Magazine Environnement

Recycle Bank ou comment créer un nouveau modèle économique pour aider à recycler

Publié le 01 septembre 2015 par Nicomak @Myriam_Nicomak

RecyclebankDescription de l’organisation 

RecycleBank est une entreprise qui développe le recyclage sur un territoire en mettant en place des « nudges »  (ou « coups de pouce ») pour inciter à un meilleur tri. L’innovation réside à la fois dans un outil permettant à un ménage de mesurer le poids de ses déchets pour recyclage et dans le modèle économique multi-sources.

Problématique

RecycleBank a développé un modèle économique qui permet aux collectivités locales d’avoir de plus grandes chances de succès dans la mise en place de leurs programmes de recyclage.

Enjeux des parties prenantes auquel tente de répondre le projet :

RecycleBank répond aux objectifs stratégiques de multiples parties prenantes :

  • Les membres des communautés ne voient pas leur intérêt à recycler ;
  • Les entreprises de valorisation des déchets doivent investir énormément sans avoir la certitude que leurs investissements sera rentable, dans le cas où les communautés ne recycleraient pas ;
  • Les collectivités ne souhaitent pas avoir à arrêter leurs programmes de recyclage faute de succès. Elles peuvent alors avoir peur ne serait-ce que de commencer !

Objectifs stratégiques auquel tente de répondre le projet :

RecycleBank a comme objectif de pouvoir être une entreprise autonome, i.e. pouvant vivre de sa proposition de valeur.

Description du projet mis en place

Le projet se définit par deux innovations majeures.

1ère innovation, plutôt technique : dans les communautés participantes, les poubelles à recycler des familles sont munies d’un capteur permettant de mesurer le poids et la qualité du recyclage. L’information est collectée par RecycleBank et à partir de celles-ci, elle peut proposer des programmes d’éducation oau recyclage et/ou des points pour avoir accès à des réductions pamri les magasins participants, ou via la plateforme d’e-cpommerce du groupe One Twine.

2nd innovation : le business modèle. Le modèle économique se devait d’être multisource car chaque acteur individuel avait intérêt à ce que la dynamique se mette en place mais aucun n’avait suffisamment de fond ou d’intérêt à payer pour la totalité du service :

  • Une partie des revenus provient des usines qui valorisent la matière à recycler qui sont, sur certains territoires (notamment au début de mie en place d’une filière) en demande de masse à recycler pour être rentable ;
  • Une partie provient des collectivités qui ont un intérêt à avoir des entreprises de valorisation de déchets sur leur territoire, à la fois pour créer de l’emploi et pour limiter la pollution environnementale (décharges à ciel ouvert, etc.)
  • Une partie enfin provient de marques et de réseaux de distribution sur le territoire qui s’associent au projet. Elles peuvent ainsi avoir accès à une communauté de consommateurs ecolo-friendly et elles peuvent distribuer des points et des coupons en fonction des kg de déchets recyclés par les membres

Indicateurs de mesure du projet

Aujourd’hui l’entreprise compte 180 salariés et plus de 4 millions de membres parmi 300 communautés aux Etats-Unis et au Royaume-Uni. Grâce à Recycle Bank, 15 Millions de tonnes de déchets ont été recyclés.

Réussite du projet après coup 

RecyceBank a été classée parmi les entreprises les plus innovantes des Etats-Unis en 2012 par Fast Coexist. Le développement semble bien se passer et de nouveaux projets d’éducaition auprès des écoles donnent de nouvelles directions à l’entreprise. Attention par contre ! Le changement de PDG semble avoir une répercussion néfaste sur le sentiment en interne : les évaluations sur Glassdoors  ne sont plus aussi bonnes qu’elle étaient !

Projets analogues

Mobeye est une entreprise française qui permet aux consommateurs de gagner quelques euros tout en permettant aux marques de valider la bonne mise en place de leurs produits ou de ceux de leurs concurrents dans les rayons. Une action qui pourrait aider à la mise en place de projets DD, par exemple pour valider la bonne application de la communication pour une consommation d’alcool responsable, thèmes chers à certains de nos champions français, Heineken et Pernod Ricard par exemple.

 Pour aller plus loin sur le sujet

Analyse sur les nudges verts par Stratégie France


Vous pourriez être intéressé par :

Retour à La Une de Logo Paperblog

Ces articles peuvent vous intéresser :

A propos de l’auteur


Nicomak 277 partages Voir son profil
Voir son blog

l'auteur n'a pas encore renseigné son compte