Magazine Beauté

Rentrée 20-15 nouveaux parfums masculins

Publié le 24 septembre 2015 par Thenewmeninthecity

La rentrée 2015 voit apparaître pas " mâle " de nouveautés dans la parfumerie masculine. Et autant vous prévenir, il y en aura pour tous les goûts. Pour vous y aider à y voir un peu plus clair dans ce ras de marée parfumé, The new Men in the City vous a préparé une sélection de 15 fragrances parmi lesquelles vous trouverez à coup sûr celle qui vous accompagnera cet automne, voir peut être durant tout l'hiver si vous succombez à ses notes envoûtantes...

Colonia Ambra, Acqua di Parma

Après Oud et Leather, la maison italienne ouvre un nouveau chapitre de son récit olfactif avec ce parfum qui conte le retour de Marco Polo à Venise, son navire chargé d'ambre gris. Une fragrance voluptueuse qui met en avant la fraîcheur des agrumes et la densité du patchouli pour souligner son composant star, rare et précieux, qui doit sa note caractéristique aux effets de l'océan et du vent qui la bercent durant des années avant de l'abandonner sur les plages du monde. Une nouvelle version de la mythique Colonia pour les amoureux du savoir-faire italien.

By the Fireplace, Maison Margiela

Le nouveau parfum de la collection Replica évoque un réveil paisible à la montagne alors que crépite encore doucement le feu réconfortant dans l'âtre. Un jus chaleureux, mélange de bois fumé et de marrons grillés. Le départ givré de baies rose, clou de girofle et fleur d'oranger contraste avec le cœur, plus chaud, où se mêlent les accords de châtaigne et de notes boisées. Le sillage vanillé et légèrement caramélisé avec une touche de bois de cachemire est doux, enveloppant, addictif.

Ultra Male, Jean-Paul Gaultier

Complice de la première heure depuis " Le Male " qu'il a créé, Francis Kurkdjian a travaillé cette nouvelle version en ré-interprétant la sensualité de la fragrance originale avec les codes de notre époque. Une poire sulfureuse piquée d'un citron fusant fait place à une lavande noire sombre que la cannelle vient réchauffer avant de laisser place à un accord vanille noire aux inflexions animales. Le marin sensuel révèle ses appétits charnels pour écumer les corps et les cœurs.

Selfie, Olfactive Studio

Cette nouvelle création d'Olfactive Studio fait entrer la marque dans l'ère 2.0 en surfant sur la mode des selfies. Si les autres parfums s'inspiraient de photographies, celui-ci s'inspire de vous. Car après tout, le parfum comme le selfie permet une mise en scène de soi. Un jus de caractère avec un accord animal évoquant le daim et des notes chyprées (mousse de chêne, labdanum, patchouli) qui impose sa singularité grâce à des notes confortables de sirop d'érable aux élans épicés et résinés, de bois de santal et de fève tonka.

La Nuit de l'Homme Intense, Yves Saint-Laurent

Avec Intense, Yves Saint-Laurent Beauté présente un troisième opus oriental de La Nuit de l'Homme avec l'un des ingrédients le plus nobles et le plus sensuel de la parfumerie, la concrète d'iris qui, par sa richesse et sa facette poudrée, offre à la composition une densité inattendue. Dans une surenchère envoûtante, l'iris se mêle à la vanille et à la fève tonka offrant ainsi la sensation d'une seconde peau, brûlante. La signature de la version originelle est virilisée à l'extrême par le patchouli mais également par les notes vertes et aromatiques de la feuille de violette et de la sauge.

The Scent, Hugo Boss

Parce que l'art de la séduction a changé et qu'il est on ne peut plus important de sortir du lot, Hugo Boss est allé chercher un ingrédient unique venu d'Afrique et utilisé pour la première fois dans l'histoire de la parfumerie : le Maninka. Proche du fruit de la passion et du rhum, ses effluves sont associées à la lavande et au gingembre épicé sur fond de cuir bruni. Dans son flacon évocateur d'une cage argentée, il vous aidera à libérer toute la puissance de votre séduction à la fois passionnée et raffinée.

Aesthete, Le Galion

Pour rendre hommage à cette maison crée en 1930 par le Prince Murat et mise en lumière par les créations parfumées de Paul Vacher, Le Galion réédite certaines de ces fragrances parmi lesquelles Aesthete. Un cuir persan, de caractère, raffiné et élégant qui s'ouvre sur des notes de mandarine d'Italie, d'essence de Davana et de safran. Son cœur dévoile une note de cuir mêlée de bois de gaïac, de castoréum, de oud et d'essence absolu de jasmin sur un fond boisé de santal, vanille, et muscs blancs.

Eau de Cèdre, Armani

Quatrième création de la lignée des Eaux pour Homme, ce parfum s'inspire de la veste en velours. L'inspiration olfactive se trouve dans la noblesse d'un cuir épicé. La bergamote pétillante, le citron et la feuille de violette irradient à travers les notes saisissantes de cardamome avant de se réchauffer au contact du cumin épicé et de la sauge croquante. En fond, l'essence de cèdre et l'extrait de thé noir trouvent la séduction ultime un accord daim suave et velouté.

Nanban, Arquiste

Carlos Huber, architecte d'origine mexicaine et passionné de patrimoine, de littérature et d'histoire dévoile son dernier parfum qui s'inspire du voyage d'une délégation de samouraïs en provenance du Japon et en route pour l'occident en passant par le Mexique au début du XVIIe siècle. On découvre toutes les odeurs des précieuses marchandises rapportées de ce voyage dans les cales du galion arpentant de sombres courants océaniques : poivre noir de Malabar, safran de Perse, thé noir, osmanthus de Chine, grains de café, cuir d'Espagne, myrrhe, encens, styrax, bois de santal, baume de copahu, cade.

Halfeti, Penhaligon's

L'une des plus belles marques de la parfumerie anglaise continue d'enrichir Trade Routes, sa collection de fragrances inspirée des marchandises luxueuses et précieuses échangées depuis les docks londoniens à la fin du XIXième siècle. Ce cinquième parfum rend hommage aux somptueuses marchandises négociées avec la Turquie par la " Levant Company ". Fleurs exotiques, épices, cuirs délicats et tissus précieux habillent une rose noire extrêmement rare qui pousse le long des rives du fleuve Euphrate et passent par le petit village turc d'Halfeti, donnant ainsi son nom à ce jus boisé floral opulent.

Marlowe, Jardins d'Ecrivains

Dans la galerie des personnages à qui Jardins d'Ecrivains rend hommage, il en est un atypique : Christopher Marlowe. Ce bad boy du théâtre Elisabéthain, poète bagarreur, alcoolique, homosexuel, soupçonné d'espionnage et d'hérésie, qui affirmait que " celui qui n'aime ni le tabac ni les garçons rate quelque chose " méritait un parfum dense, capiteux, animal et théâtral. Une tubéreuse camphrée se mêle à un osmanthus narcotique le tout drapé d'aldhéydes zestés et épicés qui révèlent un fond cuiré, chypré et poudré. Rejet ou addiction, seul vous pourrez le dire...

Azzaro pour Homme Intense, Azzaro

Parfum culte sorti en 1978, Azzaro pour Homme se décline en version intense pour tous ceux qui veulent séduire à tour de bras. Cette composition aromatique, boisée et fougère démarre sur des accords de tête de cannelle, un coeur de vétiver d'Haiti qui lui donne touche ce côté à la fois sec et mouillé, chaud et frais, avant de finir sur une base qui mêle cognac, fève tonka du Venezuela et ambre. Un sillage résolument masculin qui terminera votre look avec élégance.

The Orchid Man, Frapin

Inspiré par le boxeur Georges Carpentier baptisé Outre Atlantique " l'homme à l'orchidée ", ce parfum est une interprétation de ce sport fait de rituels et d'une gestuelle étudiée. Construit autour d'un accord cuir animal qui rappelle les gants de boxe, il mêle les facettes chaudes et humides du patchouli, utilisé pour traduire l'atmosphère d'une salle de boxe, aux notes pétillantes et énergisantes de la bergamote et du poivre noir, symbole de toute l'énergie dépensée lors d'un combat. Toute l'élégance de ce sport considéré dès la fin du 19ème siècle comme un sport de gentlemen.

Sauvage, Christian Dior

Revenir à une masculinité animale sans détours, quitter la rage urbaine et renaître en sauvage apaisé, telle est la promesse de ce parfum où les ingrédients, dosés en excès, dictent une composition franche et pleine de souffle. Dès les premiers instants, c'est une claque hespéridée avec la bergamote reggio qui lance quelques piques poivrées et fruitées amères. Une fois l'agrume star apaisé, c'est au tour de l'ambroxan de déployer ses notes marines et animales, charnelles et vivifiantes comme les embruns.

Tabac Tabou, Parfum d'Empire

Colonia Ambra, Acqua di Parma : 167 € les 100 ml - By the Fireplace, Maison Margiela : 85 € les 100 ml - Ultra Male, Jean-Paul Gaultier : 82,90 € les 125 ml - Selfie, Olfactive Studio : 125 € les 100 ml - La Nuit de l'Homme Intense, Yves Saint-Laurent : 93 € les 100 ml - The Scent, Hugo Boss : 89 € les 100 ml - Aesthete, Le Galion : 140 € les 100 ml - Eau de Cèdre, Armani : 92,16 € les 100 ml - Nanban, Arquiste : 179 € les 100 ml - Halfeti, Penhaligon's : 175 € les 100 ml - Marlowe, Jardins d'Écrivains : 85 € les 100 ml - Azzaro pour Homme Intense, Azzaro : 82,50 € les 100 ml - The Orchid Man, Frapin : 110 € les 100 ml - Sauvage, Christian Dior : 95 € les 100 ml - Tabac Tabou, Parfum d'Empire : 140 € les 50 ml


Vous pourriez être intéressé par :

Retour à La Une de Logo Paperblog

Ces articles peuvent vous intéresser :

A propos de l’auteur


Thenewmeninthecity 7389 partages Voir son profil
Voir son blog

l'auteur n'a pas encore renseigné son compte l'auteur n'a pas encore renseigné son compte l'auteur n'a pas encore renseigné son compte