Magazine Bien-être

Digérez mieux grâce à la menthe

Publié le 22 août 2015 par Acouphene

Elle apaise le système digestif et soigne les maux de tête. En salade ou avec des fruits, c'est un régal. En huile essentielle, suivez les recommandations d'usage.

Grand classique de la phytothérapie depuis l'Antiquité, la menthe est connue pour accompagner les digestions difficiles, les nausées et les infections pulmonaires ainsi que pour ses propriétés antalgiques. C'est également un bon tonique en cas de fatigue psychique. Ces usages traditionnels sont aujourd'hui validés par la science, plus particulièrement en ce qui concerne la menthe poivrée. Il existe en effet de nombreuses variétés de cette plante, avec des propriétés proches. La menthe verte  (mentha spicata)  est l'aromate classique que l'on connaît, tandis que la menthe poivrée  (mentha x piperita)  est utilisée en phytothérapie.

Propriétés

Les études scientifiques ont surtout évalué les propriétés de l'huile essentielle (HE) de menthe poivrée, démontrant des propriétés sur le syndrome de l'intestin irritable (inflammation chronique de l'intestin), les spasmes intestinaux et les nausées. Les agences de santé européennes et l'OMS reconnaissent son action sur les douleurs intestinales, les flatulences, les gastrites et par voie externe contre les maux de tête, les douleurs musculaires et les démangeaisons ou encore en inhalation contre les toux et rhumes. « Elle est si puissante qu'avec 50 gouttes on atteint la dose létale, c'est-à-dire mortelle », prévient Françoise Couic-Marinier (voir encadré ci-contre).Puissante, l'HE de menthe poivrée est à manier avec précaution et formellement interdite aux femmes enceintes (pour son effet abortif), allaitantes, aux jeunes enfants (de moins de 8 ans), aux épileptiques, ainsi qu'aux personnes polymédicamentées, car elle interagit avec certains médicaments.

Mode d'emploi

Quelques feuilles glissées dans la salade verte ou avec des fruits (melon, fraises...) ou bien une tisane en fin de repas ont une action digestive réelle, et leur utilisation est sans risques. En tisane, la menthe aurait une action légèrement sédative, ce qui permet de l'utiliser le soir, contrairement à l'HE, qui a des vertus toniques : en cas de fatigue, il suffit de respirer celle-ci régulièrement pendant la journée.
Digérez mieux grâce à la menthe

Quatre utilisations phares de l'HE de menthe poivrée :

Les conseils de Françoise Couic-Marinier, pharmacienne aromathérapeute et auteure de Se soigner avec les huiles essentielles (Solar). Brûlure d'estomac et colite. Une à deux gouttes sur un comprimé neutre (en pharmacie), une boulette de pain ou dans du miel, à la fin du repas (jusqu'à trois fois par jour). Digestion, lendemain de fête. Troubles de la digestion, spasmes, flatulences ? Cinq à dix gouttes maximum réparties dans la journée sur un comprimé neutre (ou dans du miel). Pour limiter les effets d'un repas copieux et arrosé, prendre une goutte d'HE de menthe poivrée et une autre d'HE de citron avec un peu de miel avant et après le repas, puis le lendemain si besoin. Mal de tête, vertige (sauf migraine de tension) : une goutte à masser sur chaque tempe et les sinus frontaux, en évitant les yeux. Nausée, vomissements (mal des transports, chimiothérapie...) : une goutte sur un comprimé neutre en prévention, à renouveler après 30 minutes, si besoin. L'olfaction est aussi efficace, surtout quand elle est associée à l'HE de gingembre (dans un stick inhalateur vierge).


Vous pourriez être intéressé par :

Retour à La Une de Logo Paperblog

Ces articles peuvent vous intéresser :

A propos de l’auteur


Acouphene 11818 partages Voir son profil
Voir son blog

l'auteur n'a pas encore renseigné son compte l'auteur n'a pas encore renseigné son compte l'auteur n'a pas encore renseigné son compte

Magazine