Magazine Santé

PSYCHO: Du stress à la crise de nerfs et la perte de self-control – Neuron

Publié le 23 août 2015 par Santelog @santelog

PSYCHO: Du stress à la crise de nerfs et la perte de self-control – NeuronComment le stress peut altérer le cerveau au point de lui faire abandonner toute maîtrise de soi, c’est ce qu’explorent ces chercheurs de l’Université de Zurich, ici, en plaçant une vingtaine de sujets, en situation de stress et face à des choix alimentaires. Leurs conclusions, présentées dans la revue Neuron, identifient les voies nerveuses impliquées et plusieurs points, au sein de ces réseaux dont les perturbations subites (crise de nerfs) impactent alors la capacité d’autocontrôle. On retiendra que même un stress modéré peut impacter la prise de décision.

C’est évidemment une étape importante pour mieux comprendre les interactions entre le stress et la maîtrise de soi dans le cerveau humain. Ainsi une maîtrise de soi accomplie nécessite un équilibre précis dans l’activité de plusieurs zones du cerveau, explique Silvia Maier, auteur principal de l’étude.

 

29 participants, observés et évalués par l’équipe de recherche devaient plonger la main dans un bain d’eau glacée pendant 3 minutes, avant de devoir choisir entre plusieurs options alimentaires. 22 témoins, non soumis au stress ont été mis face au même choix alimentaire, entre un aliment très savoureux mais malsain et un aliment moins savoureux mais sain.

- Cette petite expérience montre que les participants soumis au stress de l’eau glacée auront plutôt tendance à choisir l’aliment malsain mais savoureux.

Ces effets du stress sont visualisés dans le cerveau. Des modèles de connectivité modifiée entre différentes zones, l’amygdale, le striatum et le cortex préfrontal dorsolatéral et ventromédian, sont ici associés à la fois au stress et à la baisse de self-control sur les choix alimentaires. Seuls certains de ces changements ont été spécifiquement associés au stress et, en particulier associés à l’augmentation des niveaux de cortisol.

Des niveaux modérés de stress peuvent nuire à la maîtrise de soi : Cette autre observation des auteurs importe, alors que les facteurs de stress de la vie courante, les plus fréquents, sont plutôt modérés mais peuvent néanmoins influencer la maîtrise de soi. L’objectif est donc de regarder si les mesures indiquées en cas de stress sévère comme l’exercice et le soutien social peuvent atténuer les effets du stress modéré et quotidien sur la prise de décision.

Source: Neuron 5 August 2015 doi.org/10.1016/j.neuron.2015.07.005 Acute Stress Impairs Self-Control in Goal-Directed Choice by Altering Multiple Functional Connections within the Brain’s Decision Circuits

PSYCHO: Du stress à la crise de nerfs et la perte de self-control – Neuron
Lire aussi:Manque de SOMMEIL, manque de self-control?

NEURO: Une petite impulsion électrique pour garder son self-control?

STRESS: Les bonnes vieilles habitudes valent mieux que le self-control

PSYCHO: self-control, un mécanisme clé identifié -


Vous pourriez être intéressé par :

Retour à La Une de Logo Paperblog

Ces articles peuvent vous intéresser :

A propos de l’auteur


Santelog 71170 partages Voir son profil
Voir son blog

l'auteur n'a pas encore renseigné son compte

Magazine