Magazine

Solo: non ! la masturbation, ce n’est pas (que) pour les ados…

Publié le 26 juillet 2015 par John Noa @NoaJohn

Le titre est explicite, nous allons parler de plaisir solitaire. La masturbation a longtemps était un tabou dans de très nombreuses cultures. Pourtant, le nombre d'hommes et de femmes qui pratique cette sexualité - car oui la masturbation est un acte sexuel - est important.

On commence à se masturber à l'âge de trois ans. Là quand je parle de masturbation, je pèse mes mots. En effet, jusqu'à l'adolescence, l'enfant répond à un plaisir naturel sans trop comprendre ni analyser ce qu'il fait. C'est à partir de la puberté que l'individu commence à comprendre et à analyser ses désirs, ses pulsions. C'est la fameuse étape de " la découverte de soi " (oui tu sais, le corps de l'adolescent se transforme et il doit s'y habituer...). Aujourd'hui, cette découverte est perturbée par l'accès facile à la pornographie qui donne une image faussée de la sexualité. Les adolescents se posent un milliards de questions et ceci entraine un sentiment de doute : Suis-je à la hauteur ? La taille de mon sexe est-elle dans la norme ? Devant ? Derrière ? Capote ?

SOLO: NON ! LA MASTURBATION, CE N’EST PAS (QUE) POUR LES ADOS…

Ma génération est passée à travers les mailles du filet de la pornographie de justesse. Je fais partie de ceux qui ont grandi avec les films cryptés de Canal + et surtout ce fameux premiers samedis du mois. Cependant, nous pensions qu'une fois arrivé à l'âge adulte, la masturbation deviendrait juste un souvenir. Or, nous la pratiquons encore. Si si, même toi ! Messieurs, ne soyez pas ! Le plaisir solitaire adulte concerne tout le monde, même les couples heureux et fier de l'être (les pires...). En effet, nous connaissons notre corps parfaitement. Qui peut nous donner plus de plaisir que nous-même ? Attention, la masturbation est plaisir solitaire. Et dans 'plaisir solitaire', il y a solitaire... À trop se toucher, on finit seul ou avec un bras plus musclé que l'autre. Considérez ces petits plaisirs comme un complément à une vie sexuelle, suffit largement. Ce doit être un coup de pouce ou un coup de main !

Pour vous rassurez une dernière fois, je vais vous raconter une anecdote. Une amie infirmière travaille dans une maison de retraite. Dans son service et quotidiennement, elle tombe nez à nez avec des hommes et des femmes de plus de soixante dix ans entrain de se masturber ! Alors, vous voyez que cela n'est pas prêt de s'arrêter (enfin la vision de personnes âgées se touchant, ça peut calmer quand même !)

Parce que les japonais sont dingues...

Retour à La Une de Logo Paperblog

A propos de l’auteur


John Noa 24882 partages Voir son blog

l'auteur n'a pas encore renseigné son compte