Magazine Culture

Critiques Séries : How to Get Away with Murder. Saison 2. Episode 1.

Publié le 26 septembre 2015 par Delromainzika @cabreakingnews

How to Get Away with Murder // Saison 2. Episode 1. It’s Time to Move On.


Le dernier épisode de la saison 1 était raté et montrait à quel point How to Get Away with Murder pouvait avoir de grosses lacunes. Avec ce premier épisode, How to Get Away with Murder tente de revenir avec de bonnes bases et c’est étrangement assez sympathique dans son ensemble. L’arrivée de Famke Janssen est par exemple la bienvenue mais pas seulement, il y a tout un tas d’autres choses que la série nous offre et qui sont intelligentes et efficaces en même temps. D’un autre côté, cette saison semble aussi avoir une idée ambitieuse si l’on se fie à la dernière image de l’épisode. Le personnage de Viola Davis peut-il mourir ? C’est ce que l’on est en droit de se demander. Si Viola Davis a remporté un Emmy Awards de la meilleure actrice lors de la dernière cérémonie pour ce rôle, difficile d’imaginer ABC la laisser partir après cette saison 2. Je suppose donc que ce n’est qu’un leurre mais tout de même, ils sont capables de bien des choses perverses donc je ne vais pas trop me laisser facilement attendrir par ce moment et imaginer aussi le pire. Ce premier épisode est aussi l’occasion de nous introduire tout un tas de nouveaux twists afin de nous donner envie de rester tout au long de la saison (et même plus encore). Après tout, l’histoire du meurtre de Rebecca a été résolue à la fin de l’épisode précédent. On n’a donc pas vraiment besoin de revenir dessus.

J’avais peur que How to Get Away with Murder reste un peu trop sur ce qu’elle a fait l’an dernier et qu’elle ne sorte donc pas d’intrigues de son chapeau. Je suis heureux de voir que j’avais tord, d’autant plus que ce premier épisode nous offre comme une réintroduction à l’univers de la série et à ses personnages. La configuration est totalement différente, les personnages sont plongés dans une ambiance beaucoup plus chaotique que l’an dernier (surtout après ce qu’ils ont vécu avec les cadavres de la saison). Cet épisode est une occasion de rappeler aussi la structure de la série, celle qui a donné en partie envie aux millions de téléspectateurs de revenir chaque semaine l’an passé : les flashforwards. Si je ne suis toujours pas convaincu par cette façon de procédé (plus empruntée à Damages que véritablement originale) dans cette série, je trouve que malgré tout il y a de bonnes surprises qui fonctionnent assez bien et pas seulement le corps d’Annalise qui git à la fin de l’épisode. Non, pas seulement. Ensuite il y a aussi Eve, le personnage de Famke Janssen qui se trouve être un autre personnage intéressant. C’est une avocate, une ancienne amie d’Annalise. Il y a quelque chose qui flotte dans l’air que j’aime beaucoup. Eve est un personnage qui promet des choses redoutables (en tout cas de la façon dont elle est présentée, c’est le cas). Mais je me demande aussi ce que How to Get Away with Murder compte faire d’elle sur la longueur.

C’est pas mal dans un épisode ici mais plus ce sera peut-être un peu trop. L’un des problèmes que la série a rencontré l’an dernier c’est la volonté de faire du twist pour faire du twist (alors pas la danse mais le cliffangher, et encore désolé pour la mauvaise blague je ne la referais pas). Justement, c’est un problème car surprendre pour surprendre n’est pas une bonne façon de présenter les choses et le résultat est tout de même sacrément déplaisant. Du coup, cette année How to Get Away with Murder tente de construire sa narration de façon à ce que les twists soient utiles. Enfin, c’est ce que représente surtout ce premier épisode, proche de ce que le pilote de la série pouvait être, plus que de la suite. Il y a donc encore une possibilité que tout capote véritablement par la suite. La saison va devoir aussi s’attarder un peu plus sur le personnage d’Annalise. L’an dernier c’était l’un des plus sous développé, il serait donc bête de ne pas profiter d’elle cette année pour nous raconter un peu plus de son histoire. Non ? Etant donné que tout semble se centré sur elle avec la fin de l’épisode, je pense que l’on va peut-être mieux cerner Annalise cette année que l’an dernier. C’est aussi probablement une envie de mettre Viola Davis en avant suite à sa dernière récompense en date (qui n’était qu’une nomination au moment de l’écriture probable de cet épisode).

La relation entre Annalise et Eve, permet aussi à Peter Nowalk d’inscrire un peu plus How to Get Away with Murder dans une démarche d’acceptation. C’est facile de dire que Eve est une ex à Annalise mais d’un autre côté, c’est aussi une certaine forme de choix engagé de la part du créateur de la série. Il a déjà écrit une longue histoire homosexuelle l’an dernier avec l’un des personnages les plus apprécié. Du coup, je me demande ce que How to Get Away with Murder nous réserve encore cette année. Je voudrais bien que la série s’engage un peu plus vers le thriller, l’inspiration qu’elle a été chercher mais qu’elle n’a jamais vraiment assumé. Elle a toujours aussi voulu être une série judiciaire sans en avoir totalement les moyens de l’être, à cause du développement des personnages qui prennent parfois une place trop importante pour peu de choses passionnantes. Cette année peut faire bouger les choses et donner à How to Get Away with Murder une seconde jeunesse. C’est ce que propose ce premier épisode donc allons y !

Note : 7/10. En bref, étrangement après les erreurs passées, la série revient en forme.


Vous pourriez être intéressé par :

Retour à La Une de Logo Paperblog

Ces articles peuvent vous intéresser :

A propos de l’auteur


Delromainzika 16081 partages Voir son profil
Voir son blog

l'auteur n'a pas encore renseigné son compte