Magazine Société

L'Autriche honore les soldats ottomans

Publié le 22 août 2015 par Podcastjournal @Podcast_Journal
Rédacteurs et stagiaires: cliquez sur cette barre pour vous connecter en back-office de la rédaction! - Lecteurs et contributeurs: inscrivez-vous / connectez-vous sur les liens à droite --> Il a été construit par la TIKA, Turkish Cooperation and Coordination Agency, agence de coopération turcophone. Et selon le souhait du Premier ministre Ahmet Davutoglu, alors qu'il était ministre des Affaires étrangères, il a été remis à la municipalité de Mogersdorf, localité d'un millier d'habitants, dans le Burgenland, à l'extrémité orientale du pays. Et pour Josef Korpitsch, maire de cette localité, ceci ne peut qu'aider au développement des relations entre l'Autriche et la Turquie. Quant à Efraim Özkan, président de la TÜMSİAD, association économique pour l'Autriche, il a déclaré que ce monument était extrêmement important pour les quelque 300.000 Turcs qui vivent en Autriche. Et il a ajouté "Nous avons eu la chance de mener le projet de la construction de ce monument. Nous en sommes fiers et heureux. Je remercie cordialement un par un tous nos voisins et M. le maire qui nous ont apporté leur soutien".

La bataille de Saint-Gotthard s'est déroulée le 1er août 1664 à Mogersdorf et d'après certains historiens 5.000 soldats ottomans y sont tombés, 15.000 selon d'autres. Près du village de Saint-Gothard en Hongrie voisine, dans les environs de Mogersdorf, de l'autre côté de la rivière Raab, affluent du Danube. Les armées de l’Empire commandées par Raimondo, comte de Montecuccoli, 12.000 hommes, et les françaises, 6.000 hommes, avec à leur tête le comte Jean de Coligny-Saligny, s'opposaient aux troupes ottomanes, 30.000, sous le commandement de Fazil Ahmet Köprülü. Face à l’avancée turque, l’armée impériale commençait à perdre pied et fut l’armée française qui rétablit la situation et entreprit la contre-attaque. Les Turcs furent mis en déroute et une partie de leur armée se noya dans la Raab. Cette victoire arrêta l’avancée turque et sauva l’Empire. Vienne, en effet, n’est pas très loin, et si les Turcs avaient franchi la Raab, ils l'atteignaient sans mal et soumettaient l’Autriche. Cette victoire de Saint-Gothard est donc une des grandes dates de la lutte menée contre les Turcs. La seconde victoire fut la bataille de Vienne, sur le mont Kahlenberg le 12 septembre 1683, remportée par Jean III Sobieski, roi de Pologne. Le péril ottoman était définitivement écarté.


Vous pourriez être intéressé par :

Retour à La Une de Logo Paperblog

Ces articles peuvent vous intéresser :

A propos de l’auteur


Podcastjournal 108018 partages Voir son profil
Voir son blog

Magazine