Magazine Société

Des vertus sociales du sadomasochisme ?

Publié le 21 août 2015 par Christophefaurie
Et si le sadomasochisme était l'esprit de la société russe ? (Au sens "esprit des lois" de Monstesquieu.) Une émission, déjà ancienne, à la gloire d'Arielle Dombasle m'a fait aboutir aux pages wikipédia de Robbe-Grillet et de sa femme. Cette dernière serait une grande prêtresse du sadomasochisme. Ce qui en était dit m'a rappelé La fin de l'homme rouge. D'où la question : et si bourreau / victime était une posture culturelle ? 
Et si les cultures reposaient sur un type de relation interpersonnelle qui assure leur cohésion ? La société anglo-saxonne pourrait confirmer la règle. Et si la schizophrénie, telle qu'étudiée par Bateson, était son principe ? On dit quelque-chose, mais on fait autre chose. C'est pourquoi l'Indien constate que le Cowboy a une "langue fourchue". C'est aussi le sens des travaux d'Edgar Schein sur la culture. Et c'est peut-être une explication du succès mondial de l'Américain. Nous l'avons cru sur parole...
Y a-t-il quelque-chose de juste derrière cette idée fantaisiste ? Si oui, ces principes sociaux produisent-ils des sociétés saines ?

Vous pourriez être intéressé par :

Retour à La Une de Logo Paperblog

Ces articles peuvent vous intéresser :

A propos de l’auteur


Christophefaurie 1652 partages Voir son profil
Voir son blog

l'auteur n'a pas encore renseigné son compte l'auteur n'a pas encore renseigné son compte l'auteur n'a pas encore renseigné son compte

Magazine