Magazine Info Locale

Il n'y aurait pas de différence entre la gauche et la droite, vraiment ?

Publié le 06 septembre 2015 par Gezale

Il est de bon ton d’affirmer qu’aujourd’hui il n’y a plus de réelle différence entre la droite et la gauche. Cette antienne favorise une forme d’obscurantisme politique et ne correspond évidemment pas à la réalité qu’elle soit politique, sociologique ou philosophique. Il y a belle lurette qu’on sait faire la différence entre ceux qui ont et ceux qui sont. Ceux qui possèdent par l’héritage, la réussite ou le hasard et ceux qui n’ont rien d’autre que leur talent personnel et leurs compétences professionnelles.
Ce qui se passe à Canal Plus et i-télé est l’exemple même de la toute puissance d’un seul homme capable de virer des équipes entières au seul nom du capital et du pouvoir de l’actionnaire majoritaire. A l’évidence, Bolloré, soumis aux ordres « affectueux » de Sarkozy, a décidé de régler leurs comptes aux équipes insolentes et pas assez à droite au sein de chaînes pourtant réputées pour leur indépendance. Bolloré, très à droite, considère que les équipes en place sont trop à gauche. Voilà une différence qu’elle est grande comme dirait Coluche !
J’en vois une autre. Un sondage d’hier nous apprend que 52 % des Français…(mais 68 % de l’électorat de droite) est opposé à l’accueil des réfugiés dans notre pays. Vous avez bien lu : 68 % à droite ! Et pourtant, ils sont nombreux ceux et celles qui vont à la messe le dimanche pour écouter les sermons des curés larmoyants et entendre les appels à la fraternité et la solidarité. A Gauche, on est plus généreux et plus compréhensif. Il y a bien Nathalie Kociusko-Morizet et Jean-François Copé (1) (Copé, vous vous rendez compte) pour relever la tête d’une droite abâtardie en prise directe avec le FN mais ce n'est rien en comparaison de l'action des municipalités socialistes ou de gauche prêtes à mouiller le maillot pour accueillir une partie de la misère du monde…Il y a donc bien une vraie différence entre la droite et la gauche. Mais cela, on le savait avant qu’on trouve un petit enfant syrien sur une plage abandonné.
Deux dernières pour la route. Les politiciens de droite, surtout, n’aiment pas le code du travail qu’ils trouvent trop épais et trop complexe. Gênant quoi. A Gauche (la vraie évidemment) on considère qu’il s’agit d’un document précieux. Enfin, les agriculteurs (à droite souvent) exigent moins de normes et plus de liberté. A Gauche, on privilégie l’avenir de la planète et donc un peu plus de réglementation. Les normes, quand elles ne sont pas tatillonnes, servent à protéger l’environnement, la faune et la flore, tout comme le bien-être des animaux élevés pour être mangés ainsi que la santé des professionnels de l’agriculture. Un jeu sans règles est un jeu de dupes.
(1) J’ignore ce qui a poussé JF Copé à écrire un texte intelligent et solidaire sur son blog. Le fait est qu’il l’a écrit.

Vous pourriez être intéressé par :

Retour à La Une de Logo Paperblog

Ces articles peuvent vous intéresser :

A propos de l’auteur


Gezale 7337 partages Voir son profil
Voir son blog

l'auteur n'a pas encore renseigné son compte l'auteur n'a pas encore renseigné son compte l'auteur n'a pas encore renseigné son compte

Magazine