Magazine Histoire

Mercredi 25 août 1915. Il y aurait de quoi affoler absolument quiconque ne serait pas accoutumé à entendre pareille cacophonies de coups de canon

Par Cantabile @reimsavant

Mercredi 25 - Nuit tranquille avec grosses canonnades à 9 h. 1/2. Visite de M. de Vogué, de l'Académie Française, accompagné de neuf ou dix per­sonnages. Je leur explique mes vues sur l'intérêt qu'il y aurait pour le bon renom de la France, devant les Étrangers qui viennent déjà visiter Reims, à rendre à l'archevêque après la guerre, la demeure traditionnelle des successeurs de S. Remi. Bombes à 5 h. 1/2. M. Fernand Laudet m'a apporté le titre de "Président d'Honneur de la Croix-Rouge", offert à moi par le Comité. Il était accompagné par M. le Marquis de Vogué, de MM. Delan, Houlon, Farre et un autre. Premier numéro de la Revue rémo-ardennaise, dont M. Camu fut l'initiateur et fut le rédacteur.

A 5 h. 3/4, visite du Colonel Colas m'avertissant d'une canonnade pour 4 h. 1/2-6 h. 1/2. Canonnade française très violente ; riposte des Allemands : tout fait à 7 h. 5 m.. Un homme est tué sur son bateau, au Canal.

Cardinal Luçon dans sonJournal de la Guerre 1914-1918, éd. par L'Académie Nationale de Reims - 1998 - TAR volume 173

Vous pourriez être intéressé par :

Retour à La Une de Logo Paperblog

Ces articles peuvent vous intéresser :

A propos de l’auteur


Cantabile 56093 partages Voir son profil
Voir son blog

Magazines