Magazine Culture

Critique Ciné : Boys (Jongens) (2015)

Publié le 21 septembre 2015 par Delromainzika @cabreakingnews

Boys (Jongens) // De Mischa Kamp. Avec Gijs Blom, Ko Zandvliet et Jonas Smulders.


Cette année a vu fleurir pas mal de très bons films mettant en scène des histoires d’amour gay. J’étais donc très heureux d’en découvrir un autre mais cette fois d’un horizon totalement différent puisque Jongens nous vient des Pays-Bas. Mis en scène par Mischa Kamp (Tony 10) ce téléfilm construit une petite histoire mignonne comme tout entre deux garçons de 15 ans. Ils découvrent l’amour, un sentiment qu’il est difficile de comprendre quand il nous tombe dessus. Je pense que tout le monde découvrir ce sentiment à peu près à cet âge là et j’ai trouvé l’histoire de Sieger et Marc particulièrement bien ficelée. Le film ne cherche pas à nous surprendre et fait les choses de façon assez fluide. Je ne dis pas que tout est parfait, notamment car la seconde partie est presque trop rapide (le film aurait mérité une durée un peu plus longue) mais le tout devient particulièrement touchant. C’est beau l’amour chez les jeunes je trouve, et encore plus dans le cas de Sieger et Marc. La prestation de Gijs Blom et Ko Zandviliet dans les rôles principaux est particulièrement bonne car réaliste. Rien que le premier baiser est une scène pleine de sens et mignonne comme tout même si au fond j’aurais bien aimé que cela dure un peu plus longtemps et que Mischa Kamp se laisse plus de temps pour faire les choses.
Les aventures de Sieger, un garçon sportif et discret de 15 ans qui découvre l’amour durant les vacances d’été. Sieger s’entraine dans la nouvelle équipe d’athlétisme pour le championnat national de relai et va faire la rencontre de l’imprévisible et intriguant Marc. L’amitié qui se développe semble ordinaire jusqu’à ce que Sieger développe secrètement de forts sentiments pour Marc.
Il y a tout de même un reproche que je peux faire à Jongens et qui m’a perturbé tout au long du film : c’est la musique. J’ai trouvé la musique particulièrement mal choisie. Certaines scènes n’ont donc pas l’intensité qu’elles auraient du avoir. La première partie du film est certainement ma plus réussie. Disons que l’ambiguité de la relation est beaucoup plus intéressante que le moment où l’on sait que les deux sont attirés l’un envers l’autre. La seconde partie est beaucoup plus longue et patibulaire. La relation entre les deux personnages se délie et devient de plus en plus étrange. S’ils s’aiment tous les deux ils n’ont jamais été aussi séparés que quand ils se sont embrassés pour la première fois. Puis le film évolue vers quelque chose de presque totalement différent à la fin. Une fin que je n’attendais pas du tout mais qui finie par presque me décevoir. Jongens est un film mignon qui met aussi en avant les premiers émois et leurs conséquences. Ce n’est pas facile de tomber amoureux de quelqu’un et encore moins d’un garçon quand on pense être hétéro depuis toute sa vie.
Ce sentiment inextricable était un sujet intéressant à travailler et le film de Mischa Kamp tente d’en faire quelque chose d’assez mignon. Fort d’un joli casting et d’une histoire plutôt bien ficelée, le film séduit. Reste malgré tout quelques défauts, que cela soit d’un point de vue purement scénaristique ou encore de la musique qui n’est vraiment pas très bien choisie. Jongens permet tout de même de se concentrer sur une histoire d’amour alors que ces garçons découvrent justement ce que c’est que de tomber amoureux. Ce n’est pas tous les jours que ce sujet est traité d’un point de vue homosexuel alors il aurait été bien évidemment intéressant d’aller beaucoup plus loin. Notamment dans la seconde partie qui ne m’a pas totalement convaincu. Si vous aviez envie de découvrir le chef d’oeuvre néerlandais gay, ce n’est certainement pas ce que vous allez trouver mais si vous aviez envie de voir un petit film mignon comme tout sur les sentiments de plus en plus forts entre deux garçons de 15 ans alors vous en aurez pour votre visionnage.
Note : 5.5/10. En bref, une romance mignonne comme tout entre deux garçons.


Vous pourriez être intéressé par :

Retour à La Une de Logo Paperblog

Ces articles peuvent vous intéresser :

A propos de l’auteur


Delromainzika 16081 partages Voir son profil
Voir son blog

l'auteur n'a pas encore renseigné son compte