Magazine Médias

Journal d'une névrose #1

Publié le 09 septembre 2015 par Leshakerdecyril

C'est un projet commun avec mon amie Sandra Soy. Une volonté de sa part de tracer une ligne numérique et étant donné que je suis très faible j'ai décidé de suivre. L'idée est simple et stupide à la fois, 52 jours d'un journal avec la contrainte d'écrire tous les jours, le projet est né le 4 septembre il prendra fin le 25 octobre.

Je connais Sandra et je sais qu'une puissance d'écriture sort de ses entrailles. Elle fera peut-être écho. De temps en temps je viendrais distiller quelques notes, c'est le cas aujourd'hui. [journal d'une névrose en 52 jours c'est ici]

hehhedbbd.jpg

Etant donné que cette journée était merdique et paresseuse j’ai décidé de vous transcrire le seul appel de ma journée. Le reste du temps j’ai mangé du Nutella, et après j’en ai mis sur ma vitre et j’ai attendu… pour voir l’huile de palme qui s’écoule. J’aime bien savoir les merdes qui viennent pourrir mon bide –

Sandra – Tu veux toujours pas écrire un petit truc bordel de chier la bite ?

Leshaker – J’ai pas dit que je ne voulais pas. Je suis juste crevé mais j’ai l’impression de te le dire depuis un moment.

S – T’aimes bien ?

L – Ouais certainement parce que je te connais mais tu vas pas assez loin. Tu devrais te présenter véritablement, raconter une partie de ton parcours, pourquoi t’es arrivée sur Paris, ta période à Philadelphie, tes conneries, tes dérives…

S – Ah ouais donc là on fixe l’impudeur ou le statut Facebook merdique ?

L – Non mais c’est une façon de s’identifier, de te cerner, c’est aussi le but de ce projet. A toi, à nous, de trouver l’équilibre mais il faut créer des failles et des écorchures aux genoux sinon c’est pas drôle.

S – Parler de la drogue genre ?

L – Parler de la drogue genre… parler du chemin que tu as fait pour ne pas crever. Tu sais la rhétorique elle permet de sublimer la merde. T’es pas obligé de te noyer dans le pathos. Enfin merde Sandra t’as assez de charisme pour le balancer dans l’écriture.

S – mais toi ? Toi tu fais comment ? Tu parles jamais vraiment de toi ? Si ?

L – De temps en temps. C’est à force de lire qu’on me connait. J’y place des bouts de moi. Après je refuse l’égocentrisme, l’internet n’est qu’un outil de plus pour la création. Tiens d’ailleurs regarde ça je viens de trouver ça tu vas bondir, mais on est un peu dans le sujet. L’émotion sur le web le truc qu’il faut qu’on évite absolument.


Retour à La Une de Logo Paperblog

A propos de l’auteur


Leshakerdecyril 4304 partages Voir son profil
Voir son blog

l'auteur n'a pas encore renseigné son compte l'auteur n'a pas encore renseigné son compte l'auteur n'a pas encore renseigné son compte

Magazine