Magazine Conso

Road trip aux USA - Day #14 - Un cayon et un méandre

Par Theyoupitouch

J14 - Antelope Canyon - Horseshoe Bend - Lac Powell - Cottonwood Canyon road - Parc de Kodachrome

Après une courte mauvaise nuit à cause de la climatisation très bruyante, on se réveille vers 6h45 pour partir après un rapide petit-déjeuner dans la chambre vers 7h45. On a réservé à 9h pour visiter Antelope Canyon, il ne faut pas être en retard! Le parc de l'hôtel est très calme et agréable, la vue sur la piscine et le lac idyllique, mais pas le temps d'en profiter (ce sera une régulière frustration de ce voyage éclair)

P1120283

On arrive en avance au site du Lower Antelope Canyon, on attend d'être appelé par un guide navajo très sympa, qui nous emmène dans les entrailles de la terre. On descend par quelques escaliers métalliques au fond du canyon, tout le monde est surexcité et abasourdi par la beauté de la roche, ses couleurs et ses formes. Ca mitraille à tout va, mais il fait bon aussi lâcher l'appareil pour profiter à l'oeil nu du spectacle qui va durer environ 1 heure (et beaucoup de photos).

P1120288

P1120294

P1120307

P1120308

P1120311

P1120326

P1120333

P1120348

P1120352

P1120362

P1120373

P1120387

P1120390

P1120399

P1120408

P1120418

P1120424

P1120436

P1120442

On ressort du canyon, un peu médusé par cette belle expérience et sonné par la chaleur qui règne maintenant au dehors. Le soleil tape très fort et nous sommes en plein désert. 

Notre prochaine étape est Horseshoe Bend, un méandre très impressionnant du Colorado, qui est tout proche. On arrive sur le parking bien plein vers 10h20, il fait un petit 86°F, soit 30°C, à l'ombre, mais il n'y a pas d'ombre. On se protège du soleil et on charge d'eau nos sacs à dos (c'est mieux que "on charge nos sacs à dos d'eau", non ?). L'approche du site se fait par une petite montée dans le sable un brin pénible, puis arrivé en haut de la butte, on devine le méandre plus bas et on descend, toujours dans le sable.

P1120451

Les personnes qu'on croise sur la montée n'ont pas l'air hyper fraîches, hum... Arrivés au bord du Colorado avec la foule, le vertige me saisit comme je l'appréhendais, je suis incapable de m'approcher au bord de ce gouffre et de voir les autres le faire me paralyse (youpi, youpi). Je prends sur moi pour ne pas paniquer le reste de la troupe, je fais quelques photos et je recule en essayant de profiter quand même de ce superbe spectacle.

P1120455

P1120463

P1120464

P1120465

L'endroit n'est pas optimal pour la contemplation et le méditation: ça s'interpelle pour faire des photos de groupe, ça se selfise, ça se bouscule pour avoir le meilleur angle, bref... On repart donc assez vite et la montée est éprouvante! On fait une petite pause en haut sous l'abri ombragé, et un monsieur nous interpelle en français. C'est un Marseillais expatrié depuis des décennies en Australie qui a envie de converser avec des compatriotes. Le couple est charmant et nous échangeons sur nos beaux voyages en terre américaine. Un peu reposés et rafraichis, on regagne la voiture en dévalant la pente sablonneuse.

Des nuages commencent à assombrir le ciel, les orages de Arches nous auraient-ils rattrapés? On va à Page se ravitailler au supermarché, on entend le tonnerre gronder, mais pas de pluie. En sortant, se pose alors la grande question "où va-t-on pouvoir pique-niquer avec cette chaleur dans ce coin désertique?". Direction la plage de Lone Rock sur le Lac Powell où on souhaite faire trempette, et en chemin court arrêt au barrage de Glen Canyon très impressionnant. Et là, de l'ombre !: sur le parking du Visitor Center une pelouse bien verte à l'ombre de beaux arbres nous tend les bras. On s'installe sur l'herbe, bientôt rejoints par plusieurs familles de Français (ils sont partout aux USA, c'est d'un pénible!) . Cette pause au quasi-frais est bien agréable. On fait un tour au Visitor Center et devant une maquette de la région, je commence à expliquer à Laura où nous sommes, d'où nous venons et où nous allons ensuite. Un guide vient alors à notre rencontre et nous donne plein de détails et d'explications géologiques, répond à nos questions, c'est vraiment très intéressant et ça nous permet de mieux appréhender la région et l'ensemble de nos étapes dans cette zone.

P1120468

P1120473

On part vers 14h, il fait 97°F (36°C), je sens que notre plan plage va devenir un plan grillades. On fait d'abord une petite pause à l'overlook pour profiter du superbe panorama.

P1120480

P1120483

P1120490

J'avais vu que sur Lone Rock Beach, de nombreux américains garent leur voiture sur le bord de l'eau pour avoir tout à portée de main et se faire de l'ombre. Mais en arrivant, c'est au-delà de ce qu'on imaginait! Depuis le parking officiel, l'eau du lac est presque cachée par les rangées de campings-cars énormes, de 4x4 rutilants et autres pick-ups géants! On fait comme les vrais locaux et on va se garer nous aussi tout près de l'eau, on met nos maillots dans la voiture et on va piquer une petite tête. L'eau est bonne, le paysage superbe et l'ambiance sur la plage plutôt inhabituelle pour nous!

P1120491

P1120497

P1120511

P1120512

On sèche tout de suite en sortant, pas besoin de serviette. On repart vers 15h30, sous 101°F (38°C). Par précaution, on s'arrête au Visitor Center de Big Water pour vérifier auprès d'un ranger l'état de la piste de Cottonwood Canyon qui doit nous mener au State Park de Kodachrome, où nous passons la nuit. Après avoir obtenu le feu vert pour emprunter la route, on passe notre fidèle destrier en mode 4x4 et c'est parti pour 48 miles de piste au milieu de nulle part et quasi seuls au monde.

P1120516

Les paysages sont très variés, les roches très colorées. Par endroit, on se croirait dans la savane africaine. On fait le petit détour pour apercevoir Grosvenor Arch, les enfants dorment.

P1120526

P1120527

P1120529

P1120531

P1120538

Nous arrivons à Kodachrome vers 19h avec une très belle lumière de fin de journée et prenons possession de nos belles cabins (à 5, nous avons dû en prendre 2). On s'installe face à un superbe paysage, Laura va jouer avec les enfants de nos voisins suisses pendant que nous préparons un succulent dîner: de bonnes  grillades avec des oignons et des poivrons sur le barbecue à notre disposition, des nachos avec du guacamole. La nuit tombe, très calme, noire et étoilée.

P1120550

P1120553

P1120555


Retour à La Une de Logo Paperblog

A propos de l’auteur


Theyoupitouch 4134 partages Voir son profil
Voir son blog

l'auteur n'a pas encore renseigné son compte l'auteur n'a pas encore renseigné son compte l'auteur n'a pas encore renseigné son compte