Magazine

l'insecte et la matrice

Publié le 04 mai 2008 par Namkha

La vie des insectes est fascinante.

Pour passer d'une vie a une autre, leur corps passe par de fascinantes transformations. Le moment venu, l'insecte se fabrique un cocon - ou tout autre support protecteur - pour pouvoir procéder sereinement à sa transformation. Souvent, il changera radicalement de milieu. Ainsi, certains passent leur première vie vie dans la vase, la suivante dans l'eau, et à la troisième ils s'envolent gracieusement.


Actuellement, je suis dans une de ces périodes de transition. Je me dé-secte. Mon étroit cocon me préserve pendant que ma chair et mon coeur, mis a vif, se créént une nouvelle enveloppe. Plus tendre, plus légère...Plus fragile. Et pendant le temps que dure cette mutation, loin du monde, loin du danger, mon esprit ne s'est pas évanoui. Le corps déposé a l'abri, mon ame teste son nouveau fonctionnement dans un monde virtuel.


Mon coeur broyé se cicatrise dans le paradis d'Azeroth. Je peux mettre mes qualités et talents au service de chacun, il suffit de demander pour que quelqu'un m'apporte son aide. Les différences sont sources de richesse, et les faiblesses permettent aux autres joueurs de mettre en oeuvre leurs propres forces pour le bien être du groupe. Je ne sais pas de combien de temps encore j'aurais besoin avant d'être libérée des peurs et des névroses qui m'handicapent. Mais chaque jour, je reprends confiance en l'humanité. Je découvre avec stupeur que le monde ne se limite pas à la vase, que l a jungle dans laquelle j'ai péniblement survécu jusqu'a aujourd'hui n'est pas la réalité universelle.


Vous pourriez être intéressé par :

Retour à La Une de Logo Paperblog

Ces articles peuvent vous intéresser :

A propos de l’auteur


Namkha Voir son profil
Voir son blog

l'auteur n'a pas encore renseigné son compte l'auteur n'a pas encore renseigné son compte l'auteur n'a pas encore renseigné son compte