Magazine Maladies

#thelancet #cathéter #infection #chlorexidinealcoolique #polyvidoneiodéealcoolique Antisepsie cutanée avec chlorexidine alcoolique versus polyvidone iodée alcoolique avec ou sans frottement de la peau, pour la prévention des infections liées aux cathét...

Publié le 18 septembre 2015 par Tartempion77 @NZarjevski

#thelancet #cathéter #infection #chlorexidinealcoolique #polyvidoneiodéealcoolique Antisepsie cutanée avec chlorexidine alcoolique versus polyvidone iodée sans frottement peau, pour prévention infections liées cathét...

Source: http://www.revmed.ch/rms/2007/RMS-137/32761

Les infections liées aux cathéters intravasculaires sont des événements mettant la vie en danger des patients sous traitement. L’optimisation de l’antisepsie cutanée est essentielle à la prévention des infections liées aux cathéters pouvant survenir à court terme. Nous avons émis l’hypothèse selon laquelle la chlorexidine alcoolique serait plus efficace que le polyvidone iodée alcoolique comme antiseptique pour la prévention des infections liées aux cathéters.

Dans cette étude multicentrique randomisée en ouvert et contrôlée, selon un plan factoriel deux à deux, nous avons recruté consécutivement des adultes (âge 18 ans) admis dans l’une des 11 unités de soins intensifs situées en France retenues pour cette étude, requérant au moins un cathéter central, d’hémodialyse ou artériel. Avant l’insertion du cathéter, nous avons réparti les patients de manière aléatoire (1:1:1:1) - à l’aide d’un générateur internet de nombre aléatoires (par blocs permutés de 8, stratifiés par centre) - pour subir un cathéthérisme intravasculaire préparé avec de la chlorexidine- alcool isopropylique à 70% (chlorexidine alcoolique) ou  de la polyvidone  iodée éthanol à 69% (polyvidone iodée alcoolique), avec ou sans frottement de la peau avec un détergent avant application antiseptique. À la fois les médecins et les infirmières avaient accès au tableau de randomisation ; ni les microbiologistes ni les évaluateurs de l’étude n’y avaient accès. Le critère principal d’évaluation de l’étude était l’incidence d’infections liées aux cathéters avec chlorexidine alcoolique versus polyvidone iodée alcoolique évaluée dans la population en intention de traiter.Entre le 26 octobre 2012, et le 12 février 2014, 2546 patients étaient éligibles pour participer à l’étude. Nous avons assigné de manière aléatoire 1181 patients (2547 cathéters) à la chlorexidine alcoolique (594 patients avec  frottement, 587 sans frottement) et 1168 patients (2612 cathéters) à la polyvidone iodée alcoolique (580 patients avec frottement, 588 sans frottement). La chlorexidine alcoolique était associée à une incidence plus faible des infections liées aux cathéters (0.28 versus 1.77 pour 1000 cathéters-jour avec polyvidone iodée alcoolique) ; hazard ratio 0.15, Intervalle de Confiance [IC] 95% 0.05-0.41 ; p=0.0002). Le frottement n’était pas associé à une différence significative de colonisation du cathéter (p=0.3877). Aucun évènement indésirable systémique n’a été rapporté, mais des réactions cutanées sévères sont survenues plus fréquemment chez les patients sous chlorexidine alcoolique (27 [3%] patients versus sept [1%] avec polyvidone iodée alcoolique ; p=0.0017) ayant conduit à l’arrêt de la chlorexidine chez deux  patients.Pour l’antisepsie de la peau, la chlorexidine alccolique fournit une meilleure protection contre les infections à court terme liées aux cathéters que la polyvidone iodée alcoolique ; la chlorexidine alcoolique devrait donc être incluse dans tous les faisceaux de cathéters pour la prévention des infections intravasculaires liées aux cathéters. Prof Olivier Mimoz, MD, et al, dans The Lancet, publication en ligne en avant-première, 17 septembre 2015Financement : Hôpital Universitaire de Poitiers, CareFusion

Source: www.thelancet.com / Traduction et adaptation: NZ

Vous pourriez être intéressé par :

Retour à La Une de Logo Paperblog

Ces articles peuvent vous intéresser :

A propos de l’auteur


Tartempion77 3516 partages Voir son profil
Voir son blog

l'auteur n'a pas encore renseigné son compte l'auteur n'a pas encore renseigné son compte

Magazines