Magazine Société

Brésil : compression de personnel chez Daimler

Publié le 25 août 2015 par Enjeux.info @enjeuxinfo

Par Cyrille Ahilgo - 25/08/2015 | 12:22

Brésil : compression de personnel chez Daimler

Brésil : compression de personnel chez Daimler
Daimler pourrait supprimer 1 500 postes dans l'une de ses usines de camions située à proximité de Sao Paulo au Brésil en raison de la faiblesse de ses ventes dans ce pays d'Amérique du Sud. Une menace brandie lundi par le constructeur automobile allemand.

Devant la presse, le porte-parole de Daimler a indiqué que " les salariées et salariés concernés ont été maintenant informés par courrier d'un possible licenciement ". Par la suite, il a ajouté que l'objectif de Daimler est de " trouver une solution pour les 1 500 employés ". Dans cette logique, le constructeur automobile allemand est, d'après son porte-parole, " prêt à discuter " avec les organisations syndicales du pays. A ce propos, celles-ci ont d'ores et déjà rejeté ses propositions préalables de réduction provisoire du temps de travail et de diminution des rémunérations.

Afin de justifier sa position, Daimler a évoqué un marché automobile local difficile dans un contexte économique compliqué. Selon son porte-parole, " le marché des camions a reculé de 44 % sur le premier semestre 2015. Depuis de nombreux mois, il y a purement et simplement beaucoup moins de camions commandés et un rapide rebond du marché n'est malheureusement pas à attendre ". La même source a donc conclu que le constructeur automobile allemand s'est senti contraint d'adapter les capacités de production de l'usine au marché.

D'après des informations émanant de l'agence allemande DPA, Daimler a procédé, depuis début 2013, à la suppression d'à peu près 3 000 postes au Brésil et, jusqu'à la fin du dernier mois de juin, il comptait environ 11 900 salariés dans cet Etat.


Vous pourriez être intéressé par :

Retour à La Une de Logo Paperblog

Ces articles peuvent vous intéresser :

A propos de l’auteur


Enjeux.info 361 partages Voir son profil
Voir son blog

l'auteur n'a pas encore renseigné son compte

Magazine