Magazine Santé

ANDROPAUSE et dysfonction érectile: Faut-il les traiter par traitement hormonal – The Aging Male

Publié le 02 août 2015 par Santelog @santelog

ANDROPAUSE et dysfonction érectile: Faut-il les traiter par traitement hormonal – The Aging MaleLes hommes ont une « ménopause masculine », l’andropause, caractérisée par une baisse et une carence de testostérone avec l’âge. Un phénomène plus prévalent qu’on ne le pensait, révèle cette étude australo-britannique qui suggère, dans la revue The Aging Male que plus d’hommes bénéficieraient d’un traitement hormonal. Avec des résultats positifs sur l’amélioration des symptômes.

La ménopause masculine, reste une condition controversée. Elle est pourtant caractérisée par un ensemble de symptômes reconnus liés à la chute de la testostérone, dont les troubles de l’érection, la perte de libido et de plus faibles niveaux d’énergie.

Les chercheurs du Centre for Men’s Health et de l’University College Hospital ont suivi pendant près de 15 ans, 2.693 hommes, patients de cliniques privées, âgés de 54 ans en moyenne, et ayant rapporté ce type de symptômes (perte de libido, dysfonction érectile : difficulté à obtenir et maintenir une érection et perte de l’érection matinale, perte d’énergie, sueurs nocturnes, douleurs articulaires ainsi que symptômes dépressifs, troubles de la mémoire et irritabilité).

·   La majorité de ces hommes (soit 2.247) présentaient des niveaux de testostérone ne permettant pas forcément de faire le diagnostic de ces symptômes, suggérant un manque de fiabilité de ce marqueur.

·   Tous les hommes diagnostiqués avec un faible taux de testostérone et présentant les symptômes ont reçu une thérapie hormonale substitutive (THS) à base de testostérone sous différentes formes (implants, voie orale, crème ou gel topiques). Ils ont également passé la  » Andropause Checklist  » pendant le traitement, afin que l’équipe puisse apprécier l’évolution des symptômes jusqu’à 2 ans après la fin du traitement prescrit sur une durée de 3 à 12 ans.

·   Tous les participants présentent un soulagement de leurs symptômes quelle que soit la thérapie, 2 ans après le traitement.

·   Certains traitements conduisent à cette amélioration en 1 année seulement.

·   Des symptômes très sévères sont associés à de moins bons résultats de la thérapie par testostérone.

·   Il n’y a aucun effet d’hypertrophie de la prostate après traitement par testostérone.

·   L’effet de polyglobulie ou augmentation du nombre de globules rouges, un effet secondaire connu du traitement par testostérone est en revanche largement constaté et implique une surveillance régulière.

Les chercheurs concluent à l’efficacité du traitement substitutif par testostérone chez les hommes d’âge mur qui présentent de tels symptômes et conseillent de privilégier le recours au traitement en fonction des symptômes plutôt qu’en fonction des niveaux sanguins de testostérone.

Il faut enfin rappeler que la dysfonction érectile et la perte de la libido peuvent aussi être le résultat de problèmes psychologiques, plutôt que physiques.

Source:The Aging Male July 28 2015Evolution of testosterone treatment over 25 years: symptom responses, endocrine profiles and cardiovascular changes

ANDROPAUSE et dysfonction érectile: Faut-il les traiter par traitement hormonal – The Aging Male
Plus surla Testostérone

Lire aussi :MÉNOPAUSE: Du nouveau sur le front du THS

THS et CANCER du SEIN: Le traitement hormonal substitutif disculpé? -


Retour à La Une de Logo Paperblog

A propos de l’auteur


Santelog 71170 partages Voir son profil
Voir son blog

l'auteur n'a pas encore renseigné son compte

Magazine