Magazine Santé

ALLONGEMENT OSSEUX: Une nouvelle technique progressive télécommandée par le patient – CHU Réseau

Publié le 22 septembre 2015 par Santelog @santelog

ALLONGEMENT OSSEUX: Une nouvelle technique progressive télécommandée par le patient  – CHU RéseauSéquelle de fracture, infection ou tumeur osseuse ou encore anomalie congénitale… Pour réduire une différence de longueur des jambes, le CHU de Toulouse pratique une technique d’orthopédie tout à fait novatrice, l’allongement osseux par dispositif implantable motorisé. Grâce à une télécommande externe, le patient gère l’allongement progressif de sa jambe, à raison d’1mm/jour grâce à une télécommande externe. Une communication de CHU Réseau et du CHU de Toulouse.

ALLONGEMENT OSSEUX: Une nouvelle technique progressive télécommandée par le patient  – CHU Réseau
Un programme d’allongement de longue durée, 6 mois minimum : L’intervention consiste à réaliser une ostéotomie du fémur ou du tibia puis de l’allonger progressivement par distraction. Une fois la longueur voulue atteinte, il faut attendre la consolidation osseuse. La technique de référence fait appel à un fixateur externe. Il s’agit d’un dispositif placé à l’extérieur du membre et relié à l’os par des fiches métalliques. Cette technique présente de nombreuses complications, en particulier les infections et l’enraidissement des articulations. Des implants mécaniques sont ensuite apparus, mais ils présentent des problèmes de fiabilité et de douleurs causées au patient.

Un implant motorisé piloté par le patient pour un allongement progressif : Plus récemment, un dispositif motorisé totalement implantable nommé Fitbone® a été mis au point par l’entreprise allemande Wittenstein, spécialisée dans la mécanique de précision (elle fabrique certains composants des avions Airbus). Il

ALLONGEMENT OSSEUX: Une nouvelle technique progressive télécommandée par le patient  – CHU Réseau
permet de contrôler précisément l’allongement, diminuer les douleurs mais également le taux de complications.

Il est implanté en percutané (petites incisions) au niveau de l’os à allonger et le patient quitte l’hôpital généralement après 2 ou 3 jours, sans plâtre ni attelle. L’allongement se fait alors progressivement (1mm/jour) par le patient lui-même grâce à une télécommande externe. Le Professeur Accadbled a pu appliquer cette technologie à la reconstruction osseuse, notamment après traitement d’une tumeur osseuse chez l’enfant. Un projet est en cours au CHU pour le traitement des scolioses infantiles sévères.

Le CHU de Toulouse, centre de référence de l’allongement osseux par dispositif implantable motorisé unique en France : En 2010, le Pr Franck Accadbled (CHU de Toulouse, hôpital des enfants) a utilisé pour la 1ère fois en France un implant motorisé nommé Fitbone® pour traiter l’inégalité de longueur des membres inférieurs*. Depuis, 70 patients ont bénéficié de cette technique dans les services d’orthopédie infantile du Pr Jérôme Sales de Gauzy et d’orthopédie du Pr Philippe Chiron.

*Cette innovation a été rendue possible grâce à la Commission de l’Innovation et des Activités Nouvelles (CIAN) du CHU de Toulouse.

 

Source: Communiqué CHU Réseau Ortho – Différence de longueur des jambes : allongement osseux par dispositif implantable motorisé


Vous pourriez être intéressé par :

Retour à La Une de Logo Paperblog

Ces articles peuvent vous intéresser :

A propos de l’auteur


Santelog 67150 partages Voir son profil
Voir son blog

l'auteur n'a pas encore renseigné son compte

Magazine