Magazine Journal intime

Crohniques d'une course ratée...

Par Fanny (trail&co)
Crohniques d'une course ratée...
Dimanche, 6h30, Montpellier. Dur d'émerger, et surtout, pour l'instant aucune motivation au RV à l'idée d'accrocher un dossard aujourd'hui. La question que tous les coureurs se posent le matin d'une course : suis-je assez préparé ? Comment ça une course ça se prépare ? Ah oui, et bien là ça fait quelques semaines que j'ai repris l'entraînement, entre 3 et 4 séances et je fais tout comme il faut : des sorties longues, du travail en côte, de l'endurance fondamentale et bien sur des jours de récupération ! Il n'y a pas que l'entraînement physique dans le terme "préparation" ? Ah bon... Oui... Ben maintenant que tu le dis...

Faut dire que côté équipement je suis déjà mal barrée, mes chaussures de trail s'étant fait la malle il y a quelques semaines... du coup je prends des chaussures au fond du placard, pas mis depuis un moment, tout en sachant qu'ampoules et frottements feront très rapidement leur apparition. L'alimentation ? Ah ben ça fait au moins deux semaines que je suis IRREPROCHABLE. En même temps avec ce ptit truc qui me gâche un peu la vie depuis quelques mois, je n'ai pas le droit à l'erreur. Oups, hier soir c'était apéro entre amis et comme ce n'était pas chez moi... Le bidou s'est tortillé dès ce matin à la première heure. Aie, cette course, ça va vraiment pas être de la tarte !
Crohniques d'une course ratée...Crohniques d'une course ratée... Qui n'a déjà pas eu la facheuse envie de rentrer directement chez soi la ligne d'arrivée à peine franchie (ou pas) ?
Duo des Lavagnes, édition 2015
Crohniques d'une course ratée...Effectivement, une préparation n'est pas seulement une histoire d'entraînement physique. Des maux de ventre à en verser quelques larmichettes, lié à un état de fatigue générale et des ampoules aux deux pieds. Entre autres. Je vous passe le reste, après tout il faut savoir tirer le positif du négatif. Du positif alors : une belle journée, ensoleillée et pas trop chaude, un parcours sublime, sur mes terrains de jeu, entre le mont Baudille et St Guihlem, et un moment partagé avec ma moitié. Une très belle organisation qui attire de nombreux coureurs depuis plusieurs années (une grande concentration de coureurs des Pyrénées même !!), et je vous assure ça vaut le coup d'y faire un petit tour. Une chose est sure, je suis prête à prendre ma revanche sur l'édition 2016 :-)
Crohniques d'une course ratée...

Vous pourriez être intéressé par :

Retour à La Une de Logo Paperblog

Ces articles peuvent vous intéresser :

A propos de l’auteur


Fanny (trail&co) 4328 partages Voir son profil
Voir son blog

l'auteur n'a pas encore renseigné son compte l'auteur n'a pas encore renseigné son compte

Magazines