Magazine Culture

GÉOPOLITIQUE : Course aux armements au Moyen-Orient !

Publié le 17 août 2015 par Pege @pg120
Salut à tous,  
GÉOPOLITIQUE : Course aux armements au Moyen-Orient !
Du site le Huffington Post Québec :
   ¨ Tout comme les ventes de pétrole, les ventes d'armes jouent un rôle prépondérant dans les orientations politiques des grandes puissances au Moyen-Orient. Ces ventes influencent grandement leur position respective dans cette région du monde et expliquent certains de leurs réalignements de l'heure.

Au temps de la Guerre froide !
   De 1965 à 1989, les achats d'armes se faisaient dans le contexte qualifié de Guerre froide. Les États-Unis voulaient protéger les pays pétroliers et l'URSS cherchait à cerner et à déstabiliser ces derniers. Les principaux acheteurs d'armes furent l'Irak (93 G$), l'Arabie saoudite (62 G$), l'Iran (51 G$), la Syrie (46 G$).
Le marché iranien !
   À la suite du démantèlement de l'Union soviétique, l'alignement des pays de l'Europe de l'Est par rapport à l'Union européenne et à l'OTAN a grandement frustré la Russie. En outre, aux yeux des Russes, l'intervention de l'OTAN en Libye leur a fait perdre un marché lucratif de plusieurs milliards de dollars. C'est la raison pour laquelle la Russie s'accroche aux ventes d'armes à l'Iran, qui finance également les achats d'armes de la Syrie. Depuis 1995, 70% des armements iraniens proviennent de la Russie (la livraison du système de défense anti-aérien S-300 est à l'ordre du jour). Le maintien du statu quo en Syrie garantit à la Russie le monopole des marchés syriens et iraniens.
Le désengagement américain !
   Les États-Unis sont déçus du comportement de la Turquie à son égard*, particulièrement en ce qui a trait à la guerre contre l'État islamique, la Turquie ne permettant pas l'utilisation des bases américaines sur son territoire. Le bilan de l'intervention américaine en Irak et en Afghanistan, coûteuse à bien des égards, est désastreux. Par ailleurs, des pays pétroliers financent des mouvements islamiques radicaux antiaméricains.
 Le marché croissant des ventes d'armes !
   À elle, seule, l'Arabie saoudite a dépensé 500 G$ pour son budget de défense au cours des vingt dernières années. Les ventes d'armes globales pour l'année 2014 se sont chiffrées à 64,4 G$, soit une augmentation de 15% par rapport à l'année précédente. Les États-Unis viennent en tête des exportateurs d'armes avec 23,7 G$, suivis par la Russie (15 G$). L'Arabie saoudite a été en tête des importateurs d'armes (6,5 G$), suivie par l'Inde (5,8 G$), la Chine et les Émirats arabes unis. Les ventes d'armes durant l'année 2014 mettent en évidence l'augmentation substantielle des achats d'armes des pays pétroliers, achats que l'on peut attribuer à la crainte du désintérêt relatif des États-Unis de cette région du monde, de même qu'à celle de l'expansion iranienne¨... (Voir l`article au complet)

http://quebec.huffingtonpost.ca/david-bensoussan/course-armements-moyen-orient-armes-iran-russie-etats-unis_b_7441904.html?ncid=tweetlnkcahpmg00000011
Pégé
Windows 7 / Windows XP Pro / Windows Vista / Ubuntu 10.04 LTS / Voyager 11.10 / Linux Mint 10 MacOS X iBook, version 10.4.11 ¨Tiger¨.

Retour à La Une de Logo Paperblog

A propos de l’auteur


Pege 110 partages Voir son profil
Voir son blog

l'auteur n'a pas encore renseigné son compte l'auteur n'a pas encore renseigné son compte