Magazine Poésie

L’enfant du creux du ventre

Par Lise P. @Fichupoeme

Je pense me connaître, je pense me savoir,

Je ne suis qu'une trace dans le grand soir.

Admettre que l'on est petit, près de l'humus,

Frère de l'aléatoire et cousin des virus.

Le seuil de vie qui me réalise et me voit naître,

S'ouvre lentement sur un nouvel être.

Un petit enfant oublié au fond de moi,

Une graine de pureté, un tout-petit-toi.

L'écouter à travers le brouhaha des pensées,

L'aimer malgré les jugements erronés.

Dans le creux de ton ventre, il s'endort.

Réveille-le tendrement, sa parole est d'or.


Vous pourriez être intéressé par :

Retour à La Une de Logo Paperblog

Ces articles peuvent vous intéresser :

A propos de l’auteur


Lise P. 371 partages Voir son profil
Voir son blog

l'auteur n'a pas encore renseigné son compte l'auteur n'a pas encore renseigné son compte

Magazines