Magazine Science & vie

Rituels et sacrifices à bord des anciens bateaux en Méditerranée

Publié le 04 août 2015 par Jann @archeologie31
Les anciens marins Méditerranéens réalisaient des cérémonies religieuses ainsi que des sacrifices à bord de leur bateau. C'est ce que laisse supposer des découvertes faites sur l'épave d'un bateau qui a coulé il y a 2000 ans.
Rituels et sacrifices à bord des anciens bateaux en Méditerranée De nombreuses amphores empilées au niveau de la proue. Photo: Sea Superintendency, Sicily
Avec l'aide d'un mini sous-marin pour eau profonde, les archéologues de la Sicilian Sea Superintendency et les plongeurs du Global Underwater Explorers (GUE) ont trouvé l'épave et sa cargaison d'amphores à 128m de profondeur dans les eaux siciliennes des iles Eoliennes.
Dans la zone de la proue, où une portion de la coque en bois est restée préservée, les archéologues ont trouvé un thymiaterion en terre cuite, ce type d'encensoir était utilisé dans l'Antiquité pour des cérémonies religieuses.
Le Thymiaterion, qui est un grand bol supporté par une colonne, avait une base embellie avec des vagues stylisées. Une inscription grecque de trois lettres (ETH) est aussi visible sur la base.
"L'objet confirme des récits historiques concernant des sacrifices et des rituels effectués en mer pour protéger les voyages" explique Sebastiano Tusa, Superintendant du Sea Office de Sicile.
Rituels et sacrifices à bord des anciens bateaux en Méditerranée La découverte la plus importante est le thymiaterion en terre cuite. L'objet a été trouvé parmi les amphores. Photo: Sea Superintendency, Sicily
Tusa et les plongeurs du GUE ont aussi trouvé de nombreuses amphores empilées sur le fond marin. Elles étaient utilisées comme conteneur d'expédition et renfermaient des produits commerciaux comme du miel, de l'huile d'olive, du vin et des sauces de poisson. Parmi ces amphores, les plongeurs ont trouvé des bols et des vases cylindriques.
Le brûleur d'encens reste la découverte la plus importante.
"Il y a seulement une poignée d'autres brûleurs d'encens qui viennent d'épaves dans le monde Méditerranéen" précise Aaron Brody, professeur agrégé de bible et archéologie et directeur du Musée Bade au Pacific School of Religion de Berkeley, Calif. Expert en religion maritime, il a expliqué que les rites religieux étaient menés lorsqu'un bateau quittait le port et lorsqu'il parvenait à bon port.
Mais les rituels étaient aussi effectués entre les deux, en cours de navigation, en passant certains repères, en période de détresse...
"Leur objectif était d’apaiser ou remercier les dieux qui contrôlaient les vents ou qui pouvaient aider à naviguer correctement, ou lorsque des caractéristiques naturelles de bonne augure étaient à portée de vue, comme des sommets ou des points de repère dédiés à des dieux" explique Brody.
En général, les rituels avaient lieu en des endroits sacrés à bord du navire, souvent la proue et/ou la poupe. Cela impliquait des sacrifices d'animaux, des prières, des offrandes, des libations ou des vœux. "La présence d'une brûleur d'encens à bord du bateau suggère des rites qui étaient faciles à exécuter à n'importe quel moment car l'encens est léger et transportable." ajoute Brody.
Cependant, le brûleur d'encens et les rituels qui y sont liés n'ont pas très bien fonctionné ici... Le bateau a coulé, probablement en chavirant sur son coté gauche.
"La position de la marchandise sur le fond marin indique que les amphores et objets, stockés à l'origine dans la zone de la proue, ont été renversés et éjectés du navire" dit Tusa.
Source:

Derniers articles sur la Sicile:


Retour à La Une de Logo Paperblog

A propos de l’auteur


Jann 117842 partages Voir son profil
Voir son blog

l'auteur n'a pas encore renseigné son compte

Magazine