Magazine Société

SOS Libertés. Nous sommes tous devenus suspects !

Publié le 24 juillet 2015 par Lecriducontribuable

 Nous sommes tous devenus suspects !

Regardez donc l’article 20 de la loi de programmation militaire : il est tout simplement liberticide. 

 Ils osent dire que nous sommes en démocratie ! A la tête d’un régime discrétionnaire, les socialistes dévoilent de plus en plus le vrai visage de leur République : flicage de nos pensées, flicage de notre argent, flicage de nos libertés. Et le régime flique de plus en plus car il se sait de moins en moins respecté ! Et que dire du petit flic en chef,

le porte-flingue Manuel Valls. Ah, il n’en menait pas large à la gare de Rennes, soudain assailli par une

centaine de jeunes l’accueillant sous les huées, les sifflets et à coup de quenelles. Il essayait bien de faire le fier, de donner quelques coups de menton, mais il n’a trompé personne : ça sent la fin de règne…

Valls, Hollande, Ayrault, comme tous les tenants du politiquement correct et du prêt-à-penser ne savent plus où ils en sont. Ils ont perdu le contrôle de la France. Ils le savent bien et c’est pour cela qu’ils voient dans le flicage incessant du peuple français leur dernière chance de survie. La liberté n’est bonne que si elle va dans leur sens. La liberté d’expression n’est acceptable que si elle sert à éructer leurs soi-disant valeurs. La liberté de mouvement n’est valable que pour aller payer leurs impôts et leurs taxes.

D’ailleurs Valls le redit tous les jours : la seule liberté acceptable est celle que son Etat républicain veut bien accorder. C’est ça la liberté « à la hollandaise » ! C’est pour cela que des lois scélérates sont votées en douce au Parlement

afin de réduire et de contrôler encore plus nos libertés. Regardez donc l’article 20 de la loi de programmation militaire : il est tout simplement liberticide ! Chacun de nos mails pourra être intercepté, décortiqué, ruminé par l’Etat français.

Avec cette loi, nous sommes tous devenus suspects : l’administration peut maintenant nous soupçonner d’un délit et nous traiter comme des terroristes. Notre vie privée est purement et simplement violée ! Et qui va avoir accès aux données saisies de manière sournoise par le régime discrétionnaire de Hollande ?

Les services de renseignements : la DGSE, la DCRI mais aussi… Tracfin, la cellule d’espionnage fiscal. Ah, mais voilà qu’il se découvre enfin celui qui essaie d’être Président : il ne peut pas se faire respecter alors il veut faire peur. Chiche ! A ce jeu-là, il perdra. Et devant la colère du peuple, il n’aura plus qu’à s’enfuir sur son petit scooter avec Valls le suivant sur un Velib’. Pauvre France… Souhaitons que 2014 soit la dernière année de cette misérable comédie !

Taliesin

Les Enquêtes du contribuable février/ mars 2014 - 68 pages - 3,50 €. Disponible en ligne, en kiosque et sur abonnement.
Chronique extraite du numéro «Ces maires qui jettent votre argent à la poubelle»Les Enquêtes du contribuable n°3, février/ mars 2014.


Retour à La Une de Logo Paperblog

A propos de l’auteur


Lecriducontribuable 47178 partages Voir son profil
Voir son blog

l'auteur n'a pas encore renseigné son compte l'auteur n'a pas encore renseigné son compte l'auteur n'a pas encore renseigné son compte

Magazine