Magazine Bien-être

10 choses qui montrent qu'on est de mauvaise foi

Par Thomasbing19 @Fourchetteetb
Psycho 10 choses qui montrent qu'on est de mauvaise foi

Être de mauvaise foi, c'est affirmer des choses tout en sachant qu'elles sont 100% fausses. Mais si on vous dit que vous êtes de mauvaise foi, vous allez sans doute dire que ce n'est pas vrai !

Fourchette & Bikini a donc listé 10 signes qui prouvent que même si vous dites le contraire, vous êtes de mauvaise foi (et na!).

Vous êtes de mauvaise foi si...

  1. Vos adversaires sont tous des mauvais perdants !

Que ce soit au volley, au badminton, au squash ou même aux dames, vous gagnez systématiquement, surtout quand c'est vous qui comptez les points ! En même temps, ce n'est pas de votre faute si tout le monde a vu la balle « faute » alors que vous, persuadée qu'elle était bonne, vous êtes accordé le point ! Ha, être menteur et mauvais perdant comme ça, c'est moche !

  1. vous avez une mémoire un peu (trop) sélective... 

Ce soir Chéri a invité Steve et David, ses deux super-potes, pour un apéro dînatoire. Juste avant qu'ils n'arrivent, vous traînez des pieds, en rappelant à Chéri que vous les trouvez hyper-lourds les deux loustics, et qu'à 23h maxi ils doivent être partis ! Finalement, la soirée se passe super bien, et se finit à 3h du mat. Et le lendemain, quand Chéri vous dit que vous vous êtes bien plantée au sujet de ses potes, vous lui affirmez droit dans les yeux que « vous les avez toujours adorés » et que vous ne voyez pas de quoi il parle. Un oubli, sans doute !

  1. Personne ne veut plus parier avec vous

Quand personne ne veut jamais parier avec vous, c'est généralement signe que votre mauvaise foi est devenue légendaire ! En même temps, normal : quand vous faites un pari et que vous le perdez, soit vous déclarez éhontément que vous n'aviez pas tapé dans la main et que le pari n'a pas été validé (bouh!), soit vous dites que c'était vous qui aviez raison, et que c'est à VOUS qu'on doit de l'argent !

  1. « C'est pas ça, mais en fait ... »

« C'est pas ça, mais en fait, je vais t'expliquer », c'est une phrase bien connue des personnes de mauvaise foi ! Exemple : alors que vous êtes au régime depuis 15jours, Chéri trouve dans la poubelle un emballage de Speed Burger :

« -Chérie, tu t'es fait un Speed Burger ce soir ? Et ton régime ?

- C'est pas ça, mais en fait je voulais vérifier que mon portable fonctionnait bien, alors j'ai fait un numéro au pif dans mon répertoire, et comme c'était Speed Burger, j'ai pas voulu avoir l'air bête, alors j'ai commandé un truc »...

  1. Vous ne vous trompez jamais, MAIS...

Quand les gens de bonne foi se trompent, ils admettent qu'ils se sont trompés, et voilà. Mais vous, impossible de vous faire dire « je me suis trompée » ! Normal : vous ne vous trompez jamais ! Quand vous comprenez mal une phrase, c'est la personne qui ne s'est pas exprimée clairement. Quand vous tournez à gauche au lieu de prendre à droite, c'est le GPS qui vous à induite en erreur. Quand vous envoyez un mail à la mauvaise personne, c'est le serveur de la boîte qui a planté. Etc, etc, etc !

  1. Vous, vous excuser ?

Et comme vous ne vous trompez absolument jamais, vous mettez un point d'honneur à ne jamais vous excuser. En même temps, est-ce que c'est de votre faute si le serveur de la boîte plante, et si votre GPS fonctionne mal ? Non mais !

  1. La reine des excuses

Ce qu'il y a de bien avec le fait d'être de mauvaise foi, c'est que ça fait grandement travailler l'imagination ! Et oui : comme vous n'avouez jamais vos torts, votre cerveau fonctionne toujours à mille à l'heure pour inventer des excuses plausibles. Par exemple, lorsque vous êtes à découvert de 425,50€ et que Chéri trouve un sachet Zara sous le lit, vous réussissez à lui faire avaler que comme vous avez des TOC, vous avez du acheter un pull à 74,50€ pour que votre découvert arrive à -500€, un chiffre rond. Chapeau !

  1. Un tout petit peu mythomane sur les bords...

Les personnes de mauvaise foi n'ont rien contre des petits flirts réguliers avec le mensonge (« j'ai jamais dit que je n'aimais pas David et Steve, au contraire ! »). Et vous êtes d'ailleurs tellement convaincante quand vous déformez la vérité, que vous finissez vous-même par y croire (« je me demande comment tu as pu inventer que je trouvais tes potes lourdingues mon Chéri...) et à emporter l'adhésion (« désolée ma puce j'ai du rêver » ! ).

  1. Toujours une bonne raison de mentir

Quand vous faites preuve d'une mauvaise foi évidente et que vous vous retrouvez prise en flagrant délit de mensonge, c'est plus fort que vous : au lieu d'admettre gentiment votre petite filouterie, vous vous embarquez dans des explications compliquées et farfelues ! Si vous avez menti, c'est parce que vous aviez une bonne raison : vous ne vouliez pas mettre Untel en porte à faux, vous vouliez protéger Unetelle...

  1. Une porte de secours dans tous les cas

Comme la plupart des gens qui sont reconnus pour leur mauvaise foi, vous détestez qu'on vous fasse remarquer votre mauvaise foi, même quand elle crève les yeux ! Et quand ça arrive, vous avez toujours une petite parade pour vous en sortir : vous changez brusquement de sujet (« ta voiture, c'est une essence ou pas ? »), vous douchez votre interlocuteur de phrases incohérentes et alambiquées pour noyer le poisson, ou alors vous l'attaquez tout simplement avec un peu d'agressivité gratuite (« tu perds de plus en plus tes cheveux toi non ? »).

Alissa Brissat


Vous pourriez être intéressé par :

Retour à La Une de Logo Paperblog

Ces articles peuvent vous intéresser :

A propos de l’auteur


Thomasbing19 409752 partages Voir son profil
Voir son blog

Magazines