Magazine Maladies

Les pansements pour ulcères et/ou escarres

Publié le 15 août 2015 par Anne-Sophie Delepoulle @sosphamanet


pansement (1)

De nombreux pansements techniques ont été élaborés pour aider les soignants à traiter les patients présentant des plaies compliquées comme les ulcères, les escarres, mais aussi les brûlures, les plaies tumorales, les abcès, etc…

Le type de pansement indiqué dans le traitement varie en fonction du stade de cicatrisation de l’ulcère ou de l’escarre, mais aussi en fonction des situations cliniques.

Ils sont classés en plusieurs familles qui ont des mécanismes d’action différents, des modes opératoires différents, des indications et des contre-indications différentes.

Indications suivant les situations cliniques SelectAfficher

Indications suivant les situations cliniques

Peaux fragiles (maladie bulleuse) Interfaces (lipidocolloïdes ou pansements gras)

Plaies hémorragiques Alginates

Plaies malodorantes Pansements au charbon

Le pansement doit déborder de 3 cm environ autour de la plaie.

Phase de détersion SelectAfficher

Les pansements indiqués à cette phase sont les:

  • Hydrogels
  • Pansements alginates

Phase de bourgeonnement SelectAfficher

Les pansements indiqués à cette phase sont les:

  • Hydrocellulaires
  • Interfaces (lipidocolloïdes ou pansements gras)

Phase d'épidermisation SelectAfficher

Les pansements indiqués à cette phase sont les:

  • Interfaces (lipidocolloïdes ou pansements gras)
  • Hydrocolloïdes

Différentes familles de pansements

Hydrocolloïdes SelectAfficher

duoderm
Algoplaque, Algoplaque film, Askina Biofilm, Comfeel plus, Comfeel Plus Transparent, Comfeel Plus Contour, Comfeel Plus Plaque Mousse, Duoderm, Duoderm Signal, Duoderm E, Duoderm E Bordé, Duoderm pâte, Hydrocoll, Hydrotul, Ialuset® hydro, Suprasorb H, Sureskin, Urgomed…

Les hydrocolloïdes forment un milieu humide qui favorise la cicatrisation, tout en absorbant les exsudats et en limitant la macération. Ils sont aussi indiqués en podologie dans la prévention et le traitement des zones de friction mécaniques: cors, durillons, ampoules, hallux valgus…

Les hydrocolloïdes de nouvelle génération (Askina hydro, Cutinova hydro…) ne se délitent pas au contact de la plaie (pas d’odeur désagréable)

Comment les utiliser?

Peut être laissé en place jusqu’à 7 jours. Ne changer qu’à saturation ou que si le pansement se décolle. Retrait atraumatique. Avec la plupart de ces pansements la douche est impossible (sauf avec Duoderm Signal).

Effets indésirables:

Odeur nauséabonde, aspect purulent fréquents ne signifiant pas qu’il y a infection. Risque d’eczéma péri lésionnel. Pour protéger le pourtour de la plaie, on peut appliquer Aloplastine®. Nettoyer la plaie au sérum physiologique ou avec une solution bioactive de nettoyage des plaies (Comfeel Isorins…),ne pas utiliser avec des agents oxydants (Dakin, Eau oxygénée).

Contre indications:

Plaies infectées, plaies très exsudatives

Lipidocolloïdes SelectAfficher

urgoclean-pad
Urgotul, Urgotul lite, Ugotul border, UrgoClean…

Au contact des exsudats de la plaie, les particules hydrocolloïdes se gélifient et interagissent avec la composante vaselinée d’Urgotul ® pour former une interface lipido-colloïde de contact qui crée les conditions favorables au processus cicatriciel (Cicatrisation en milieu humide).

Peut être laissé en place jusqu’à 2 à 4 jours

Précautions d’emploi:

Ne pas plier.

En présence de signes cliniques d’infection locale, le traitement peut, à l’appréciation du médecin, être poursuivi

Hydrocellulaires SelectAfficher

pansement (1)
Allevyn, Askina tansorbent, Biatain adhésive, Biatain Ibu, Biatain silicone, Biatain silicone lite, Biatain non adhésive, Biatain Soft Hold, Cellosorb, Hydrosorb, Combiderm, Mepilex, Permafoam, Resposorb, Resposorb super, SuprasorbP, Tielle, HydroTac, Versiva…

Les pansements hydrocellulaires sont constitués de 3 couches. la couche interne au contact de la plaie, non adhérente, permet le transfert des exsudats vers la couche médiane absorbante

Ces pansements sont indiqués pour les plaies plus exsudatives. La tolérance est excellente pour la peau péri lésionnelle.

Comment les utiliser?

Recouvrir d’un pansement secondaire, si le modèle utilisé est non adhésif.

Renouveler en fonction de l’abondance des exsudats, tous les 3 à 5 jours

Les plaques peuvent être découpées, se chevaucher… peuvent être utilisées quelque soit l’état de la peau péri lésionnelle.

Précautions d’emploi:

Ne pas toucher la face enduite avec des gants chirurgicaux en latex (adhérence), ne pas utiliser avec des agents oxydants (Dakin, Eau oxygénée).

Contre indications:

plaies infectées, nécrose sèche.

Hydrofibres SelectAfficher

aquacel foam
Aquacel, Aquacel foam…

Le pansement AQUACEL® présente l’action gélifiante unique de la technologie Hydrofiber® qui absorbe et retient l’exsudat et les bactéries.

Intérêt: La peau péri lésionnelle reste sèche.

Comment les utiliser?

Recouvrir d’un pansement secondaire: compresse, film adhésif transparent, hydrocolloïde transparent. Peuvent être utilisés même sur une plaie infectée sans pansement occlusif secondaire. Renouveler tous les 3 à 5 jours

Inconvénients:

Odeur très nauséabonde et aspect purulent au retrait du pansement

Contre indications:

plaies sèches, allergie, brûlures du 3è degré et les mycoses, plaies sèches non secrétantes

Hydrogels ou hydrobalance SelectAfficher

hydrogels
Askina gel, Duoderm hydrogel, Hypergel, Intrasite gel, Nu-gel, Hydroclean, Hydrosorb gel, Hypergel, Normlgel, Purilon-gel, Suprasorb G, Urgo hydrogel, Cutimed Sorbact…

Les hydrogels réhydratent les tissus nécrosés. Ils sont intéressants pour la détersion des plaies sèches ou peu exsudatives. Ils sont translucides, rafraîchissants, modelables et non adhésifs à la plaie.

Comment les utiliser?

Prévoir un pansement secondaire non absorbant et transparent: film adhésif transparent ou hydrocolloïde transparent. La transparence du film permet de surveiller la plaie. Laisser agir 48 à 72 heures avant de renouveler si besoin. Appliquer la dose au centre de la plaie, en évitant la macération en périphérie. Dégagement possible de mauvaises odeurs.

Contre indications:

Prudence sur les plaies inflammatoires ou purulentes (infectées) et sur les plaies très exsudatives

Alginates SelectAfficher

alginate
Algostéril, Sorbalgon, associés à la CMC*: Algisite M, Askina Sorb, Biatain alginate, Kaltostat, Melgisorb, Melgisorb plus, Urgosorb, Sorbalgon…

*CMC: carboxyméthylcellulose…

Les alginates sont utiles pour les plaies très exsudatives, en particulier aux phases de détersion. Ils favorisent en plus l’hémostase par échange des ions Ca++ du pansement avec les ions Na+ de l’exsudat et active la mobilisation des plaquettes

Recouvrir d’un pansement secondaire. Renouveler en fonction de l’abondance des exsudats

Lors du retrait du pansement, l’aspect purulent de la plaie disparaît après le nettoyage. Risque de moiteur de la peau péri lésionnelle.

Contre indications:

Plaies peu exsudatives ou sèches. Nécrose noire. Incompatibilité avec le Dakin, l’eau oxygénée

Pansements au charbon SelectAfficher

charbon
Actisorb Plus, Alione, Askina Carbosorb, Carboflex, Carbonet…

Le charbon absorbe les bactéries et neutralise les odeurs organiques. Ces pansements sont indiqués pour la détersion des plaies infectées malodorantes.

Comment les utiliser?

Recouvrir d’un pansement secondaire. Renouveler tous les jours en cas de plaie infectée. Changer le pansement si l’exsudat passe au travers de la couche externe

Attention: ne jamais découper

Contre indications:

Nécrose sèche, phase de bourgeonnement

Pansements à l'argent SelectAfficher

urgocell ag
Acticoat, Altreet Ag, Askina calgitrol, Atrauman argent, Biatain argent, Cellosorb argent, Ialuset plus, Release Ag, Urgocell Ag, Urgocell Ag border…

L’argent a des propriétés antibactériennes, en particulier sur le Staphylocoque doré. Ces pansements sont donc utiles pour les plaies infectées ou présentant des risques d’infection.

Comment les utiliser?

Ils peuvent être laissés en place jusqu’à 7 jours

Risque de coloration cutanée gris-bleu des tissus

Contre indications:

Sensibilisation à l’argent. Incompatibilité avec le Dakin, l’eau oxygénée, la vaseline, les corps gras

Pansements à l'acide hyaluronique SelectAfficher

Effidia, Ialuset plus, Hyalofill, Hyalogran…

L’acide hyaluronique est un constituant naturel du derme et stimule la prolifération cellulaire. Il favorise le processus de reconstruction à toutes les phases. Utile sur les plaies bourgeonnantes non infectées ne répondant pas aux autres pansements. Utiles pour les plaies à enjeu esthétique.

Comment les utiliser?

Recouvrir d’un pansement secondaire. Renouveler tous les jours, voire même 2 à 3 fois par jour au début du traitement

Risque d’eczéma de contact avec les crèmes (parfums, parabens).

Contre indications:

Prescription d’antibiotiques per os en cas d’application sur plaie infectée

Pansements gras SelectAfficher

pansement gras
Adaptic, Atrauman, Cuticell, Grassolind, Jelonet, Mepitel, Mefra Tulle, Physiotulle, Tulle gras, Vaselitulle…

Plaies bourgeonnantes peu exsudatives, épidermisation.
Découper la surface nécessaire avant d’enlever les feuillets protecteurs. Besoin d’un pansement secondaire

Précautions d’emploi:

Humidifier le pansement au sérum physiologique avant de l’enlever pour éviter d’abîmer le tissu cicatriciel

Contre indications:

Plaies très exsudatives, plaies infectées

Pansements régulateurs de métallo-protéases matricielles au NOSF SelectAfficher

Cellostart, Urgostart, Promogran…

Les pansements régulateurs de métallo-protéases matricielles au NOSF (inhibiteur de protéases) sont des pansements matriciels composés d’une interface imprégnée de NOSF (Nano OligoSaccharide Factor) associée à une mousse super absorbante. Ces pansements permettent de débloquer les plaies en retard de cicatrisation car le NOSF a des propriétés anti-métallo protéase matricielle.

Le pansement est renouvelé tous les 2 à 4 jours

Précaution d’emploi:

Ne pas appliquer sur plaie infectée, plaies cancérisées et en cas d’hypersensibilité

La sélection de votre pharmacien

pansements techniques selection

fleche-haut

Anne-Sophie DELEPOULLE (Dr en Pharmacie), www.sospharma.net, ma pharmacie en ligne

Dernière modification le: août 15, 2015 @ 8 h 24 min


Retour à La Une de Logo Paperblog

A propos de l’auteur


Anne-Sophie Delepoulle 115 partages Voir son profil
Voir son blog

l'auteur n'a pas encore renseigné son compte l'auteur n'a pas encore renseigné son compte