Magazine Société

Continuer à faire face à nos responsabilités de solidarité internationale

Publié le 08 septembre 2015 par Micheltabanou

"Alors que les gens sont confrontés à des difficultés, c'est la grande mission humanitaire du monde, en particulier de l'Europe, d'aider ces déplacés", a déclaré le président iranien Rohani. Petit rappel: il est le principal allié de Bachar... Et quand au concept de mission humanitaire il lui est mal venu de s'y référer tant son régime est également celui des abjections obscurantistes et totalitaires et que d'humanité en près de quarante années de théocratie il en a fait peu preuve! Et cette mission pourquoi n'en viens t-il pas à ouvrir grand ses frontières en guise de fraternelle solidarité avec un peuple musulman majoritairement? À l'aune de l'exemple saoudien, qatari et autres petromonarchies qui se refusent à tout accueil par peur d'un débordement de réfugiés par trop " politiques" risquant à terme de déstabiliser leur pouvoir nous marchons sur la tête! Un comble de l'ignominie pour ces théocraties dont la religion reconnaît et oblige même à l'hospitalité. Face à cette supercherie c'est à l'Europe qu'il reviendrait d`assumer l'exode, car c'est un exode, de centaines de milliers de réfugiés qui fuient leur région, leur terre, dévastée par un conflit ou l'extrémisme religieux a atteint un paroxysme de violence et de barbarie d'une ampleur exceptionnelle dans l'histoire et cela avec le silence et la peur d'une société arabo-musulmane incapable de contenir ses propres excès. Cette bestialité contemporaine est celle de l'effondrement moral d'une société où des hommes et des femmes vivent le cauchemar de la mort, de l'exil, des prisons et de la barbarie du silence. Une société où la mort est devenue une banalité. Une société privée de l'essence de la vie humaine: la démocratie.

Et cette démocratie qui est le fruit du travail d'individus,d'associations, de partis, d'institutions juridiques, culturelles, scientifiques, scolaires, universitaires qui œuvrent pour le bien, la justice, la liberté, la paix, la tolérance, le droit à la vie, l'égalité des femmes, le droit à la parole et l'amour entre les peuples - tous les peuples - se trouve pour ces milliers et milliers de réfugiés en Europe qui ne se dérobera pas dans cette mission humanitaire.
Notre devoir si ce n'est notre conscience aujourd'hui est celui d'ouvrir nos portes et nos cœurs. Mais ouvrir nos portes et nos cœurs c'est également de montrer que notre démocratie à été le fruit de terribles combats, de prises de conscience, de refus des abandons faciles aux populismes des idées toutes faites pour contrefaire les libertés publiques et pour ne plus tomber dans les excès de l'intolérance. Que notre démocratie est un combat qui commence et recommence tous les jours contre les hégémonies du sang et de l'argent noir, les interdits, les tricheries intellectuelles... Que " chez nous" rien n'a été acquis, rien n'est inné et que nous rencontrons toujours des difficultés, des obstacles et j'en prends à témoin la terrible souffrance économique du peuple grec.

À Fontenay nous allons tout mettre en œuvre pour recevoir. Notre expérience de la solidarité internationale est un atout. Nous sommes déjà cette ville qui a ouvert ses portes aux réfugiés chiliens, argentins et uruguayens. Nous travaillons également depuis des années avec nos amis syriens de l'association Revivre. Nous assumons notre part de citoyenneté comme élus en parrainant des familles " sans papier "en partenariat avec RESF. Notre éveil à la solidarité internationale ne s'est pas nourri de la terrible actualité, bien au contraire et notre équipe municipale dans les jours à venir saura comme toujours faire face à ses responsabilités. Adjoint au maire délégué aux relations internationales je saurais mettre en œuvre toute l'action solidaire que notre municipalité va engager dans les semaines à venir.

Vous pourriez être intéressé par :

Retour à La Une de Logo Paperblog

Ces articles peuvent vous intéresser :

A propos de l’auteur


Micheltabanou 5858 partages Voir son profil
Voir son blog

l'auteur n'a pas encore renseigné son compte l'auteur n'a pas encore renseigné son compte l'auteur n'a pas encore renseigné son compte

Magazine