Magazine France

Ferme des Bouillons : la vocation agricole sauvée

Publié le 24 août 2015 par Ps76
Ferme-des-Bouillons-vocation-agricole

L’évacuation de la ferme des Bouillons a suscité une émotion légitime, car elle confirme le caractère bientôt définitif de la cession du site, après l’avis de la SAFER (Société d’Aménagement Foncier et d’Etablissement Rural – qui supervise la gestion des terres agricoles) et les jugements ordonnant le départ des occupants. Cette issue est aussi regrettable qu’inéluctable.

Le choix de l’acquéreur n’incombe en effet ni aux élus locaux ni aux représentants de l’Etat, mais au vendeur, sous le contrôle de la SAFER borné par la loi. Cela explique la déception de ceux qui espéraient gérer le site, après l’avoir sauvé, mais ont vu le propriétaire actuel leur préférer une autre offre.

Cette déception ne doit cependant pas masquer les résultats obtenus et les perspectives ouvertes par la mobilisation citoyenne.

N’oublions pas qu’à l’origine du dossier, c’est l’implantation d’une grande surface commerciale qui était envisagée. Celle-ci est désormais exclue, au profit de l’activité agricole, et ce n’est pas une mince victoire. L’engagement de l’Association de Protection de la Ferme des Bouillons a permis de conserver la vocation naturelle du site. Il a donc été décisif et doit être salué.

Il faut aussi rappeler le choix de la précédente municipalité de Mt St Aignan et son maire PS, Patrice Colasse, de modifier le plan d’urbanisme pour préserver les lieux. Ce vote a largement contribué à rendre possible l’émergence d’un projet agro-écologique aux portes de Rouen, même si ce n’est pas celui que soutenaient les militants sur place.

Au demeurant, dans le contexte difficile que connaît aujourd’hui l’agriculture française, il est remarquable que plusieurs jeunes maraîchers bio affichent leur volonté de s’installer au sein de l’agglomération rouennaise. Le développement d’une agriculture périurbaine est en effet nécessaire pour répondre aux nouveaux besoins des populations : restauration hors domicile, AMAPs, vente directe…

Il est donc essentiel que tous les acteurs agricoles, qu’ils soient institutionnels ou associatifs, travaillent ensemble à faire aboutir les différents projets connus, qui sont aussi des projets de vie. Les engagements pris par la Métropole Rouen Normandie et la Région Haute-Normandie offrent des points d’appui pour y parvenir, aux Bouillons et ailleurs.

Nicolas Rouly, Premier Secrétaire Fédéral du PS de Seine-Maritime


Vous pourriez être intéressé par :

Retour à La Une de Logo Paperblog

Ces articles peuvent vous intéresser :

A propos de l’auteur


Ps76 782 partages Voir son profil
Voir son blog

l'auteur n'a pas encore renseigné son compte l'auteur n'a pas encore renseigné son compte l'auteur n'a pas encore renseigné son compte