Magazine Santé

SOCIO: Premiers amours, ils participent au développement psychosocial de l'ado – Child Development

Publié le 20 août 2015 par Santelog @santelog

SOCIO: Premiers amours, ils participent au développement psychosocial de l'ado – Child DevelopmentSi, chez l’adulte la relation amoureuse va plutôt bénéficier aux relations sociales, chez les adolescents les relations amoureuses ont parfois tendance à rimer avec plus de difficultés psychosociales. Cette étude longitudinale décrypte les avantages et les écueils de la relation amoureuse à l’adolescence et son évolution au fil de l’âge. Ses conclusions, présentées dans la revue Child Development nous permettent de mieux comprendre la psychologie de nos ados et l’importance des expériences amoureuses réussies, pour leur développement.

Les chercheurs de l’Université de Denver ont cherché à mieux identifier les risques et les bénéfices des relations amoureuses chez 200 jeunes adultes, 100 hommes et 100 jeunes femmes, suivis durant 9 ans. Les participants ont été interrogés sur leurs relations amoureuses et leur fonctionnement psychosocial, y compris sur les éventuels symptômes d’introversion ou de retrait social, d’anxiété, de dépression ou, a contrario d’extraversion et/ou d’agressivité, de comportements à risque, d’impulsivité, de consommation de substances,… Les chercheurs ont ensuite regardé comment le soutien ou la satisfaction dans la relation amoureuse ou a contrario les conflits pouvaient être associés à des mesures de l’adaptation psychosociale.

De premiers amours réussis, une étape constructive : Les relations amoureuses les plus épanouissantes et heureuses sont associées à une meilleure adaptation psychosociale.C’est donc la nature de la relation qui impacte la qualité de la communication sociale, plus que l’existence d’une relation amoureuse.Cette association évolue avec l’âge :

·   Ainsi, la force de cette association augmente alors que les adolescents deviennent de jeunes adultes.

·   Développer des relations amoureuses participe au développement et à la maturité :  » Nos résultats soulignent l’importance des relations amoureuses sur le développement, et suggèrent que nous devrions nous préoccuper non seulement de savoir si un adolescent ou un jeune a une relation amoureuse, mais aussi de la qualité de cette relation », note Wyndol Furman, professeur de psychologie à l’Université de Denver, co-auteur de l’étude.

·   Enfin, favoriser le développement ou ne pas entraver les premières relations amoureuses, à condition qu’elles soient  » de qualité « , favorise le développement psychosocial de l’adolescent.

La qualité de la relation est la clé : En conclusion, les premières relations amoureuses, si  » réussies « , sont bien une étape nécessaire et positive du développement de l’enfant vers l’âge adulte. Elles participent à son expérience de vie et à la construction de son lien social. Cependant, les parents comme les professionnels doivent être conscients –écrivent les chercheurs- que les relations amoureuses ne sont pas tous les mêmes, et que la qualité de la relation est la clé de ce bénéfice psycho-social. L’étude ne précise pas quelle intervention en cas de relation jugée non bénéfique pour l’adolescent, mais précise que toute relation dénuée de soutien du partenaire et qui n’apporte pas de bien-être peut aussi avoir des conséquences néfaste pour la santé.

Source: Child Development 18 AUG 2015 DOI: 10.1111/cdev.12403 Quality Counts: Developmental Shifts in Associations Between Romantic Relationship Qualities and Psychosocial Adjustment

SOCIO: Premiers amours, ils participent au développement psychosocial de l'ado – Child Development
Lire aussi:PSYCHO: Le véritable amour peut-il attendre ? -


Vous pourriez être intéressé par :

Retour à La Une de Logo Paperblog

Ces articles peuvent vous intéresser :

A propos de l’auteur


Santelog 71170 partages Voir son profil
Voir son blog

l'auteur n'a pas encore renseigné son compte

Magazine