Magazine Beauté

Parfums : explosion d’agrumes !

Publié le 26 juillet 2015 par Thenewmeninthecity

Les températures grimpent et avec elles notre envie de porter à même la peau des parfums frais et légers. Finies les fragrances lourdes et pesantes de l'hiver, place aux jus héspéridés qui assument eux aussi un caractère bien trempé. Avec leur côté exubérant et acidulé, ces agrumes cachent sous leur zeste des notes pétillantes qui expriment fraîcheur, impulsivité et spontanéité.

Parfums : explosion d’agrumes !

Quiconque cherche un parfum frais, léger et tonique trouvera son bonheur parmi les jus qui mettent à l'honneur les agrumes. Citron, citron vert, citronnelle, bergamote, orange, clémentine, mandarine, pomelo ou même cambava, c'est de leur écorce que l'on extrait les huiles essentielles aux notes héspéridées si reconnaissables. Elles étaient déjà utilisées au dix-neuvième siècle pour créer les premières colognes dont la plus célèbre reste celle de Jean-Marie Farina qui porte encore son nom. Cette référence aujourd'hui mythique de la maison Roger & Gallet est encore très appréciée des amateurs de citron et d'orange.

Mais aussi pétillantes et acidulées soient-elles, les notes héspéridées sont volatiles et ne durent pas dans le temps. Dès 1962, les parfumeurs utilisaient l'hédione, une molécule découverte par la société Firmenich dans l'absolue de jasmin, afin de permettre aux colognes de tenir plus longtemps explique Anne-Sophie Behaghel du studio de création de parfums Flair. L'hédione a été mise sur le devant de la scène lors du lancement du parfum Eau Sauvage de Christian Dior en 1966 et ses notes fraîches et aériennes ont, dit-on, révolutionné la palette du parfumeur. Aujourd'hui, on utilise les agrumes dans leur globalité, pas seulement l'écorce, ce qui permet d'obtenir des huiles essentielles très concentrées, avec un poids moléculaire plus important. Mais certains agrumes sont plus difficiles à travailler que d'autres, avoue-t-elle. C'est le cas de l'orange et du pamplemousse dont les huiles essentielles sont plus fades par rapport à ce que le fruit dégage comme senteur en réalité. " Il faut les agrémenter de notes synthétiques qu'il faut utiliser avec parcimonie au risque de vite virer au détergent ", souligne Anne-Sophie.

Sélection de parfums gorgés de soleil by The new Men in the City

1. La rencontre entre la fraîcheur désinvolte de l'essence de persian lime et la profondeur du vétiver. Lime Absolue, Le Cercle des Parfumeurs : 78 € les 75 ml - 2. La fraîcheur d'un citron pétillant, travaillé autour de notes lumineuses et toniques. Éclatant, Parfums de la Bastide : 125 € les 125 ml - 3. Un vrai goût de Méditerranée où trois sublimes essences de la mandarine de Calabre, verte, jaune et rouge sont traitées à des stades de maturité différents. Mandarine, L'Artisan Parfumeur : 102 € les 100 ml - 4. Une cologne vive, pétillante et extrêmement ensoleillée autour du pamplemousse acidulé. Pomelo Paradis, Atelier Cologne : 95 € les 100 ml - 5. L'air frais de la nuit sous les premiers rayons du soleil, quand les agrumes bien mûrs ont absorbé toute l'eau de la rosée du matin. L'Etrog Acqua, Arquiste : 170 € les 100 ml (disponible chez Liquides) - 6. Le vert croquant de la menthe sauvage et l'orange flamboyant de la fleur de souci rayonnent sous la lumière des fruits d'hiver comme le pamplemousse, la bergamote et la mandarine. Cologne Impatiente, La Manufacture Paris : 85 € les 100 ml - 7. Un cocktail d'énergie vitaminée où les notes acides de la mandarine et de l'orange sanguine rencontrent le duo tonique gingembre-menthe poivrée dans une claque de fraîcheur. A* Men Ultra Zest, Thierry Mugler : 77,50 € les 100 ml - 8. Des feuilles de menthe prisent dans un tourbillon de zestes d'orange amère et de mandarine. Limon de Cordoza, The Different Company : 79 € les 90 ml - 9. Toute l'atmosphère des beach party où citron vert, menthe fraîche et absolue rhum composent un accord mojito explosif. Mojito Chypre, Parfumerie Générale : 110 € les 50 ml - 10. Le cédrat, cousin du citron, ce marie à des accords de bergamote, de gingembre et de muscade pour donner une vraie cascade de fraîcheur. Eau de Cédrat, L'Occitane : 47 € les 100 ml - 11. Lavande et mousse de chêne se gorgent de soleil avec une touche de mandarine et de bergamote rafraîchies de feuilles de menthe. 1881 Édition Blanche, Cerruti : 72 € les 100 ml - 12. Des notes juteuses de pommes se mêlent à la fraîcheur de l'orange et du citron pour évoquer une promenade dans le verger du couvent. Eau des Matines, Le Couvent des Minimes : 37 € les 250 ml (en exclusivité chez Marionnaud)

Lequel pourrait avoir votre préférence cet été ? Ou peut-être avez-vous décidé de garder le même parfum que d'habitude, auquel cas quelle en est la raison ?

Vous pourriez être intéressé par :

Retour à La Une de Logo Paperblog

Ces articles peuvent vous intéresser :

A propos de l’auteur


Thenewmeninthecity 7852 partages Voir son profil
Voir son blog

l'auteur n'a pas encore renseigné son compte l'auteur n'a pas encore renseigné son compte l'auteur n'a pas encore renseigné son compte