Magazine Info Locale

le premier quartier de lune

Publié le 15 août 2015 par Pjjp44
le premier quartier de lune      source: festival photo de la Gacilly
 "Prends appui sur la margelle :
   Le coeur
   est vaste
   et profond

tu verras à l'intérieur

   une échelle
   de passions
        humides
   d'amants
   greffés sur
   des idées
   de multitudes
   dans la pénombre
   de forêts
   solidaires

tu descendras

  degré après degré
                     feuille après feuille
                     dent après dent
                                                       de seuil
                                                            en seuil
   plus profond
et  lorsque tu sentiras une impétuosité de torrent
   que tu verras monter et s'épanouir le premier
            quartier de lune
ou un fleuve en sa fougue cabré
ou un oiseau planant en un vol immobile

tu découvriras la nef  sur des écailles palpitantes

   le navire illuminé
   dans l'attente de toi
pour entreprendre le voyage."
-Amanda Berenguer- "Plus profond"
le premier quartier de lune
   source: festival photo de La Gacilly
"J'aimerais me désendormir me dés-en-aller
J'aimerais me désaffirmer et me dédire
J'aimerais m'en déretourner et me dépleurer
J'aimerais parfois me dérepentir
Au fil de longues avenues dérêver aussi
Les rêves que j'ai oublié de désoublier
Rendre ombre min corps Et me désaimer
Me pressentir Et sortit seule me chercher
Être mon propre pleur et me ravaler
Être la mesure qui me mesure
le verre dans lequel boire ma soif
le poing qui doit m'assener le coup fatal
J'aimerais un jour être le couteau
qui me découpe et savoir ce qu'il ressent
...
J'aimerais un jour tout simplement
marcher pieds nus sur mes propres berges "
-Josefina Pla- "J'aimerais"
le premier quartier de lune

"Puisque  tu me cèdes la parole, je dis :
Rien n'appartient jamais à personne. Et pourtant
ah! Comme tous, tous nous nous acharnons
à retenir, à posséder ceci, cela.
Personne n'appartient à personne, ni les enfants.
Ni l'amour le plus proche, ni le plus lointain.
Et pourtant, quelle fougue en nos baisers! Et quel ravage
pour notre corps qui se calcine en s'y livrant!
Lui, qui me le jurait, le savait bien.
Il n'avait rien à lui, je n'avais rien à moi,
et nous étions maîtres encore de l'infini...!
Nous ne possédions lui et moi que cette idée
dévorante et lancinante de certitude :
Personne n'appartient à personne sauf s'il le veut ! "
-Angela Valle - "Certitude" 
le premier quartier de lune
    source festival photo de La Gacilly
 "Dans mon vers je suis libre : il est mon océan
Mon océan vaste et nu, dépris d'horizons...
Dans mon vers je m'avance sur la mer,
je marche sur les vagues dédoublées
de cent et mille vagues...je m'avance
dans mon vers; je respire, je vis, je grandis
dans mon vers, et mes pas y trouvent 
un chemin, et mon chemin un cap, et mes mains
quelque chose à saisir, et mon espoir une raison
d'espérer, et ma vie un sens à la vie.
Dans mon vers je suis libre et il est libre
comme moi. Nous nous aimons, solidaires.
Hors de lui je suis petite et je m'agenouille
devant l'oeuvre de mes mains, la
tendre argile pétrie entre mes doigts...
En lui, je me redresse et je suis moi."
-Dulce Maria Loynaz- "Dans mon vers je suis libre" 
le premier quartier de lune
   source festival photo de La Gacilly


le premier quartier de lune
   source festival photo de La Gacilly


Retour à La Une de Logo Paperblog

A propos de l’auteur


Pjjp44 391 partages Voir son profil
Voir son blog

l'auteur n'a pas encore renseigné son compte l'auteur n'a pas encore renseigné son compte l'auteur n'a pas encore renseigné son compte

Magazine