Magazine Santé

ALLAITEMENT maternel: Quel bénéfice pour le Q.I. de l'enfant? – PLoS ONE

Publié le 26 septembre 2015 par Santelog @santelog

ALLAITEMENT maternel: Quel bénéfice pour le Q.I. de l'enfant? – PLoS ONELe lait maternel stimule le cerveau des bébés, ont suggéré de précédentes études. Si l’allaitement maternel est aujourd’hui universellement recommandé, lorsqu’il est possible, jusqu’aux 6 mois de l’enfant, pour de multiples bénéfices, pour sa santé et celle de la mère aussi, cette analyse revient sur sa contribution au développement cognitif et précisément à l’intelligence de l’enfant. Des résultats mitigés, à découvrir dans la revue PLoS ONE.

De précédentes études ont suggéré que l’allaitement maternel améliore l’intelligence des enfants. Avec le concept de bénéfices de l’allaitement sur le QI, basé sur la présence de certaines protéines dans le lait maternel humain favorisant le développement des cellules nerveuses.

Les chercheurs de l’University of London et du King’s College London ont évalué l’intelligence d’enfants, participant à la cohorte Twins Early Development Study âgés de 2 à 16 ans et évalués, sur le plan cognitif à 9 reprises durant l’étude. Les chercheurs ont d’abord construit, à partir de ces données un modèle d’évolution du QI des enfants au fil du temps, puis ont cherché à déterminer s’il y avait des différences de QI entre les enfants allaités par leur mère ou pas.

ALLAITEMENT maternel: Quel bénéfice pour le Q.I. de l'enfant? – PLoS ONE
Leur analyse constate,

·   parmi les enfants de l’étude, 62% ont été allaités pendant une moyenne de 4 mois.

·     une légère augmentation du QI moyen, à l’âge de 2 ans, chez les filles allaitées vs nourries au biberon (allaitement artificiel),

·   la même observation n’est pas faite chez les garçons,

·   ensuite, aux âges supérieurs, aucune différence dans le QI moyen n’est plus retrouvée entre les enfants allaités ou pas.

Il est possible que les différences de QI à la petite enfance puissent  » se tasser  » sous l’influence de nombreux facteurs environnementaux,  » plus forts  » que l’allaitement, dont l’éducation des parents. Et même si l’allaitement maternel n’est pas un facteur stimulant indépendant de développement du cerveau, ses très nombreux avantages pour la santé physique et la protection immunitaire suffisent à développer au maximum les interventions de soutien en sa faveur. Les auteurs précisent ainsi, dans un communiqué : « Comparativement à d’autres facteurs, l’allaitement est peu susceptible d’être un facteur fondamental pour un développement aussi important et complexe que celui du cerveau et du QI des enfants « . On reste donc  » un peu sur sa faim « .

Source: PLoS ONE Sept, 2015 DOI: 10.1371/journal.pone.0138676 Breastfeeding and IQ growth from toddlerhood through adolescence

ALLAITEMENT maternel: Quel bénéfice pour le Q.I. de l'enfant? – PLoS ONE
Plus de100 études sur l’Allaitement

Lire aussi :

ALLAITEMENT MATERNEL prolongé: Plus de Q.I., plus d’études et plus de réussite

ALLAITEMENT maternel: Il stimule le cerveau des bébés –


Vous pourriez être intéressé par :

Retour à La Une de Logo Paperblog

Ces articles peuvent vous intéresser :

A propos de l’auteur


Santelog 67150 partages Voir son profil
Voir son blog

l'auteur n'a pas encore renseigné son compte

Magazine