Magazine Environnement

Quand le scandale ne change rien

Publié le 07 septembre 2015 par Nicomak @Myriam_Nicomak

L’ENRC (Eurasian Natural Resources Corporation) est un groupe minier venant du Kazakhstan qui vient d’obtenir un financement de 700 millions de dollars pour la réalisation de ses projets miniers en Républiqpoisson.stepue Démocratique du Congo par un investisseur chinois. En 2007, l’ENRC déclarait un chiffre d’affaires d’un montant 1,856 millions de dollars pour les six mois clos le 30 juillet 2007. Le groupe se décrivait alors comme étant « le sixième plus grand exportateur de minerai de fer au monde en volume et le cinquième plus grand fournisseur mondial d’alumine négocié en volume. ». Le groupe s’est essentiellement développé grâce à des manœuvres stratégiques de fusion-acquisitions.

Soupçonné gravement en 2013 de corruption par l’ONG Global Witness , les fondateurs de l’entreprise font encore aujourd’hui l’objet d’une enquête par les autorités britanniques. Depuis le début du scandale, l’entreprise minière a fait profil bas en se retirant notamment de la bourse londonienne. Mais le saviez-vous ? Le fait de ne plus être côté en bourse, permet à toute entreprise de pas avoir à publier ses comptes financiers. Cet apport de 700 millions arrive donc à pic pour l’entreprise. Coïncidence ?


Vous pourriez être intéressé par :

Retour à La Une de Logo Paperblog

Ces articles peuvent vous intéresser :

A propos de l’auteur


Nicomak 277 partages Voir son profil
Voir son blog

l'auteur n'a pas encore renseigné son compte