Magazine France

à Noisy le Grand, fauxcialistes pas être contents… Tant mieux.

Publié le 21 septembre 2015 par Gédécé @lesechogaucho

Hier, à Noisy le Grand, commune de Seine St Denis qui comptait 62 592 habitants au dernier recensement, avait lieu une élection municipale suite à l’annulation de la précédente par le Conseil d’Etat. Ce dernier s’était  fondé notamment sur « une manœuvre frauduleuse commise par l’ancienne tête de liste Front national (FN) aux municipales, Maxence Buttey« , qui avait inscrit sur sa liste une personne qui désirait s’inscrire sur celle de l’UMP. Cette fois, c’est la candidate du parti  Les Républicains, Brigitte Marsigny, qui a été élue de peu (33 voix), face au socialiste Michel Pajon.

Avec 46.4 % des voix, elle a légèrement devancé le maire socialiste sortant Michel Pajon (46.2 %). Le Front de gauche, qui avait décidé de se maintenir au deuxième tour, faute d’accord avec le candidat socialiste, récolte de son côté 7.4% des voix (1.156). Michel Pajon a déjà annoncé qu’il allait déposer un recours. Les socialistes sont furieux, et le coupable tout désigné est le front de gauche, qui s’est maintenu au second tour, conformément à son positionnement politique et aux consignes nationales.CaptureMais peut-être que les gauchistes voteront pour le PS quand il fera une politique de gauche, c’est à dire non libérale ? J’ai même vu certains maugréer en utilisant le fallacieux argument selon lequel il serait honteux que le FDG « punisse les noiséens » qui n’y sont pour rien… Rire. Car enfin, ils se sont punis tous seuls en n’allant pas voter, ou en  votant pour la droite, non ? Belle conception de la démocratie…  Comme si les voix des citoyens appartenaient à tel ou tel parti… Pourtant, du côté du parti solférinien, aucune remise en question, c’est toujours la faute aux mêmes…CaptureL’erreur, c’est de penser qu’on peut impunément mépriser depuis 3 ans tous ceux qui sont à gauche du PS (ce n’est plus très difficile…), les insulter en permanence, les prendre pour des demeurés qui n’ont rien compris, faire une politique plus à droite que la droite même au point que celle-ci comme le Medef, applaudisse aux paroles de Macron, attaquer les fonctionnaires, rallonger l’âge de départ à la retraite, signer tous les traités européens qui vont à l’encontre des intérêts des plus modestes, et croire qu’il n’y aura aucune sanction à tout cela. Et peut-être que si le supplétif du PS qu’est le PCF (dont l’attitude schizophrène depuis des lustres consiste à vilipender ce parti la veille des élections pour se rallier à lui au second tour)  était plus fidèle à ses convictions, nous n’en serions pas là. A force d’être en permanence dans les petits calculs politiciens de basse tactique habituelle, et de transiger avec ses convictions, on voit bien où cela mène : l’abstention massive, et le FN. Quand la gauche sera vraiment la gauche, et non le centre (gauche ou droit, on ne sait plus trop…), on pourra, peut-être, un peu s’identifier. Mais là, non, pas trop, désolé. Ou plutôt pas.

Capture
Mais les coupables, ce sont les gauchistes, bien sûr…


Vous pourriez être intéressé par :

Retour à La Une de Logo Paperblog

Ces articles peuvent vous intéresser :

A propos de l’auteur


Gédécé 130147 partages Voir son profil
Voir son blog

l'auteur n'a pas encore renseigné son compte l'auteur n'a pas encore renseigné son compte