Magazine Info Locale

Les anti-incinérateurs mettent la pression pour bloquer le tour cycliste de Poitou-Charentes

Publié le 19 août 2015 par Blanchemanche
#incinérateurEchillais #SégolèneRoyal

Lors du départ de la place Colbert mardi, il pourrait être bloqué.

Les anti-incinérateurs mettent la pressionLe tour, ici à Cognac en 2011, partira-t-il comme prévu mardi de Rochefort ?© 
PHOTO ARCHIVES ANNE LACAUDPublié le 19/08/2015 par k.charov@sudouest.frLa semaine passée, les anti-incinérateurs étaient bien décidés. Huit jours plus tard, leur détermination pour bloquer le tour cycliste de Poitou-Charentes ne faiblit pas : « Si nous n'avons pas de réponse à notre courrier de la part de Ségolène Royal (1), nous agirons. Et nous n'avons plus le choix, le coup est parti auprès des citoyens », déclare clairement Thierry Kieffer.Et les organisateurs de la compétition sportive ont de quoi avoir les chocottes car pour l'instant, de réponse il n'y a pas. Maryline Simoné, vice-présidente de Région et chargée de mission auprès de la ministre, les a tout de même appelés. Elle se serait engagée à en parler à Ségolène Royal. Mais les détracteurs du projet d'Échillais ne se contentent pas de promesses.« C'est du mépris »« Nous voulons la remise à plat du projet, cela fait plus d'un an que nous le réclamons et avec les manifestations que nous avons organisées, personne ne peut l'ignorer. C'est du mépris des citoyens », s'insurgent-ils.Même si le syndicat intercommunautaire du littoral (SIL), porteur du projet, et la majorité des élus font la sourde oreille, la sous-préfète de Rochefort a pris des précautions. Voilà pourquoi Magali Selles a organisé une réunion interne lundi après-midi. « Nous avons mis en place un dispositif pour empêcher un blocage quelconque, en prévoyant des forces de l'ordre en nombre. »De son côté, Alain Clouet, responsable du Tour, est chagriné bien sûr, sans pour autant prendre parti dans ce dossier qu'il ne connaît pas. « Notre but, c'est d'amener des champions sur les routes. Nous ne pouvons rien faire contre ces gens que je ne connais pas et nous serons tributaires de leur action. C'est dommage que ça tombe sur nous, qui sommes de simples bénévoles passionnés de vélos et j'espère que le tour cycliste se fera. »Entre bénévolesLes opposants à l'incinérateur sont bien conscients de la gêne qu'occasionnerait un blocage, mais c'est un moyen de pression, une tribune. « Nous aussi on est bénévoles et conscients que les organisateurs du Tour n'y sont pour rien. Mais on voit que de gros engins arrivent sur le site d'Échillais, après son terrassement cet été, et on est inquiet. Il faudrait arrêter de se foutre de la gueule des citoyens… »Les pro-incinérateurs diront que la balle est dans le camp des anti « qui ont assez eu la parole maintenant » selon les propos de certains élus. Les anti pensent, eux, que la solution est à chercher chez les politiques, car eux ne lâcheront rien.(1) Fin juillet, 22 associations ont écrit à la ministre de l'Écologie en lui demandant de les appuyer pour exiger « la mise en œuvre d'une politique « zéro gaspillage-zéro déchet » avant de construire tout dispositif d'élimination ». Les signataires l'ont aussi alertée sur « le non-respect des normes parasismique du futur incinérateur. »http://www.sudouest.fr/2015/08/19/les-anti-incinerateurs-mettent-la-pression-2100385-1336.php

Retour à La Une de Logo Paperblog

A propos de l’auteur


Blanchemanche 29324 partages Voir son profil
Voir son blog

l'auteur n'a pas encore renseigné son compte l'auteur n'a pas encore renseigné son compte l'auteur n'a pas encore renseigné son compte