Magazine Culture

AMDS, créateur du buzz planétaire « HELL’S CLUB », nous révèle ses secrets

Publié le 14 septembre 2015 par Darkplanneur @darkplanneur

En 15 jours, la vidéo Hell’s Club a généré plus de 3 500 000 vues sur Youtube, reprise par Empire, Hollywood Reporter, le Time et des centaines de stars Hollywoodiennes. Derrière cette création géniale qui réunit Terminator,Tony Montana, The Mask, John Travolta et des dizaines d’autres, se cache notre vieux complice Antonio Maria Da Silva. Nous l’avons interviewé pour Darkplanneur. Confessions du « King of  Mashup »…

Darkplanneur : « Peux tu nous donner ta définition du Mashup ?    AMDS : « C’est le pouvoir d’accomplir des rêves impossibles autrement 😉 »   D: « Quelle est ta relation au Mashup ? »   AMDS: « Conflictuelle, je m’explique , mon taf c’est la réalisation, mais pour l’instant je me contente de petit budget dans la fiction tout du moins, à chaque fois je dis plus jamais de mashup et j’y reviens toujours par ce que j’ai idée « démente » qu’il faut que je crée, c’est presque compulsif. »   D: « Quelle est la patte AMDS ? »  AMDS : « Tout d’abord, un profond respect pour les images et films que j’utilise. La patte AMDSFILMS qui s’affine au fur et à mesure, c’est de créer à chaque fois un monde tangible, peut importe le support, ainsi qu’une post prod de haut niveau , je fais attention à tout, les couleurs, les directions de lumière (que je change si il le faut), les focales, tout ses détails participe à crédibilité de l’ensemble.  J’ai une vision « 3D » de la scène et peut importe les difficultés pour arriver à ce que j’ai en tête, je le ferais même si ça doit prendre énormément de temps, comme ROCKY INFERNO en ce moment. » D : « Peux-tu nous donner la mesure du succès de Hell’s Club ? »  AMDS : « Ça été une explosion médiatique sans précédent pour ma part, c’est allé jusqu’a USA today, Empire, Hollywwod Reporter, des centaines d’articles à travers le monde, des commentaires dithyrambiques par milliers, comme s’ il s’agissait d’un vrai film de cinéma. «     D: « Comment expliques-tu un tel impact mondial ?  AMDS : « Après coup,  j’ai deux trois théories, dont celle d’avoir touché à l’inconscient collectif, toutes ces icônes pop réunies dans un même lieu, je ne pensais pas que ça pouvait toucher autant de monde. deuxième chose, je pense avoir cassé la barrière entre les genres grâce à ma technique, un savant mélange de technique et d’histoire qui crée l’illusion .  plus de frontière entre Terminator et Tony Montana et je pense que c’est ce qui a surpris le monde. »   D : « Est-elle ta création numéro 1 ? »
AMDS : « C‘est mon sixième mashup « important »  et troisième gros succès et le plus imposant sans comparaison, ainsi qu’une bonne trentaine d’autre plus légers. »   D: « Hell’s Club semble différent de tes autres créations, en particulier dans sa direction artistique et sa BO ? » AMDS : « Je me suis adapté au sujet et ne pas oublier que j’étais DJ avant donc ça reste cohérent 😉 »   D: « Comment est venue l’idée de Hell’s Club ?  AMDS : « Il y a très longtemps dans une proche galaxie, vers 2009, je suis parti d’un postulat très simple: au départ mettre des scènes de discothèque sur la scène de l’épisode 2 de Star Wars, ça devait durer deux minutes grand max  et il devait y avoir quelques liens entre les films mais sans plus, pour tout te dire, je le pensais comme un mashup mineur au départ, et dernièrement je me suis dit tiens si je le faisais maintenant (toujours en mode mineur) et finalement en faisant les recherches pour le faire, le potentiel s’est montré au grand jour. après le succès on ne le prévoit pas, je le fais pour moi au départ en espérant que quelques personnes aiment ensuite. mais surtout une fois fini, je me suis dit, j’ai créé un lieu mythique où tout peut arriver… coming soon 😉 »   D: « Quelles émotions diffusées ? » AMDS : « Avant tout, ma passion du cinéma sous toutes ses formes, et justement je voulais que le spectateur passe par plusieurs émotions en quelques secondes des fois, du rire au drame, un challenge risqué mais qui a payé finalement. » D : « Combien temps de travail pour faire ce chef d’oeuvre,  AMDS : « 6 ans de réflexion 😉 et deux bons mois de travail tout cumulé. »   D: « Quelle sera l’angle de sa suite,  ? » AMDS : « L’angle de la suite est bien plus badass quitte à perdre un peu d’audience 😉 et je pousse le concept dans ses derniers retranchements, contrairement au n°3 qui sera plus léger. Dans mon idée le HELL’S CLUB est tangible , donc on y retourne une deuxième nuit, son titre HELL’S CLUB ANOTHER NIGHT. on y verra toujours autant de stars, certains habitués du club reviennent, Tony Moreno, Anakin Skywalker. Carlito brigante étant mort dans le premier épisode, c’est Tony Montana le boss de la boite maintenant, survivra t’il à cette nuit , rien n’est moins sur 😉 »   D: « Pourquoi faire des Mashup apres plus de 10 ans de pratique ?  A quand le long métrage? » AMDS : « Juste pour le fun , même si ça m’obsède quand je m’y mets ;). J’ai déjà tourné « des bouts » de deux longs métrages en indépendant mais faute de budget , je n’ai pas continué, un des deux films dure 1H10 tout de même , il manque encore des choses pour pouvoir le montrer.  évidement si un producteur me lit, je suis ouvert à toute proposition. » En bonus, le Mash Up que nous avions imaginé avec AMDS : Jack Bauer vs Darkplanneur

Vous pourriez être intéressé par :

Retour à La Une de Logo Paperblog

Ces articles peuvent vous intéresser :

A propos de l’auteur


Darkplanneur 69696 partages Voir son profil
Voir son blog

l'auteur n'a pas encore renseigné son compte