) :

vie-organisee-bilan-professionnel-cv1

vie-organisee-bilan-professionnel-cv2

vie-organisee-bilan-professionnel-cv3

vie-organisee-bilan-professionnel-cv4

vie-organisee-bilan-professionnel-cv5

vie-organisee-bilan-professionnel-cv6

Interview de Twinny Mummy, maman et blogueuse en reconversion professionnelle

vie-organisee-bilan-professionnel-cv8

Bonjour Olivia ! Après 4 années passées à vous occuper de vos enfants, vous entamez votre reconversion professionnelle. Une reconversion courageuse puisque vous vous mettez à votre compte !

Malgré ce que beaucoup de gens peuvent penser, être en congé parental ce n’est pas de tout repos … Gérer une famille au quotidien, c’est une véritable petite entreprise familiale dont vous êtes le maître à bord. Qu’avez-vous appris sur vous-même durant ces quatre années de congé parental ? Et quelles ont été pour vous vos plus grosses difficultés ?

En effet, être mère au foyer n’est pas de tout repos ! Cela demande d’être au top quoiqu’il arrive et ce 24h sur 24, 7 jours sur 7 et 365 jours par an. Durant mes premiers mois de congé parental, je pensais que ma vie d’avant allait me manquer car j’étais très active et détestais ne rien faire à la maison. Mais finalement, j’ai vite pris goût à ma nouvelle vie de maman. Ne plus avoir d’obligations extérieures, un rythme plus « cool » et profiter de chaque instant auprès de mes enfants… Tout cela n’a pas de prix ! Je m’estimais vraiment chanceuse. Mais le vent a tourné, je me suis retrouvée seule, incomprise, déprimée, enfermée dans ma bulle. Le plus dur pour moi dans un premier temps à été le manque de vie sociale, alors oui ce n’est pas parce que l’on a des enfants que l’on ne plus sortir de chez soi et rencontrer du monde, mais avoir deux bébés du même âge, je peux vous dire que chaque sortie est une sacré organisation donc au bout d’un moment la motivation n’est plus là, car au final on est bien mieux chez soi. Mon troisième bébé est né lorsque mes jumeaux avaient 2 ans et demi, ce fût une vrai bouffé d’oxygène mais qui n’a pas durée. La fatigue ayant repris le dessus, je suis vite retombée en plein burn out.

Vous êtes-vous sentie isolée, ennuyée et avez-vous remis en question votre ambition ?

Quoi qu’on en dise, être maman au foyer isole malgré tout par la force des choses. Nous vivons et parlons bébé 24/24, les sorties sont vite limitées, les rencontres également par la même occasion. Il suffit d’un petit coup de déprime et l’incompréhension de ses proches pour que tout bascule. On se met la pression pour paraître la mère parfaite au yeux du monde. Tous ces sentiments sont très éprouvants, en tout cas ils l’ont été pour moi. Puis de ne plus avoir d’activité m’a fait perdre confiance en moi, au point de ne plus oser regarder les « vrais » gens dans les yeux. Je ne  me sentais pas capable de reprendre mes études ou d’effectuer des formations pour évoluer professionnellement, pourtant j’en avais vraiment envie mais je me sentais trop « nulle ».

Au bout de quelques années, vous avez décidé de ne plus retourner travailler chez votre ancien employeur et de vous reconvertir. Quel a été pour vous le déclic de ce changement de vie ? Y a t-il eu un événement particulier ?

L’aspect financier et le coté logistique concernant les modes de garde des enfants concernant une éventuelle reprise ont été des éléments déclencheurs quant à ma décision de ne pas reprendre le travail chez mon ancien employeur. En fin d’année 2014, il y a eu du mieux niveau moral, j’ai pris conscience qu’il été temps que je pense un peu à moi, qu’il fallait que j’arrête de me laisser “de côté”. Je suis comblée dans ma vie de mère mais il me manquait quelque chose dans ma vie de femme ! L’idée d’ouvrir un centre bien être maman-bébé me trottait dans la tête depuis des mois alors je me suis dis pourquoi ne pas me lancer et faire ce que j’aime !

Quels ont été pour vous les aspects les plus importants dans le choix de votre nouvelle carrière ? Vos motivations ont-elles été financières, le choix d’un métier qui vous passionne ou l’envie de liberté ?

J’ai choisi ce métier par passion mais aussi par envie de liberté ! Faire quelque chose que j’apprécie qui m’apporte sur le plan humain… Rendre les gens heureux… C’est très gratifiant pour moi. Je suis enfin en phase avoir moi-même car j’ai su m’écouter et suivre ce que mon cœur me dictait. Penser à moi et au bien être de ma famille, voila ce qui me manquait le plus pour être enfin comblée dans ma vie de femme !

Votre rêve : le massage et un de vos centre d’intérêt : la natalité. Vous avez donc décidé de devenir praticienne bien-être pour femmes enceintes et bébés. Vous êtes le parfait exemple d’une femme qui a su mettre en pratique son rêve et l’allier avec sa sensibilité de « maman ». Concrètement, quels conseils pouvez-vous nous donner afin d’avoir le courage de se lancer dans l’aventure d’une reconversion et comment vous organisez-vous pour cette nouvelle aventure ?

Il ne faut jamais abandonner ses rêves et se donner les moyens de les réaliser. Il n’est jamais trop tard pour changer de vie… Même si cela peut prendre du temps. Pensez à vous, écoutez-vous, c’est très important et ce autant pour votre bien-être personnel que celui de votre famille. Si vous êtes heureuse, ils le seront aussi. Concernant mon organisation, je tiens a remercier du fond du cœur mes proches qui me soutiennent à 100% dans mon projet, sans eux je n’en serais pas là !

Que pouvez-vous nous dire de ces premiers jours d’exercice ? Votre petit bilan ? Des joies, des craintes, des choses à améliorer … ?

Je me répète mais je suis comblée

:)

J’ai eu la chance de masser des futures mamans et quel bonheur de leur offrir ce moment bien-être et de les voir apaisées après une séance ! Le corps d’une femme enceinte est mis à rude épreuve pendant la grossesse…

Puis j’ai aussi eu la chance d’animer mes premiers ateliers massage bébé il y a peu ! Je suis instructrice en massage bébé (formée par l’association AFMB), je ne manipule donc pas les bébés mais j’apprends aux parents les gestes essentielles pour effectuer un bon massage. C’est très plaisant de pouvoir partager ses connaissances.

Il me reste encore du travail pour me perfectionner et mieux m’organiser mais cela viendra avec le temps

😉

Un très grand merci Olivia d’avoir partager votre expérience. Vous avez l’air très épanouie et votre réussite nous donne beaucoup de courage pour nous lancer à notre tour. Nous vous souhaitons tout le bonheur que vous méritez et que vous avez su provoquer par votre audace.

Retrouvez Olivia sur son blog Twinny Mummy & Cie !

Les réseaux professionnels : faut-il être sur Viadeo et Linkedin ?

vie-organisee-bilan-professionnel-cv10

Les réseaux sociaux sont de plus en plus utilisés pour développer son réseau professionnel. Ils peuvent servir pour contacter des recruteurs, se faire recommander et même trouver un emploi. Les plus connus sont Viadeo et LinkedIn. On y trouve sur votre profil les informations que contiennent votre curriculum vitae mais bien plus encore; ils permettent aux employeurs d’en savoir un peu plus sur vous car plus librement, vous pouvez vous dévoiler davantage que sur une feuille A4. Vous pouvez presque argumenter sur la toile comme à un entretien d’embauche. Vous pouvez mentionner vos activités extra-professionnelles mais qui dans certains cas peuvent faire toute la différence. Vous pouvez y exposer vos créations ou projets personnels tels que le design d’un site web par exemple.

Attention, ne vous attendez pas à avoir un retour dans la semaine qui suit votre inscription ! Car le réseau professionnel sur le net il faut l’entretenir longtemps à l’avance avant d’avoir un premier retour. Il est donc conseillé de vous y inscrire le plus rapidement possible (même avant de chercher un emploi) afin d’y être actif régulièrement et de faire des connaissances virtuelles qui par la suite pourront peut-être vous être utiles dans votre démarche. Au début, vous allez certainement vous ennuyer un peu. C’est normal. Recherchez des membres dans la ou les branches qui vous concernent, participez à des groupes de discussions, donnez vos conseils et mettez votre profil régulièrement à jour.

N’attendez pas de moi un avis personnel car ce n’est que trop récemment que je me suis inscrite sur ces sites mais d’après ce que j’ai pu lire, l’avantage de ces réseaux c’est que les demandeurs d’emploi sont maintenant mis à égalité avec les recruteurs. Vous pouvez soigner votre image et avez un droit de regard et de jugement sur l’entreprise autant qu’elle l’a sur vous quand elle consulte votre profil. De toute façon, vous n’avez rien à y perdre mais je vous déconseille de vous inscrire simplement pour y déposer votre CV et attendre qu’un recruteur tombe dessus.

Petits conseils pour bien démarrer sur un réseau social :

  1. Soignez votre photo de profil : choisissez une photo neutre ! Pas forcément une photo d’identité car depuis que nous n’avons plus le droit de sourire, inutile de montrer notre visage glacial. Mais pas non plus une photo de vous à la plage en train de siroter votre cocktail … Une jolie photo de vous neutre et professionnelle.
  2. Montrez vos atouts et vos compétences : Soignez votre présentation écrite ! Résumez vos points forts et parlez de vous en ayant pour objectif de vous vendre.
  3. Consultez les autres profils : lorsque quelqu’un consulte votre profil, vous recevez une notification vous montrant la personne qui est venu sur votre page. Donc faîtes de même et consultez les profils qui vous intéressent pour attirer leur attention.
  4. Ajoutez vos contacts : ceux que vous connaissez déjà car c’est au départ grâce à leur profil et donc leurs connaissances que votre profil sera consulté. Ensuite, le site vous fera des suggestions de personnes qui pourront vous intéressées.
  5. Montrez votre expertise : publiez régulièrement des informations et des contenus intéressants ce qui permettra d’attirer l’attention sur vous et de faire revenir les visiteurs sur votre page.
  6. Interagissez : il ne faut pas seulement consulter. N’hésitez pas à communiquer avec les autres membres, commentez, gardez le contact etc.

C’est sûr, cela prend du temps mais ces réseaux peuvent vous apporter d’agréables surprises et de faire des rencontres enrichissantes que vous n’auriez certainement pas pu faire autrement.

Si vous souhaitez vous inscrire sur ces sites, il est important de bien maîtriser votre e-réputation et construire votre identité virtuelle, c’est à dire votre « Personal Branding » (et encore une tendance venue des Etats-Unis ^^). Le principe du Personal Branding est de se promouvoir comme une marque en mettant en avant votre personnalité, vos atouts, vos compétences afin de faire ressortir votre valeur ajoutée.

Inscription à notre Newsletter

Avantages abonnés : un récap' des articles de la semaine (pour ne rien louper) et des bons plans et astuces exclusives que vous ne trouverez que dans les newsletters.
A très vite !

E-mail *


Vous pourriez être intéressé par :

Retour à La Une de Logo Paperblog

Ces articles peuvent vous intéresser :

A propos de l’auteur


Christele 679 partages Voir son profil
Voir son blog

l'auteur n'a pas encore renseigné son compte l'auteur n'a pas encore renseigné son compte l'auteur n'a pas encore renseigné son compte

Magazine