Magazine Médias

La famille Bélier (Ciné)

Publié le 27 juillet 2015 par Bigreblog

Coucou tout le monde!

Alors que je suis gentiment posée en Irlande, je vous arrive avec la review d’un film que j’ai vu la semaine dernière avant mon départ; un film que j’aurais dû voir bien avant, mais la procrastination et cet engouement limite chiant autour de Louane Emera m’aura fermé les yeux pendant un petit temps.

Bref, je suis là, je l’ai vu, et…j’ai adoré.

Review garantie sans spoilers!

Dans la famille Bélier, tout le monde est sourd, sauf Paula. C’est donc elle qui gère les affaires de la ferme tout en allant au lycée. Désabusée par sa condition d’aide familiale, elle est aussi éperdument amoureuse du beau Gabriel. Pour se rapprocher de lui, elle s’engage dans la chorale de l’école. Et contre toute attente, elle se rend compte qu’elle a du talent pour la chanson…

a1

C’est vrai que le film a fait grand bruit dans les médias ainsi qu’aux Césars, et j’avais une grosse envie d’y jeter un œil, mais comme je l’ai dit plus haut, tout le foin qu’on fait autour de Louane et de ses chansons ne m’ont pas franchement donné envie de le regarder jusqu’à ce que ma propre famille s’en mêle. Et ils ont bien fait.

Louane est en fait une parfaite Paula, car elle est totalement naturelle dans sa façon de jouer, et n’est pas particulièrement jolie, ce qui ajoute à la facilité d’identification.

En fait, le scénario est plein de poésie et de respect, tant pour la communauté des sourds (on y reviendra), mais aussi pour la famille proche et le déchirement au moment de l’envol de l’un des enfants (je me sens visée du coup).

Parlons du casting, outre celle dont j’ai déjà parlé au-dessus.

François Damiens et Karin Viard incarnent Rodolphe et Gigi, les parents de Paula; and GOOOOOOD qu’ils jouent bien!!! On croirait qu’ils sont réellement sourds tellement ils jouent leurs personnages à la perfection. C’en est totalement déchirant à certains moments.

(Et franchement, big up à François: il m’a scotché la face. Vraiment.)

Luca Gelberg joue quant à lui Quentin, le petit frère sourd. C’est je pense le seul acteur réellement malentendant de la distribution, et il est juste parfait.

a1

Et Eric Elmosnino incarne Monsieur Thomasson, le prof de chant désabusé. Il est sérieusement tordant, ce personnage, et je me suis étonnée à souhaiter voir Vie héroïque pour voir de quel bois il se chauffe en Gainsbourg. :)

a1

Revenons donc aux sourds. J’ai toujours adoré la langue des signes, et elle fait partie intégrante du casting du film. C’est vraiment super émouvant par moments, et on en oublierait presque ce « désavantage » tant les personnages sont crédibles. Moi j’ai été bluffée.

Bref bref bref, si comme moi vous avez des a priori et hésitiez à le regarder, je vous conseille de le faire. Je suis certaine que vous serez agréablement surpris. ;)

Note: 8,25/10 (scénario: 8/10jeu: 10/10BO: 7/10 (trop de Sardou tue le Sardou, mais c’est une question de gout)comédie: 8/10)

a1



Vous pourriez être intéressé par :

Retour à La Une de Logo Paperblog

Ces articles peuvent vous intéresser :

A propos de l’auteur


Bigreblog 1704 partages Voir son profil
Voir son blog

l'auteur n'a pas encore renseigné son compte l'auteur n'a pas encore renseigné son compte l'auteur n'a pas encore renseigné son compte