Magazine Autres sports

Salamanque samedi........tristes toros? mais ureña sauva (un peu) la tarde

Publié le 13 septembre 2015 par Jeanmi64

Triste spectacle que cette corrida de Salamanque devant plus de 3/4 d'arène ?

La faute d'abord aux toros du Puerto de San Lorenzo,sans forces, sans bravoure, sans race, même si une trace de noblesse pouvait être décelée chez le 2eme et le 3eme. Le 1er ne tenant pas sur ses pattes ne sera pas changé malgré les hurlements du public, le 5eme, lui, sera changé pour les mêmes raisons.

Morante, ah Morante ! C'est vrai qu'à son premier, il n y avait pas grand chose à faire. Donc il ne fit rien et abrégea.

Mais à son 2eme, certes pas le foufdre de guerre du lot, il se fit balader, esquissa une naturelle par ci par là entre 2 scéances de n'importe quoi. Aucune espèce de domination. Le tout complété par une mort en 2 estocades....Je vous laisse juger de la première sr la photo. Même parmi les plus intenses morantistes, il fallut se rendre à l'évidence. Sillflets à ses 2 prestations et sifflets accompagnant sa sortie.

DSC04527

La demie ?

DSC04537

Le détail ?

DSC04538

L'engagement ?

Manzanares peu faire illusion en montrant du style dans sa tauromachie. Mais que dire face à des combattants qui n'en sont pas. Donc il fit des séries de passe stylées, avec sa muleta géante, bien profilé et au large à son premier toro. Après avoir espéré un recibir, il pincha avant la bonne estocade. Salut.

Son second, le sobrero de la même provenance ne montra pas beaucoup de qualités et Manzanares n'en fit rien de notoire. Silence

DSC04463

DSC04468

DSC04471

Heureusement, la lumière de ce cartel fut Paco Ureña, qui, lui, avec un large sourire, montre sa volonté et son envie de bien faire. Alors quite par chicuelinas, statuaires immobile,  séries serrées sur les 2 bords, certes parfois un peu brouillonnes dans la finition, circulaires et bernadinas, avant une épée efficace bien que légèrement de côté, cela valait bien l'oreille qu' il a eu.

Même volonté à son second.pour lequel il commença la faena à genou. Des séries toujours aussi serrées à droite et à gauche, une cambiada par ci, une crculaire par là. Tout y était pour triompher....mais son épée ne voulût pas. 3 pinchazos avant une nouvelle entière encore légèrement sur le côté. Salut et reconnaissance du public de celui qui, 9 ans après son alternative, se crée une carrière cette année avec une ame de novillero !

DSC04490

DSC04499

DSC04504

DSC04514

DSC04526

Heureusement, le matin, un petit tour chez Pedraza de Yeltes faisait espérer qu' il y a encore des toros. On en reparlera ici en photos !

Le sourire salmantin du jour, lui, n'est pas triste !

DSC04445

.


Retour à La Une de Logo Paperblog

A propos de l’auteur


Jeanmi64 74472 partages Voir son profil
Voir son blog

l'auteur n'a pas encore renseigné son compte l'auteur n'a pas encore renseigné son compte l'auteur n'a pas encore renseigné son compte

Magazines