Magazine Sport

10 bagarres mémorables au baseball majeur

Publié le 06 juin 2008 par Sportif
En ce lendemain de bagarre entre les Red Sox et les Devil Rays, le moment est opportun pour se remémorer quelques incidents classiques dans la catégorie des sports sans contacts qui deviennent violent :
Le receveur des Dodgers frôle l'oreille de Juan Marechal en retournant la balle au lanceur, ce dernier le prend mal et le frappe avec son bâton...

Les Mets mènent 9 à 2 contre les Reds quand Rose y va d'une glissade agressive au 2ième but pour couper un double-jeu. Ça dégénère...et on se demande si Pete avait parié sur ce match!

À 46 ans, Nolan Ryan en avait vu d'autres et Robin Ventura l'a appris à ses dépens.

Une bagarre qui a duré 10 minutes entre les Orioles et les Yankees quand Armando Benitez a "biné" Tino Martinez après un circuit de 3 points. Dans un geste typique des Yankees, Benitez s'est ensuite fait offrir un contrat par eux quelques années plus tard.

Il y a eu 2 bagarres générales dans ce match entre les Tigers et les White Sox pour un total de 11 suspensions, une vraie histoire d'amour.

Pedro Martinez atteint le premier frappeur du match des Devil Rays qui s'en offusque, fonce au monticule et étend le lanceur avec une solide droite. Martinez demeure dans le match et lance une partie sans coup sur jusqu'en 9e manche.

Voilà une bagarre à rôles inversés quand le lanceur des Cubs n'aime pas les commentaires du frappeur et vient le frapper au marbre. Certains lanceurs ont la mèche très courte...

Qui peut oublier la fois où Zimmer s'est dirigé vers Pedro Martinez qui l'a jeté au sol. Zimmer a mangé un peu du bon gazon au Fenway Park. Plus tard dans le match, deux releveurs des Yankees s'en prennent à un employé du Fenway Park qui encourageait les Red Sox.

Rodriguez regarde le lanceur des Red Sox avec des mauvais yeux et Varitek n'apprécie pas. Je crois que le receveur a totalement raison de lui administrer un bon massage de gant au visage, mais il aurait tout de même dû enlever son masque avant...

Un de mes favoris, Michael Barrett, réplique avec une excellente droite après un collision au marbre. Yes Sir mon Michael! Dans ces cas-là, le receveur a toujours raison et on devrait ajouter 5 coups sûrs à sa fiche personnelle.

Retour à La Une de Logo Paperblog

A propos de l’auteur


Sportif 292 partages Voir son blog

l'auteur n'a pas encore renseigné son compte l'auteur n'a pas encore renseigné son compte l'auteur n'a pas encore renseigné son compte

Dossiers Paperblog

Magazine